La valeur des permis de bâtir a diminué de 13,5 %

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistique Canada

La valeur des permis de bâtir a diminué de 13,5 %

En raison de baisses enregistrées dans les secteurs résidentiel et non résidentiel, la valeur des permis de bâtir a diminué de 13,5 % pour se chiffrer à 5,6 milliards de dollars en août, soit un niveau similaire à celui observé en mars 2008. Depuis le début de 2008, les permis ont diminué de 0,7 % par rapport à la même période l'année précédente.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis de bâtir a diminué de 9,3 % et s'est établie à 3,4 milliards de dollars. Ce déclin provient surtout de la baisse de 17,5 % notée dans les logements multifamiliaux, combinée à une régression de 3,8 % dans les logements unifamiliaux. Le Nouveau-Brunswick (+42,5 %), la Saskatchewan (+2,6 %) et l'Île-du-Prince-Édouard (+1,5 %) sont les seules provinces à avoir affiché une hausse dans le secteur résidentiel.

Après avoir connu une croissance de 10 % ou plus en avril et en mai, la valeur des permis de construction non résidentielle a diminué pour la deuxième fois en trois mois. En août, la valeur affichée dans le secteur non résidentiel a diminué de 19,3 % pour se fixer à 2,2 milliards de dollars en raison des résultats observés dans chacune des trois composantes (industrielle, commerciale, institutionnelle).

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Secteur résidentiel : baisse de la valeur des permis de construction de logements unifamiliaux et multifamiliaux

Après avoir affiché une hausse de 4,0 % en juillet, la valeur des permis de construction résidentielle a diminué de 9,3 % en août. Ensemble, le Québec et l'Ontario ont été à l'origine de près des deux tiers de cette diminution dans le secteur résidentiel. Les deux provinces ont connu de fortes baisses dans les logements multifamiliaux, après avoir enregistré des hausses de 10 % ou plus en juillet. Le recul de 3,8 % des logements unifamiliaux s'explique principalement par une baisse enregistrée au Québec.

Les municipalités ont approuvé la construction de 16 334 nouveaux logements en août, en baisse de 16,2 %. Le nombre de logements multifamiliaux dont la construction a été approuvée a diminué de 26,1 % pour se fixer à 8 269. Le nombre de logements unifamiliaux est passé à 8 065, ce qui représente une cinquième baisse observée en six mois.


Note aux lecteurs

Sauf avis contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 400 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les 5 % restants de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur le total.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau (Ontario/Québec) est divisée en deux régions, soit la partie Gatineau et la partie Ottawa.


Secteur non résidentiel : baisse dans toutes les composantes

En août, la plus forte baisse observée dans le secteur non résidentiel a été enregistrée dans la composante institutionnelle. Après avoir connu des hausses de 10 % ou plus d'avril à juin, la valeur des permis de construction institutionnelle a diminué pendant deux mois consécutifs. Une diminution de la valeur des permis de construction d'immeubles d'enseignement en Ontario a été le principal facteur à l'origine de la réduction de 39,1 % de la valeur des permis de construction institutionnelle en août.

Les intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale ont diminué de 9,6 % pour se fixer à 1,3 milliard de dollars, ce qui constitue une troisième baisse consécutive. Les trois quarts de cette régression ont pour origine l'Alberta, où cette baisse s'explique en grande partie par une réduction des intentions de construction d'immeubles à bureaux. Le Québec a également affiché un recul dans plusieurs catégories commerciales.

Toujours aussi instable, la valeur des permis de construction industrielle a diminué de 16,6 % pour se fixer à 414 millions de dollars, après avoir connu une augmentation de 24,8 % en juillet. Cette baisse est le résultat d'une réduction de la valeur des permis de construction de bâtiments de services publics et de transports au Québec et de bâtiments dans le secteur minier en Saskatchewan.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Baisse de la valeur des permis dans la plupart des provinces

La valeur des permis de bâtir a diminué dans sept provinces en août. Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Ontario (-11,5 %, pour atteindre 2,1 milliards de dollars) et en Alberta (-19,1 %, pour atteindre 916 millions de dollars). Ces deux provinces ont affiché une baisse des logements multifamiliaux, en plus de diminutions dans le secteur non résidentiel. La valeur des logements a également diminué au Québec (-12,6 %, pour atteindre 1,2 milliard de dollars) et en Saskatchewan (-45,9 %, pour atteindre 153 millions de dollars).

