Sang froid car la diffamation peut coûter cher!

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Plusieurs récents articles dans les journaux sur la propagation de nouvelles sur Facebook nous incite à vous rappeler que de publier des photos, des noms ou d'accuser un locataire de méfaits peut vous coûter cher.

En fait, si vous publiez des photos d'un logement saccagé, ou un commentaire personnel, prenez garde car les risques sont bien réels.

En fait, les nouvelles sur Facebook se partagent très vite et on ne se rend pas toujours compte de la portée de nos mots.
La maîtrise de soi est essentielle dans la gestion de vos immeubles mais aussi dans votre vie personnelle et professionnelle.

"Jean LeMauvais mon locataire au 48 rue Paradis, ville du Bonheur, a déguerpi en me laissant 2 camions d'ordures, il me doit 4500$ de loyer en plus. C'est un criminel. Surtout ne lui louez pas!"

C'est tout à fait le message qui pourrait conduire vers une plainte pour diffamation : avez-vous fait une demande à la Régie du logement? A-t-il droit à la présomption d'innocence? Un autre propriétaire va le refuser sur la foi de votre accusation?

Même si vous avez toutes les photos et une montagne de factures à payer à cause de lui, commencez par appeler un avocat de l'APQ pour obtenir toutes les démarches à suivre.

Une fois que vous aurez votre jugement, vous pourrez utiliser le service Avis de recherche de l'APQ pour le retrouver, vous pourrez aussi l'inscrire sur notre répertoire de décision de la Régie du Logement.

En résumé, certains commentaires porté sur des sites internet pourraient donner lieu à des poursuites en diffamation.

À ce titre, il faut se rappeler que même si les faits relatés sont vrais, ils peuvent entraîner une condamnation s'il est établi qu'ils sont diffusés dans l'intention de nuire. Naturellement, si les faits sont mensongers la situation risque de poser encore plus facilement des difficultés à son auteur.

Il faut donc prendre garde et évaluer les conséquences possibles avant de diffuser les images d'un logement en mauvais état et d'attribuer la faute en désignant le responsable dans un texte relevé de commentaires sucrés, salés, voire même odoriférants...

0 Réponse à “Sang froid car la diffamation peut coûter cher!”

Laisser un commentaire