Sujet: Immobilier

Mises en chantier en decembre est à la baisse au Canada

Publié le par Service des communications

Mises en chantier en decembre est à la baisse au Canada -

Mises en chantier en decembre est à la baisse au Canada

La tendance nationale des mises en chantier d’habitations a diminué en décembre, car les stocks de logements achevés et non écoulés demeurent plus élevés qu’ils ne l’étaient au milieu de 2019. Cette diminution est principalement attribuable à la baisse des mises en chantier de logements collectifs à Toronto, Montréal et Ottawa. Toutefois, les mises en chantier étaient stables à Vancouver et en forte croissance à Calgary en fin d’année, ce qui a compensé en partie la baisse observée dans les autres grands centres, de sorte que la construction d’unités neuves a légèrement ralenti par rapport à décembre 2018.

Le marché résidentiel canadien baisse légèrement en décembre

Publié le par Service des communications

Le marché résidentiel canadien baisse légèrement en décembre -

Le marché résidentiel canadien baisse légèrement en décembre

Faits saillants

  • En décembre, les ventes résidentielles nationales ont affiché un recul de 0,9 % d'un mois à l'autre.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont augmenté de 22,7 % d'une année à l'autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a baissé de 1,8 % de plus d'un mois à l'autre.
  • L'Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) est en hausse de 0,8 % d'un mois à l'autre et de 3,4 % d'une année à l'autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a grimpé de 9,6 % d'une année à l'autre.

Permis de bâtir, novembre 2019

Publié le par Service des communications

Permis de bâtir, novembre 2019 -

Permis de bâtir, novembre 2019

La valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 2,4 % pour s'établir à 8,1 milliards de dollars en novembre. Au total, six provinces ont fait état de baisses, la plus marquée ayant été enregistrée en Ontario (en baisse de 5,7 % pour se fixer à 3,2 milliards de dollars). Cette baisse a été contrebalancée en partie par le Québec (en hausse de 10,3 % pour atteindre 1,9 milliard de dollars).

Au Canada, les ventes résidentielles augmentent en novembre

Publié le par Service des communications

Au Canada, les ventes résidentielles augmentent en novembre -

Au Canada, les ventes résidentielles augmentent en novembre

Faits saillants

  • En novembre, les ventes résidentielles ont augmenté de 0,6 % à l'échelle nationale, d'un mois à l'autre.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont affiché une hausse de 11,3 % d'une année à l'autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a baissé de 2,7 % d'un mois à l'autre.
  • L'Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 0,8 % d'un mois à l'autre et de 2,6 % d'une année à l'autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a augmenté de 8,4 % d'une année à l'autre.

ACI Marché de la revente : Ventes faibles en 2018 et au début de 2019; offre insuffisante en 2020

Publié le par Service des communications

ACI Marché de la revente : Ventes faibles en 2018 et au début de 2019; offre insuffisante en 2020 -

ACI Marché de la revente : Ventes faibles en 2018 et au début de 2019; offre insuffisante en 2020

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a révisé ses prévisions sur les ventes résidentielles réalisées par l'entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes pour cette année et pour 2020.

Les données suggèrent que l'activité sur le marché de l'habitation continuera d'augmenter en 2020, les prix continuant de grimper ou de bondir dans plusieurs régions du Canada. En effet, de nombreux indicateurs du marché de l'habitation continuent d'appuyer cette perspective.

Bon nombre des facteurs économiques fondamentaux qui sous-tendent l'activité sur le marché de l'habitation demeurent solides à l'extérieur des Prairies et de Terre-Neuve-et-Labrador. Les perspectives du marché résidentiel de la revente national continuent d'être appuyées par la croissance de la population et de l'emploi, alors que la confiance des consommateurs augmente en raison des faibles taux de chômage à l'extérieur des provinces productrices de pétrole. De plus, il est peu probable que la Banque du Canada augmente les taux d'intérêt en 2020.