Interdire le mazout à Montréal : Ensemble Montréal en a fait la proposition

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Interdire le mazout à Montréal : Ensemble Montréal en a fait la proposition

Même si dans les années 2010, de nombreux propriétaires ont converti leur système de chauffage au mazout par de l'électricité, ils restent encore de nombreux propriétaires qui chauffent au mazout.

Rappelons que si les propriétaires ont converti leur système ou installer un système bi-énergie.

ÉVOLUTION DU PRIX DU MAZOUT
Statistique Canada, IPC Mazout et autres combustibles

mars 2010 184.8
mars 2011 245.2
mars 2012 260.9
mars 2013 259.7
mars 2014 288.2
mars 2015 243.8
mars 2016 174.2
mars 2017 207.4
mars 2018 241.4




Ensemble Montréal souhaite :
"bannir, dès 2028, l'utilisation des systèmes de chauffage au mazout dans tous les immeubles résidentiels, commerciaux et industriels sur son territoire. D'ici là, la Ville devrait interdire l'installation de systèmes de chauffage au mazout dans toutes les nouvelles constructions ou bâtiments faisant l'objet de rénovations majeures."
« L'interdiction du chauffage au mazout sur le territoire de la Ville de Montréal s'inscrit dans la continuité du règlement sur l'utilisation de poêles et foyers au bois, qui entrera en vigueur le 1er octobre et qui interdira l'utilisation d'appareils à combustible solide sauf s'ils font l'objet d'une certification. Selon nous, il est encore plus pertinent, sachant que les émissions de GES provenant de la consommation de mazout sont trois fois plus importantes que celles émanant des appareils de chauffage au bois à Montréal », a expliqué M. Perri.


Si cette motion devait passer au conseil municipal, il faudrait que la Ville de Montréal se penche sur la façon d'aider financièrement les propriétaires qui devront changer leur système.
Tout comme l'implantation de mesures écologiques dans nos immeubles, il faut permettre à ceux qui se font imposer un changement non prévu dans leur budget et surtout non prévu lors de l’installation de leur équipement, de fonctionner financièrement avec le virage pris par les différents paliers de Gouvernement.

Actuellement, les propriétaires peuvent d'adresser au Programme Rénovation à la carte (Montréal) et aux programmes visant à remplacer les systèmes de chauffage central ou chauffe-eau utilisant un combustible fossile (Québec).
Mais la capacité financière de ces programmes et leur montant annuel qu'ils accordent suffiront-ils?

Selon CAA, un appareil de chauffage central a normalement une durée de vie utile excédant 25 ans.

En attendant de voir l'évolution de cette motion et la direction que prendra la Ville de Montréal, l'Association des Propriétaires du Québec (APQ) vous rappelle qu'avec son partenaire Joseph Élie, Pétro-Canada, vous obtenez des rabais grâce à votre abonnement à l'APQ. Contactez-nous pour tous les détails au 1-888-382-9670.


Faits à relever du communiqué de presse Ensemble Montréal :
- Selon Statistique Canada, environ 8 % des ménages québécois utilisent le mazout comme source principale de chauffage;
- la Commission permanente sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal a recommandé, dans le rapport déposé au conseil municipal du 24 avril 2017, que la Ville évalue l'opportunité d'éliminer les systèmes de chauffage au mazout sur son territoire et ce, en interdisant l'installation de tels systèmes dans les nouveaux bâtiments et en œuvrant, avec l'appui du gouvernement du Québec, à un retrait progressif de tels systèmes dans les bâtiments existants;
- Le gouvernement du Québec offre des programmes visant à remplacer les systèmes de chauffage central ou chauffe-eau utilisant un combustible fossile autre que le gaz naturel par un système alimenté exclusivement à l'électricité ou par d'autres sources d'énergies renouvelables pour les immeubles résidentiels, commerciaux et institutionnels;
- La Ville de Montréal a mis en place le programme Rénovation à la carte qui subventionne, entre autres, le remplacement d'un système de chauffage au mazout par un système électrique et que ce remplacement a été effectué 78 fois entre 2006 et 2015;
- Le Règlement 15-069 de la Ville de Montréal concernant les appareils et les foyers permettant l'utilisation d'un combustible solide entrera en vigueur le 1er octobre 2018 et que l'interdiction du chauffage au mazout sur le territoire de la Ville de Montréal s'inscrit dans la continuité de ce règlement et contribuera à l'atteinte des objectifs de réduction des GES.


0 Réponse à “Interdire le mazout à Montréal : Ensemble Montréal en a fait la proposition”

Laisser un commentaire