La vigueur du marché immobilier se confirme pour les trois premiers trimestres de 2006

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier

Source: Chambre Immobilière du Grand Montréal

La vigueur du marché immobilier se confirme pour les trois premiers trimestres de 2006

Selon les statistiques compilées par la Chambre immobilière du Grand Montréal, 39 225 transactions ont été enregistrées sur le système MLS® de la CIGM durant les trois premiers trimestres de l’année 2006, comparativement à 38 748 transactions l’année dernière. Il s’agit d’une augmentation de 1 % du nombre de transactions par rapport à l’année record de 2005.

« Comme nous l’avions prévu en début d’année, les indicateurs économiques demeurent excellents pour l’achat ou la vente de propriétés et tout indique que l’année 2006 sera semblable aux années antérieures », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal. « Après trois trimestres, nous nous dirigeons vers une année similaire à 2005 qui, rappelons-le, est une année record dans toute l’histoire de l’immobilier pour la région métropolitaine de Montréal ».

En septembre 2006, la valeur moyenne des propriétés unifamiliales était de 221 000 $ selon les statistiques de la CIGM, en hausse de 8 % par rapport aux 205 000 $ de septembre 2005. Pour les neuf premiers mois de 2006, le prix moyen des propriétés unifamiliales était de 215 000 $, en hausse de 7 % par rapport au prix de 201 000 $ en 2005.

Pour la revente de copropriétés, les statistiques de la CIGM indiquent que la valeur moyenne pour septembre 2006 était de 205 000 $ alors qu’elle était de 199 000 $ pour septembre 2005, représentant une hausse de 3 %. Pour l’année 2006, on note une hausse de 5 %, le prix de vente moyen atteignant 200 000 $, comparativement aux 191 000 $ enregistrés pour la même période en 2005.

 

 Il faut toutefois savoir que ces moyennes n’indiquent pas nécessairement la valeur des propriétés du Grand Montréal. Elles servent plutôt d’indicateur quant à l’évolution moyenne du coût des propriétés unifamiliales sur les territoires desservis par la CIGM.

Pour septembre 2006, le volume des ventes se chiffrait à 786,6 millions $, en hausse de 2 % par rapport aux 768,7 millions $ pour la même période l’année dernière. Depuis le début de l’année 2006, le volume des ventes a atteint 8,4 milliards $, en hausse de 8 % par rapport aux 7,8 milliards $ enregistrés en 2005 pour la même période.

Au 30 septembre, les statistiques de la CIGM dénombraient 34 501 inscriptions résidentielles sur son système MLS®, comparativement à 30 754 à pareille date en 2005, soit une hausse de 12 %.

Malgré que le nombre de transactions enregistrées depuis le début de l’année 2006 nous indique que le marché de la revente se dirige vers une autre année record, le mois de septembre accuse un recul de 4 % des ventes avec 3 595 transactions par rapport à 3 736 transactions en septembre 2005.

 

Le marché de la revente de la maison unifamiliale, même s’il accuse une baisse de 3 % pour septembre 2006 comparativement à septembre 2005, est lui aussi en hausse pour l’année 2006, avec une augmentation de 2 % du nombre de transactions avec 25 348 transactions effectuées au cours des trois derniers trimestres par rapport aux 24 893 transactions pour la même période en 2005.

 

Pour la revente de copropriétés, on observe une hausse des ventes de copropriétés de 4 % pour ce qui est des trois premiers trimestres de l’année avec 8 124 transactions par rapport aux 7 809 transactions enregistrées pour la même période l’année dernière, et ce, malgré une baisse des transactions de 9 % en septembre 2006 par rapport à septembre 2005.

« De mois en mois, il existe une multitude de facteurs qui peuvent influencer la variation du nombre de transactions. C’est pourquoi, pour avoir une analyse plus juste de la situation du marché immobilier, il est toujours préférable de comparer les données cumulatives d’une année à l’autre », précise M. Beauséjour.

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte plus de 9 000 membres; agents et courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d’affaires de ses membres afin qu’ils accomplissent avec succès leurs objectifs d’affaires.

0 Réponse à “La vigueur du marché immobilier se confirme pour les trois premiers trimestres de 2006”

Laisser un commentaire