La croissance modeste du Québec dépassera celle de l'Ontario

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier

Source: RBC

La croissance modeste du Québec dépassera celle de l'Ontario

L'économie du Québec devrait ralentir et afficher une croissance de seulement 2,1 pour cent en 2007 et 2,3 pour cent en 2008, selon les plus récentes prévisions économiques provinciales publiées aujourd'hui par RBC.

"Nous avons légèrement revu à la baisse notre prévision de croissance pour le Québec; cependant, nous nous attendons à ce que le rythme de l'expansion soit un peu supérieur à celui de 2006, dit Craig Wright, vice-président et économiste en chef de RBC. Le Québec demeure sous pression alors que le dollar canadien avoisine la parité avec le dollar US, que les prix du pétrole atteignent de nouveaux sommets avant correction de l'inflation et que la concurrence d'outre-mer reste ferme."

Selon le rapport, le secteur de la fabrication du Québec continue de perdre des emplois - 120 000 ont disparu depuis 2003. Les pertes d'emplois manufacturiers les plus vastes et les plus abruptes se sont produites entre 2003 et 2006. En 2007, le rythme des pertes de postes donne provisoirement des signes de stabilisation.

Sur un plan positif, le versement rétroactif de traitements au titre de l'équité en matière d'emploi de 1,8 milliard de dollars aux employés du secteur public, doublé de solides augmentations de l'emploi cette année, a assuré un bon soutien à l'économie intérieure du Québec et a stimulé le secteur du commerce de détail au deuxième trimestre de 2007. RBC prévoit une croissance légèrement plus forte avec l'accélération des investissements consacrés à des articles plus couteux d'ici 2009.

RBC relève que la base manufacturière du Québec résiste mieux que celle de l'Ontario. La fabrication automobile, en particulier, est minime au Québec alors qu'en revanche, le créneau aérospatial en pleine expansion y représente un secteur important. Malgré leur volatilité, les livraisons de ce secteur étaient en hausse d'environ 11 pour cent cette année, comparativement à l'année précédente.

Parmi les provinces, Terre-Neuve et Labrador devraient être les leaders de la croissance cette année, et l'Alberta prendra le relais en 2008 où son rang ne lui sera contesté que par la vigueur en Saskatchewan. La croissance soutenue au Manitoba, caractérisée par un taux d'inflation stable, le gardera au milieu du peloton des provinces de l'Ouest, tandis que le taux de croissance de la Colombie-Britannique connaîtra un certain ralentissement. RBC a révisé à la baisse sa prévision pour l'économie de l'Ontario, qu'elle classe au dernier rang des provinces. Le Québec devrait un peu mieux tirer son épingle que l'Ontario l'an prochain, en attendant que la dépréciation de la monnaie, une baisse des prix de l'énergie, des améliorations de l'économie américaine et une relance des investissements en immobilisations stimulent les fabricants et les exportateurs du centre du Canada. Alors que les perspectives de croissance de l'I.-P.-E. sont modestes, la Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Brunswick sont bien placés pour connaître une croissance à long terme, grâce aux perspectives renouvelées de plusieurs grands projets d'investissement.

Les Perspectives provinciales des Services économiques de RBC évaluent les provinces en fonction de leur croissance économique, de la croissance de l'emploi, des taux de chômage, de la croissance des revenus des particuliers, des ventes au détail, des mises en chantier de logements et de l'indice des prix à la consommation.

Le rapport est disponible à l'adresse www.rbc.com/economie/marche/pdf/provf.pdf)

0 Réponse à “La croissance modeste du Québec dépassera celle de l'Ontario”

Laisser un commentaire