Indice des prix des logements neufs, juillet 2014

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Source: Statistique Canada

Indice des prix des logements neufs, juillet 2014

L'Indice des prix des logements neufs (IPLN) était inchangé en juillet, après avoir connu une hausse de 0,2 % en juin. Les augmentations mensuelles de prix dans huit régions métropolitaines ont contrebalancé les baisses enregistrées dans sept autres régions, ce qui a fait en sorte que l'indice était inchangé à l'échelle du Canada.

St. Catharines–Niagara et London (chacune en hausse de 0,3 %) ont enregistré les augmentations mensuelles de prix les plus fortes parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR) visées par l'enquête. Les constructeurs ont déclaré que les conditions du marché ont contribué à la hausse dans les deux RMR. Il s'agit de la troisième augmentation mensuelle consécutive des prix à London et de la première depuis février à St. Catharines–Niagara.

Les prix des logements neufs ont augmenté de 0,2 % dans les RMR de Hamilton, de Kitchener–Cambridge–Waterloo et de Calgary. À Hamilton, où les prix sont en hausse depuis février, les constructeurs ont mentionné la hausse des droits d'aménagement et l'augmentation des coûts des matériaux comme les raisons à l'origine de la hausse des prix. Les constructeurs ont déclaré que l'augmentation des taxes municipales était le principal facteur à l'origine de l'augmentation des prix à Kitchener–Cambridge–Waterloo, tandis que les constructeurs de Calgary ont fait face à une hausse des coûts des matériaux et de la main-d'œuvre ainsi qu'à de bonnes conditions de marché.

Québec, Montréal et Regina ont vu les prix des logements neufs augmenter de 0,1 % en juillet.

Les prix étaient inchangés dans 6 des 21 régions métropolitaines visées par l'enquête.

Les prix des logements neufs ont diminué de 0,2 % dans les RMR d'Ottawa–Gatineau et de Vancouver. Les constructeurs d'Ottawa–Gatineau ont déclaré des prix de vente négociés à la baisse en juillet, tandis que ceux de Vancouver ont offert des primes incitatives et ont réduit les prix de catalogue pour stimuler les ventes. Les prix mensuels à Vancouver ont été stables ou en baisse au cours des 12 derniers mois, tandis que ceux à Ottawa–Gatineau ont diminué depuis le mois de mars de cette année.

Les prix ont aussi connu un recul dans la région métropolitaine combinée de Toronto et Oshawa, de même qu'à Charlottetown, à Halifax et à Saskatoon et dans la région combinée de Saint John, Fredericton et Moncton (toutes en baisse de 0,1 %). Il s'agit de la première baisse observée à Toronto et Oshawa depuis février 2010.

D'une année à l'autre, l'IPLN a augmenté de 1,4 % en juillet. Il s'agit de la hausse annuelle la plus faible observée depuis décembre 2013. Calgary (+6,9 %) et la région métropolitaine combinée de Toronto et Oshawa (+1,9 %) sont demeurées en tête de la croissance annuelle.

D'autres fortes hausses d'une année à l'autre se sont produites à Hamilton (+2,8 %), Saskatoon (+2,4 %) et St. Catharines–Niagara (+2,2 %).

Parmi les 21 régions métropolitaines de recensement visées par l'enquête, 6 ont affiché des diminutions de prix sur 12 mois en juillet. La liste comprend Vancouver (-1,8 %), Charlottetown (-1,6 %), Ottawa–Gatineau (-1,3 %), Victoria (-0,9 %), Halifax (-0,3 %) et Edmonton (-0,1 %). Il s'agit de la première baisse annuelle à Halifax depuis le début de 1998.

0 Réponse à “Indice des prix des logements neufs, juillet 2014”

Laisser un commentaire