Le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard ont affiché des hausses à la fois dans le secteur résidentiel et dans le secteur non résidentiel. Terre-Neuve-et-Labrador a également enregistré une augmentation globale grâce à des accroissements dans le secteur non résidentiel.

Régions métropolitaines : baisses à Toronto et à Calgary

Des 34 régions métropolitaines de recensement, 20 ont affiché une baisse de la valeur des permis de bâtir en août.

Les plus fortes baisses ont été inscrites à Toronto et à Calgary, principalement dans les logements multifamiliaux et les bâtiments non résidentiels. Ottawa–Gatineau et Kitchener ont affiché une baisse dans ces deux secteurs.

En revanche, Vancouver et Hamilton ont inscrit des hausses grâce à la fois aux logements unifamiliaux et aux logements multifamiliaux.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0001 à 026-0008 et 026-0010.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2802.

Le numéro d'août 2008 de la publication Permis de bâtir (64-001-XWF, gratuite) paraîtra bientôt.

Le communiqué sur les permis de bâtir de septembre sera diffusé le 6 novembre.

Pour commander des données, communiquez avec Jasmine Gaudreault au 613-951-6321 ou composez sans frais le 1-800-579-8533 (bdp_information@statcan.gc.ca). Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Nicole Charron au 613-951-0087, Division de l'investissement et du stock de capital.

Valeur des permis de bâtir, selon la région métropolitaine de recensement1
  Avril 2008 Mai 2008 Juin 2008 Juillet 2008r Août 2008p Juillet à août 2008
  Données désaisonnalisées
  millions de dollars variation en %
Total 4 641,2 4 951,4 4 619,4 4 697,4 4 028,1 -14,2
St. John's 45,9 37,6 43,2 60,6 71,0 17,0
Halifax 80,1 85,3 59,9 74,8 39,5 -47,2
Moncton 22,8 23,5 25,6 25,6 40,6 58,8
Saint John 16,6 55,2 24,5 19,5 22,5 15,4
Saguenay 20,6 28,5 28,4 23,7 32,3 36,3
Québec 151,2 115,7 168,7 174,4 120,3 -31,0
Sherbrooke 33,6 36,3 27,8 27,0 48,9 81,1
Trois-Rivières 31,4 17,0 27,2 29,6 19,8 -33,2
Montréal 539,3 549,6 483,7 573,0 548,6 -4,3
Ottawa–Gatineau, Ontario/Québec 199,3 188,0 195,6 262,1 167,4 -36,1
Partie Gatineau 42,2 38,7 40,5 116,8 28,9 -75,2
Partie Ottawa 157,1 149,3 155,1 145,3 138,5 -4,7
Kingston 32,4 123,8 23,0 16,1 19,2 19,7
Peterborough 17,7 15,6 13,3 11,2 43,3 285,8
Oshawa 84,0 56,5 103,7 93,3 51,4 -44,9
Toronto 1 227,7 1 048,1 1 062,4 1 130,9 1 006,9 -11,0
Hamilton 120,1 92,0 68,7 69,4 101,1 45,8
St. Catharines–Niagara 31,6 33,3 40,6 37,7 41,2 9,3
Kitchener 105,5 66,8 75,0 178,3 88,1 -50,6
Brantford 7,2 11,5 16,7 15,0 10,5 -29,6
Guelph 18,3 25,0 15,5 12,3 32,4 164,6
London 68,8 183,9 72,9 83,4 72,4 -13,1
Windsor 29,3 16,9 18,1 37,4 20,7 -44,7
Barrie 53,9 194,8 178,9 18,0 32,2 78,5
Grand Sudbury 30,0 26,1 20,6 22,3 40,8 82,7
Thunder Bay 25,7 11,9 10,0 41,0 9,8 -76,0
Winnipeg 87,7 78,8 68,4 146,7 87,8 -40,2
Regina 27,4 36,1 74,9 38,2 28,1 -26,4
Saskatoon 108,8 69,4 57,7 148,6 79,6 -46,4
Calgary 428,7 499,0 422,8 435,0 316,5 -27,2
Edmonton 255,1 365,5 400,6 289,8 237,8 -18,0
Kelowna 65,5 62,6 75,6 49,8 44,4 -10,8
Abbotsford 70,0 34,6 28,9 44,1 12,5 -71,6
Vancouver 547,7 696,3 601,8 425,3 481,8 13,3
Victoria 57,2 66,1 85,0 83,4 58,5 -29,8
r révisé
p provisoire
1. Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines de recensement.
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

