Mises en chantier au Québec en octobre

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Mises en chantier au Québec en octobre
Selon les résultats du dernier relevé mensuel effectué par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a augmenté au Québec, au cours du mois dernier, dans les centres de 10 000 habitants et plus. Au total, 3 896 habitations ont été mises en chantier en octobre 2010, comparativement à 3 261 un an auparavant. Le niveau désaisonnalisé annualisé de ce même mois (40 900) représente toutefois un régime moins élevé que celui du mois de septembre (42 000). 

La hausse de l’activité dans le secteur de la construction résidentielle en octobre tient essentiellement aux logements collectifs (maisons jumelées et en rangée, appartements), segment dans lequel les mises en chantier sont passées de 2 008, en octobre 2009, à 2 994, un an plus tard, soit une augmentation de 49 %. 

« Jusqu’à présent en 2010, le rythme de construction de logements collectifs s’est maintenu grâce à la vigueur du segment de la copropriété, créneau qui profite d'une clientèle double : retraités et premiers acheteurs. L’histoire est bien différente dans le
cas de maisons individuelles, dont le régime est en baisse depuis le printemps. Le ralentissement notable des mises en chantier de maisons individuelles s'explique par des forces conjoncturelles — un marché de la revente moins tendu —, et par une réalité structurelle, c’est-à-dire la présence de produits d'habitation plus abordables qui lui font concurrence, telles les copropriétés », remarque Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Une analyse plus approfondie des données indique en effet que les mises en chantier d’appartements destinés au marché de la copropriété ont été le principal moteur de cette croissance. Dans les centres de 50 000 habitants et plus, elles sont passées de 666 en octobre 2009 à plus de 1 400 en octobre 2010. La vaste majorité de ces mises en chantier ont d’ailleurs eu lieu dans les RMR de Montréal et de Québec. 

Les mises en chantier de maisons individuelles ont quant à elles diminué de  28 % comparativement au mois d’octobre 2009, toutes les RMR de la province, à l’exception de Trois-Rivières, ayant accusé des pertes. Selon l’enquête, les régions de Gatineau et de Québec ont présenté les baisses les plus notables (-45 % et -36 % respectivement).

À l’image de la situation provinciale, la construction était en hausse dans les grandes
agglomérations de recensement (AR). Cette augmentation est d’ailleurs attribuable autant au segment des logements individuels (+28 %) qu’à celui des collectifs (plus du double). Des cinq AR, seule la région de Shawinigan a enregistré une baisse.

Après les dix premiers mois de l’année, les mises en chantier dans les centres urbains du Québec (10 000 personnes et plus) ont progressé de 23 % par rapport à la même période en 2009. Ce résultat traduit l’évolution des mises en chantier dans le segment des logements collectifs (+31 %) et, dans une moindre mesure, dans celui des maisons
individuelles (+9 %).
 

0 Réponse à “Mises en chantier au Québec en octobre”

Laisser un commentaire