Section: Immobilier

SCHL : Aperçu des Perspectives du marché de l’habitation, été 2020

Publié le par Service des communications

SCHL : Aperçu des Perspectives du marché de l’habitation, été 2020 -

SCHL : Aperçu des Perspectives du marché de l’habitation, été 2020

Les ventes et la construction ont chuté.
Les prix des habitations vont probablement diminuer en raison de l’évolution incertaine de l’économie.
Il est possible que les taux d'inoccupation augmentent sur le marché locatif.
La reprise dans les grands marchés est très incertaine et variera considérablement.

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin

Publié le par Service des communications

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin -

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin

  • Les ventes résidentielles ont augmenté de 63 % à l’échelle nationale, d’un mois à l’autre, en juin.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont augmenté de 15,2 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de maisons nouvellement inscrites a augmenté de 49,5 % de mai à juin.
  • Le nombre de nouvelles propriétés à vendre (non désaisonnalisé) était de 4,8 % supérieur au niveau enregistré en juin 2019.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 0,5 % d’un mois à l’autre, affichant une hausse de 5,4 % d’une année à l’autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a affiché un gain de 6,5 % d’une année à l’autre.

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai

Publié le par Service des communications

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai -

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai

Sommaire

  • En mai, les ventes résidentielles ont augmenté de 56,9 % à l’échelle nationale, d’un mois à l’autre.
  • Cela dit, les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont tout de même reculé de 39,8 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a augmenté de 69 % d’avril à mai.
  • Par contre, le nombre de nouvelles inscriptions (non désaisonnalisé) est tout de même inférieur de 38,1 % à celui de mai 2019.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® est demeuré inchangé (-0,08 %) d’un mois à l’autre, mais affiche toujours une hausse de 5,3 % d’une année à l’autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a baissé de 2,6 % d’une année à l’autre.

Mises en chantier au Canada ont varié encore en mai

Publié le par Service des communications

Mises en chantier au Canada ont varié encore en mai -

Mises en chantier au Canada ont varié encore en mai

La tendance des mises en chantier d’habitations se chiffrait à 196 750 en mai 2020, en baisse par rapport à celle de 198 644 enregistrée en avril 2020. Si l’on exclut le Québec, la tendance se situait à 151 072 en mai 2020 et elle était en baisse par rapport à celle de 155 600 enregistrée en avril 2020. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations.

Baisse des ventes résidentielles et des inscriptions au Canada en mars

Publié le par Service des communications

Baisse des ventes résidentielles et des inscriptions au Canada en mars -

Baisse des ventes résidentielles et des inscriptions au Canada en mars

Selon les statistiques publiées par L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles et les inscriptions ont plongé à l’échelle nationale de février à mars 2020.

Faits saillants

  • En mars, les ventes résidentielles nationales ont affiché un recul de 14,3 % d’un mois à l’autre.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont augmenté de 7,8 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a baissé de 12,5 % d’un mois à l’autre.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) est en hausse de 0,8 % d’un mois à l’autre et de 6,9 % d’une année à l’autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a grimpé de 12,5 % d’une année à l’autre.