Les taux d'inoccupation des logements vont bouger à la hausse partout au Québec

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Les taux d'inoccupation des logements vont bouger à la hausse partout au Québec

En 2008, le taux d'inoccupation des logements locatifs du privé était à 2,8 %, et la boule de cristal de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) prévoit une très légère hausse pour 2009 avec 3,0 % pour passer à 3,1 % en 2010.

Le loyer moyen pour toutes les catégories de logements était de 543 $ en 2008 dans la région de Sherbrooke. Il passera à 555 $ en 2009 et l'an prochain, le même loyer moyen devrait coûter 10 $ de plus par mois.

Les logements se font toujours très rares dans la région de Québec. Un taux d'inoccupation extrêmement bas avec 0,6 % en 2008 et 2009, et la SCHL pense qu'il devrait atteindre les 0,8 % seulement en 2010. Les loyers moyens à Québec n'augmentent pas en proportion, comme on pourrait s'en attendre dans un contexte de pénurie de logements, alors qu'on parle de 653 $ par mois en 2008; 663 $ en 2009; et finalement 673 $ en 2010.

La région de Montréal a connu une baisse de son taux d'inoccupation passant de 2,4 % en 2008 à 2,1 % en 2009, pour revenir à 2,4 % en 2010, toujours selon les prévisions de la SCHL. Les loyers moyens prévisibles : 659 $, 668 $, et 675 $ par mois, pour les années respectives de 2008, 2009, et 2010.

0 Réponse à “Les taux d'inoccupation des logements vont bouger à la hausse partout au Québec ”

Laisser un commentaire