Valeur des permis de bâtir, selon la province et le territoire
  Avril 2008 Mai 2008 Juin 2008 Juillet 2008r Août 2008p Juillet à août 2008
  Données désaisonnalisées
  millions de dollars variation en %
Canada 6 542,7 6 675,4 6 318,5 6 479,8 5 605,0 -13,5
Résidentiel 3 952,2 3 727,2 3 600,5 3 745,8 3 397,7 -9,3
Non résidentiel 2 590,5 2 948,2 2 718,1 2 733,9 2 207,3 -19,3
Terre-Neuve-et-Labrador 67,2 59,1 71,1 81,1 96,1 18,5
Résidentiel 41,8 42,1 44,6 66,1 50,7 -23,4
Non résidentiel 25,4 17,0 26,5 15,0 45,4 203,0
Île-du-Prince-Édouard 20,9 41,9 12,9 15,3 15,7 3,1
Résidentiel 18,8 6,9 10,2 8,9 9,0 1,5
Non résidentiel 2,1 35,0 2,7 6,4 6,7 5,3
Nouvelle-Écosse 131,6 132,6 135,5 121,4 98,0 -19,3
Résidentiel 60,8 95,7 82,9 74,4 62,4 -16,1
Non résidentiel 70,8 36,9 52,6 47,0 35,6 -24,4
Nouveau-Brunswick 73,3 129,6 108,7 85,0 130,2 53,1
Résidentiel 54,4 61,3 53,0 41,9 59,7 42,5
Non résidentiel 18,9 68,3 55,7 43,1 70,5 63,5
Québec 1 135,7 1 108,6 1 158,9 1 325,1 1 158,7 -12,6
Résidentiel 744,2 692,7 728,6 847,3 742,5 -12,4
Non résidentiel 391,4 415,9 430,3 477,8 416,3 -12,9
Ontario 2 384,8 2 448,0 2 248,9 2 326,4 2 059,1 -11,5
Résidentiel 1 508,8 1 365,1 1 336,9 1 377,7 1 262,3 -8,4
Non résidentiel 875,9 1 082,9 912,1 948,7 796,9 -16,0
Manitoba 143,6 137,1 122,5 200,5 139,7 -30,3
Résidentiel 90,5 94,6 77,5 124,4 90,4 -27,3
Non résidentiel 53,1 42,5 45,0 76,2 49,2 -35,3
Saskatchewan 228,5 183,1 194,0 283,5 153,4 -45,9
Résidentiel 111,3 105,9 114,2 95,8 98,2 2,6
Non résidentiel 117,3 77,1 79,8 187,8 55,1 -70,6
Alberta 1 269,7 1 290,2 1 186,7 1 131,5 915,9 -19,1
Résidentiel 615,6 615,7 493,8 475,3 430,9 -9,3
Non résidentiel 654,1 674,5 693,0 656,1 485,0 -26,1
Colombie-Britannique 1 076,5 1 134,7 1 063,0 890,2 828,7 -6,9
Résidentiel 697,9 640,9 647,2 623,2 585,7 -6,0
Non résidentiel 378,6 493,9 415,8 267,0 243,0 -9,0
Yukon 5,2 5,0 3,7 8,4 4,4 -48,1
Résidentiel 2,7 3,5 3,0 6,0 2,0 -65,7
Non résidentiel 2,5 1,4 0,7 2,5 2,3 -5,5
Territoires du Nord-Ouest 0,6 0,7 2,5 3,1 2,3 -26,3
Résidentiel 0,6 0,4 1,2 2,7 1,8 -34,1
Non résidentiel 0,0 0,3 1,3 0,4 0,5 28,2
Nunavut 5,1 4,9 10,0 8,3 2,9 -65,1
Résidentiel 4,8 2,4 7,6 2,3 2,1 -8,6
Non résidentiel 0,4 2,5 2,5 6,0 0,8 -86,7
r révisé
p provisoire
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

0 Réponse à “La valeur des permis de bâtir a diminué de 13,5 %”

Laisser un commentaire