Sujet:

Québec: le prix des maisons est demeuré stable au 1er trimestre 2018

Publié le par Service des communications

Québec: le prix des maisons est demeuré stable au 1er trimestre 2018 -

Québec: le prix des maisons est demeuré stable au 1er trimestre 2018

L'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage publiée aujourd'hui indique qu'à Québec, les prix des propriétés ont connu une faible hausse de 1,0 pour cent au premier trimestre de 2018 par rapport à la même période en 2017. Ainsi, le prix médian pour l'agrégat1des différents types de propriétés à l'étude s'établit désormais à 297 198 $.

En décortiquant par type de propriété, le prix des maisons à deux étages a connu une hausse de 4,8 pour cent ce trimestre, en comparaison avec le premier trimestre de 2017, atteignant 363 608 $. Le prix médian des maisons de plain-pied a quant à lui connu une baisse de 1,3 pour cent, pour s'établir à 264 457 $, tandis que celui des appartements en copropriété a chuté de 4,0 pour cent, pour se situer à 236 417 $.

Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en mars

Publié le par Service des communications

Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en mars -

Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en mars

La tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 226 842 en mars 2018, comparativement à 225 804 le mois précédent, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d'habitations.

« En mars, la tendance nationale des mises en chantier d'habitations est restée stable pour le cinquième mois de suite, car les tendances divergentes observées dans les segments des logements collectifs et des maisons individuelles continuent de s'annuler, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. Durant cette période, la tendance des mises en chantier a évolué à la hausse sur le marché des logements collectifs de la plupart des grands centres urbains, tandis qu'elle a été à la baisse du côté des maisons individuelles. »

Regain de confiance : les intentions d'achat de maison des Canadiens sont les plus élevées en huit ans

Publié le par Service des communications

Regain de confiance : les intentions d'achat de maison des Canadiens sont les plus élevées en huit ans -

Regain de confiance : les intentions d'achat de maison des Canadiens sont les plus élevées en huit ans

  • Selon l'Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel*, 32 % des Canadiens pourraient acheter une maison d'ici deux ans, soit une hausse de 7 % par rapport à l'an dernier
  • Moins anxieux à l'égard de l'emploi, un plus grand nombre de milléniaux ont l'intention d'accéder à la propriété
  • En moyenne, les propriétaires ont fait des recherches en ligne durant cinq semaines pour trouver leur résidence actuelle
  • Un Canadien sur cinq a obtenu de l'aide financière de sa famille pour la mise de fonds

Mort dans le logement

Article verrouillé Publié le par Service des communications

Mort dans le logement -

Mort dans le logement

Un concierge a fait récemment une macabre découverte en allant faire des travaux d'urgence dans un logement. Il a découvert le cadavre d'une personne âgée.
Même si dans ce dossier, il est question de problèmes de santé mentale, nous allons faire le point sur cette délicate situation.

Quel est le droit applicable à une plainte de bruit excessif déposé par un locataire

Article verrouillé Publié le par Me Robert Soucy

Quel est le droit applicable à une plainte de bruit excessif déposé par un locataire -

Quel est le droit applicable à une plainte de bruit excessif déposé par un locataire

Le locateur est tenu de procurer la jouissance paisible du logement son locataire pendant toute la durée du bail en vertu de l'article 1854 du Code civil du Québec. Cette obligation est une obligation de résultat.
Devant des obligations de résultat, les moyens de défense du locateur sont limités puisqu'il ne peut pas prétendre qu'il a pris toutes les moyens raisonnables pour satisfaire son obligation.

Sur le plan de la preuve, l'absence de résultat fait présumer la faute du locateur. Elle met sur ses épaules le fardeau de prouver que l'inexécution de son obligation provient d'une cause qui ne peut pas lui être imputable.