Montréal : Acheteurs non résidents identifiables et immigrants

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: SCHL

Montréal : Acheteurs non résidents identifiables et immigrants

L'achat de logements par des non-résidents a retenu l’attention dernièrement, surtout sur les marchés de Vancouver et de Toronto. Cependant, Montréal aussi figure parmi les grands centres urbains du Canada. Il est donc important de continuer de suivre la situation des acheteurs non résidents sur le marché montréalais de l’habitation.

Dans notre dernier Marché sous la loupe de Montréal, nous mettons à jour les données du rapport de septembre 2017 pour voir les tendances récentes.

Nous y avançons aussi que les acheteurs immigrants peuvent parfois être confondus avec les acheteurs non résidents. Cette confusion dans l’identité des acheteurs pourrait contribuer à la perception des acheteurs non résidents comme un groupe plus important qu’en réalité.

Points saillants tirés des données

  • De janvier à août 2018, environ 690 acheteurs pouvant être identifiés comme des non-résidents ont acquis un logement dans la région de Montréal. C’est environ 11,5 % de plus qu’à la même période l’an dernier.
  • Mais comme en 2017, moins de 2 % des achats de logements dans la région de Montréal ont été faits par des non-résidents identifiables. Il est probable toutefois que cette proportion sous-estime quelque peu la réalité.
  • En 2016, les ménages d’immigrants représentaient 25 % des logements achetés dans la région de Montréal, ce qui correspond à leur poids démographique. Sur l’île de Montréal, la proportion s’élevait à environ 40 %.
  • Parmi les nouveaux immigrants (arrivés entre 2011 et 2016) dans toute la RMR, ceux venant de Chine ont le plus tendance à acheter (plutôt que louer) un logement.
Importance relative des ménages d’immigrants par rapport au total des ménages et au total des acheteurs, RMR de Montréal, 2016
Secteurs de la RMRPourcentage (%) de ménages d’immigrants dans le total des ménagesPourcentage (%) d’acheteurs immigrants dans le total des acheteurs
Ville de Montréal 37,7 35,5
Île de Montréal (excluant la ville de Montréal) 39,8 38,9
Laval 32,5 38,1
Agglomération de Longueuil 20,9 27,3
Rive-Nord 7,0 9,7
Rive-Sud 8,8 13,1
RMR de Montréal 26,6 25,0

Sources : Statistique Canada (Recensement de 2016) et SCHL (calculs)

0 Réponse à “Montréal : Acheteurs non résidents identifiables et immigrants”

Laisser un commentaire