La plupart des accédants à la propriété dépensent le maximum

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: SCHL

La plupart des accédants à la propriété dépensent le maximum

Au cours des dernières années, les milléniaux ont représenté une part importante des acheteurs de logements. Selon les résultats de l’Enquête 2018 auprès des emprunteurs hypothécaires, c’est toujours le cas, car ils comptaient pour un peu moins de la moitié (49 %) des accédants à la propriété. Bien qu'ils soient proportionnellement moins nombreux qu’en 2017 (60 %) et 2016 (58 %), les milléniaux continuent d'influer sur le processus d'achat de logements et d’emprunt hypothécaire.

Voici ce que l’Enquête 2018 auprès des emprunteurs hypothécaires nous a également permis d’apprendre au sujet des milléniaux et des accédants à la propriété.

Quel est le profil type des accédants à la propriété? Quarante pour cent sont mariés, 80 % travaillent à temps plein et environ le quart (26 %) ont un revenu se situant entre 60 000 $ et 90 000„$. Une forte proportion d'entre eux sont nés à l'extérieur du Canada, et 22 % s’identifient comme de nouveaux arrivants. Les conseillers en prêts hypothécaires peuvent aider à répondre aux besoins uniques des nouveaux arrivants grâce à l'information de la SCHL sur l'achat d'une habitation, offerte en 8 langues.

Les 2 principales raisons pour lesquelles les accédants à la propriété ont acheté un logement : ils souhaitaient faire l’acquisition d’une première habitation et ils avaient l’impression d’en avoir les moyens. Malgré les prix élevés des logements et d’autres obstacles à l’entrée dans certains marchés urbains, l'enquête a révélé que 61 % des accédants à la propriété avaient acheté une maison individuelle. En fait, les maisons individuelles représentaient la majorité des achats dans toutes les régions du Canada, sauf en Colombie-Britannique, où les appartements en copropriété étaient les plus populaires.

La vaste majorité (85 %) des accédants à la propriété ont payé le prix maximal qu’ils pouvaient se permettre pour leur habitation, contre 68 % des acheteurs déjà propriétaires. Cela indique que les accédants à la propriété, y compris les milléniaux, peuvent se mettre dans une situation financière précaire pour acheter leur habitation. En ce qui concerne la mise de fonds, l’épargne en dehors d’un REER était la source principale pour les accédants à la propriété. Cela suggère qu'il est possible de mieux renseigner les accédants à la propriété sur les diverses options qui s’offrent à eux pour la mise de fonds, comme le Régime d'accession à la propriété du gouvernement du Canada.

Pour obtenir de l'aide sur le processus d’emprunt hypothécaire, les accédants à la propriété avaient communiqué, en moyenne, avec 2 courtiers et 3 prêteurs. Le niveau de satisfaction des accédants à la propriété à l'égard des courtiers et des prêteurs hypothécaires demeure élevé. Toutefois, les conseillers en prêts hypothécaires pourraient accroître davantage le niveau de satisfaction en faisant plus de suivi après la transaction et en fournissant aux clients plus d'information sur les frais de clôture, les taux d'intérêt, les dépenses et les étapes liées à l’achat d’une habitation. Le guide étape par étape de la SCHL est un outil précieux que les conseillers en prêts hypothécaires peuvent faire découvrir aux acheteurs de logements pour s'assurer qu'ils se sentent en confiance tout au long du processus d'achat.

0 Réponse à “La plupart des accédants à la propriété dépensent le maximum”

Laisser un commentaire