Conseils fiscaux aux étudiants

Publié le par Pl. Fin. Noël Hémond

Sujet(s): Divers,

Source: Planificateur financier

Conseils fiscaux aux étudiants

Les coûts des études augmentent chaque année et le gouvernement a récemment bonifié son aide aux étudiants. Voici quelques conseils pour vous aider à vous assurer que votre étudiant tire pleinement avantage des allégements fiscaux offerts par l'État[*]:

Les bourses d'études ne sont pas imposables lorsque l'étudiant est inscrit à un programme donnant droit à un crédit pour études.

Les intérêts versés sur un prêt étudiant sont admissibles à un crédit lorsque le prêt est octroyé dans le cadre d'un programme fédéral ou provincial. L'étudiant ne peut pas demander un crédit à l'égard des intérêts versés si le prêt a été renégocié avec une institution financière ou a été consolidé. Si l'étudiant n'a aucun impôt à payer l'année où les intérêts sont versés, le montant peut être reporté et appliqué aux cinq années suivantes.

Autres déductions offertes :

  • Dépenses de déménagement – si un étudiant déménage à plus de 40 kilomètres pour se rapprocher de l'école ou occuper un emploi d'été.

  • Des frais de garde d'enfants peuvent être réclamés par l'époux ou le conjoint de fait ayant le salaire le plus élevé si l'autre conjoint est inscrit à un programme d'études secondaires ou postsecondaires admissible.

  • Remboursement de TPS/TVH – un étudiant doit demander le remboursement dans sa déclaration de revenus chaque année.


Autres crédits d'impôt offerts :

  • Le crédit pour emploi sur la première tranche de 1 000 $ de revenus d'emploi.

  • Un crédit pour frais de scolarité, un montant relatif aux études et un montant pour les manuels :

  • Frais de scolarité -- lorsque les étudiants sont inscrits à un programme d'études à temps plein ou à temps partiel et lorsque les frais sont supérieurs à 100 $ par année.

  • Montant relatif aux études pour chaque mois d'inscription -- 400 $ par mois pour les étudiants à temps plein (ou les étudiants à temps partiel atteints d'une incapacité) et 120 $ par mois pour les étudiants à temps partiel.

  • Montant pour les manuels jusqu'à concurrence de 65 $ par mois pour les étudiants à temps plein et de 20 $ par mois pour les étudiants à temps partiel.

  • Un crédit pour titres de transport en commun mensuels ou de plus longue durée. La production de reçus est obligatoire.

  • L'étudiant doit d'abord utiliser le crédit pour frais de scolarité, le montant relatif aux études et le montant pour manuels afin de ramener à zéro l'impôt à payer cette année-là. Tout excédent peut être transféré à un époux ou à un conjoint de fait ou à un parent ou à un grand-parent jusqu'à un maximum combiné de 5 000 $. L'étudiant peut aussi choisir de reporter indéfiniment ces crédits ou montants.

  • Les parents peuvent demander ces crédits ou montants pour une personne à charge de moins de 19 ans.

Vous pouvez obtenir plus d'information sur les stratégies d'économie fiscale pour les étudiants et toute autre personne de votre famille auprès de votre conseiller financier.

[*] Ces réponses ne tiennent compte que des règles fédérales. Les règles des provinces ou territoires peuvent être différentes


Noël Hémond, Pl. Fin.

Planificateur Financier

Courriel: Noel.Hemond@investorsgroup.com

Tel: 514-817-3483

0 Réponse à “Conseils fiscaux aux étudiants”

Laisser un commentaire