Marché immobilier : un troisième trimestre au ralenti dans la province de Québec

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: FCIQ

Marché immobilier : un troisième trimestre au ralenti dans la province de Québec
Selon les données du système MLS® provincial, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) indique que 16 005 transactions ont été conclues dans la province de Québec de juillet à septembre 2010, une baisse de 13 % par rapport au troisième trimestre de 2009.

« Il faut se rappeler qu’à la même période l’an dernier, le marché avait été plus actif que normalement, comme nous sortions de la récession. Il n’est donc pas surprenant que le marché soit en baisse cette année », indique Claude Charron, président du conseil d’administration de la FCIQ. « De plus, depuis le début de l’année, les ventes sont en hausse de 5 % dans la province, ce qui démontre que le marché se porte toujours bien. »

Par catégories de propriété, la maison unifamiliale et la copropriété ont enregistré le même recul d’activité avec une baisse des ventes de 13 % au troisième trimestre de 2010 par rapport au troisième trimestre de 2009. Les ventes de plex ont, quant à elles, diminué de 15 %.

Malgré la baisse des ventes, le prix des propriétés a continué d’augmenter dans la province de juillet à septembre 2010. Le prix médian d’une maison unifamiliale a augmenté de 4 %, pour se fixer à 201 100 $. Le prix médian des copropriétés s’est arrêté à 200 000 $, une hausse de 8 % par rapport au prix enregistré l’an dernier. Enfin, le prix médian des plex a augmenté de 1 % à 296 000 $.

« La croissance des prix a quelque peu ralenti dans la province au troisième trimestre. Ce n’est pas étonnant, comme l’offre et la demande se rééquilibrent tranquillement », précise Claude Charron. « En début d’année, le marché était très actif et il y avait moins de propriétés offertes sur le marché. Depuis quelques mois, la demande a diminué et l’offre de propriétés a augmenté de juillet à septembre, une première hausse en quatre trimestres. Ce rééquilibrage vient donc modérer la hausse des prix. »

0 Réponse à “Marché immobilier : un troisième trimestre au ralenti dans la province de Québec”

Laisser un commentaire