Montréal : Rôles d'évaluation 2011-2013

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Argent

Montréal : Rôles d'évaluation 2011-2013

La valeur des immeubles résidentiels de l'île de Montréal a augmenté de 23,5 % en moyenne par rapport à 2005, selon les rôles d'évaluation 2011-2013.

Les arrondissements où la hausse est la plus marquée sont le Plateau-Mont-Royal (34,7%), le Sud-Ouest (30,6%) et Rosemont (28,4%).  

En conséquence, les propriétaires devraient s'attendre à une augmentation de taxes municipales l'année prochaine, même si les responsables de la Ville assurent qu'il ne faut pas sauter trop rapidement aux conclusions.

Les arrondissements où la hausse de la valeur des propriétés résidentielles est la plus marquée sont le Plateau-Mont-Royal (34,7 %), le Sud-Ouest (30,6 %) et Rosemont (28,4 %).

À l’autre extrémité du spectre, d’après les données basées sur le marché immobilier au 1er juillet 2009, les propriétés situées à Montréal-Nord n’ont vu leur valeur augmenter que de 18,8 %.

À l’échelle de l’agglomération, les propriétés de l’Île Dorval font figure d’exceptions, puisque leur valeur a explosé de 59,9 % en quatre ans.

Duplex et triplex

Selon les explications de l’Évaluateur de la Ville, Gaetano Rondelli, la hausse est plus marquée en ce qui concerne les immeubles à logements, principalement ceux de cinq unités et plus, de même que les duplex et les triplex.

« C’est pour cette raison que la moyenne des augmentations est plus élevée dans les arrondissements où on compte beaucoup d’immeubles à logements, comme le Plateau », a-t-il expliqué lors d’une présentation.

Pour les immeubles non résidentiels, la hausse des valeurs moyennes est de 20,2 %.

Bien qu’habituellement, le compte de taxe des immeubles ayant la plus forte hausse de valeur tende à augmenter, François Leclaire, directeur du budget à la ville de Montréal, explique que rien n’a encore été décidé du côté de l’administration Tremblay.

« Les rôles, c’est la base de la taxation. Mais il y aura des décisions fiscales qui seront prises en fonction de plusieurs autres facteurs. Le budget sera finalisé en novembre », a-t-il averti.

33 milliards $ de valeur exemptée

On apprend aussi, en épluchant les tableaux du nouveau rôle d’évaluation, que le nombre de nombre d’immeubles exemptés de taxes a bondi de 19,8 % et atteint maintenant 11 822, pour une valeur totale de 33 milliards $.

La plupart de ces immeubles, des édifices gouvernementaux, versent tout de même une compensation annuelle à la Ville.

Cependant, bon nombre des immeubles exemptés sont des terrains de golf, des marinas et des lieux de cultes, une situation controversée sur laquelle le maire Gérald Tremblay a promis que la Ville se pencherait.

Hausses de taxes les plus importantes :

Plateau-Mont-Royal : 34,7 %

Sud-Ouest : 30,6 %

Rosemont-La Petite-Patrie : 28,4 %

Hausses les plus faibles :

Montréal-Nord :18,8 %

Saint-Laurent : 19,2 %

Ville-Marie :20,3 %

-Valeur moyenne d’un condominium : 267 200 $

-Valeur moyenne d’une maison unifamiliale : 397 700 $

-Compte de taxe résidentielle moyen (2010) : 2900 $

-Valeur de la propriété unifamiliale la plus élevée : 10,1 millions $

-Valeur totale des 460 394 immeubles à Montréal : 242,1 milliards $

0 Réponse à “Montréal : Rôles d'évaluation 2011-2013”

Laisser un commentaire