Consultation publique sur l'enjeu des locaux vacants sur les artères principales : L'APQ y participe

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Consultation publique sur l'enjeu des locaux vacants sur les artères principales : L'APQ y participe

Contrairement au taux d'inoccupation des logements locatifs, on constate de plus en plus sur les artères commerciales montréalaises des locaux vacants, à louer depuis plusieurs mois.

La Ville de Montréal a donc lancé le 10 décembre dernier une consultation publique pour essayer de remédier et inverser la tendance qui s'accentue un peu plus chaque année.
Pourquoi une consultation sur les locaux vacants?

Taux de vacance : 15 %
Taux de vacance en nombre de locaux au rez de-chaussée des établissements d’entreprises sur le territoire des sociétés de développement commercial en date du 1er juillet 2019. Ville de Montréal

Des réalités différentes par artère :
●Saint-Denis : 26 %
●Sainte-Catherine Est : 26 %
●Laurier Ouest (Outremont) : 15%
●Promenade Fleury : 7 %
●Promenade Masson : 6 %

19 mois : Estimation de la durée moyenne (mois) de vacance constatée par les commerçants

On constate un nombre de locaux vacants élevé sur les artères commerciales de Montréal.
Le taux de vacance s’établit maintenant au dessus du niveau d’un taux de vacance transitoire, ou normal, qui se situe entre 4 % et 7 %
Un haut taux de vacance peut générer des impacts négatifs sur l’expérience sur rue, la vitalité des artères et donc ultimement sur la qualité de vie des Montréalaises et des Montréalais.

Les programmes de subvention à la rénovation des immeubles commerciaux sont un levier très apprécié.
Les propriétaires d’immeubles évoquent souvent les taxes commerciales qu’ils perçoivent comme une contrainte pour les affaires.


L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) a demandé à être consultée et a participer aux auditions en janvier 2020.
Les membres de l'APQ ont également des immeubles commerciaux ou des commerces en bas de leurs logements résidentiels.

Une part importante de leurs revenus peuvent être grugés par un local commercial non loué. Que le local soit loué ou non, les taxes municipales et scolaires sont à payer, au même titre qu'un logement locatif vacant.

L'APQ vous présentera son mémoire suite à son audition et vous informera de l'avancement des recommandations et actions qui seront entreprises.

0 Réponse à “Consultation publique sur l'enjeu des locaux vacants sur les artères principales : L'APQ y participe”

Laisser un commentaire