Les animaux dits exotiques

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Les animaux dits exotiques

En juillet dans le quartier Limoilou à Québec, les résidents du quartier étaient inquiets par l'annonce d'un python disparu.

Le locataire qui avait lancé un avis de recherche lancé sur Facebook a retrouvé l'animal dans son sac.

Bien que le python beige et noir de type « Jungle carpet » n'est pas venimeux, les voisins ne sont pas rassurés. Des antécédents d'étouffement ont fait la manchette l'an dernier.

Dans le cas de Limoilou, les serpent non-veineux sont autorisés :
« Selon la réglementation municipale, l'animal n'est pas venimeux et le propriétaire n'est pas en infraction. », confirme Pierre Poirier de la police de Québec.

Quelques jours plus tard, Marjorie Potvin, porte-parole à la Ville de Québec, explique que le règlement, qui stipule que les citoyens peuvent conserver un petit reptile non venimeux, ni dangereux, sera précisé lors d'entrevues radio.

Mais la présence d'animaux qu'on pourrait qualifier d'hors-normes est réglementée par chaque Ville de façon différente.
Par exemple :
- Lévis : il est interdit de posséder un serpent de plus de un mètre
- MRC de Portneuf : il est totalement interdit d'avoir un serpent en sa possession
- Sherbrooke : Tous les reptiles sont permis sauf les crocodiliens; les lézards venimeux; ceux dont la longueur à maturité excède 1 mètre; les tortues marines ainsi que la tortue verte à oreilles rouges; les serpents venimeux ou constricteurs ou dont
la longueur à maturité excède 1 mètre, incluant les espèces et sous-espèces suivantes : les boas, les pythons et les anacondas
- Coaticook : Il est interdit de posséder tout type de serpent de plus d'un mètre
- Gatineau : Seuls les petits animaux exotiques non venimeux et qui ne représentent aucun danger pour la vie et la sécurité des résidents peuvent être gardés sur le territoire de la ville.
- Montréal : reptiles autorisés sauf si à l'age adulte il mesure plus de 3 mètres et les serpents venimeux sont interdits.

Les animaleries ont de plus en plus d'animaux exotiques. Des boutiques pour reptiles seulement ouvrent leur porte.
Et la question des animaux dits "Exotiques" revient régulièrement dans l'actualité.

A Gatineau en septembre 2013, la police a saisi : Un crocodile, cinq serpents non venimeux, une tortue serpentine, un iguane vert et un dragon barbu!

Toujours à Gatineau en octobre 2013, saisie de 18 reptiles exotiques, dont une espèce venimeuse.


Mais au niveau de la Régie du logement?
Que l'animal soit un chien, un chat ou un serpent, si le propriétaire a indiqué sur le bail que les animaux sont interdits, cette clause s'applique.

Si après avoir demandé à votre locataire de s'en départir et que ce dernier refuse, vous pourrez lui envoyer un avis par courrier recommandé.

Si le locataire ne coopère pas, le propriétaire n'aura d'autres choix que d'ouvrir un dossier à la Régie du logement et attendre son audience.



Note : la présence d'un animal, alors que c'est interdit dans le bail, peut même mener à la résiliation du bail. En effet, même lorsque que le bail le permet, la présence de chien, par exemple, ne doit pas nuire aux autres locataires. Le locataire qui a un chien doit respecter les mêmes obligations du bail, dont l'obligation de ne pas troubler la jouissance paisible des lieux pour les autres locataires. À cet égard, il est donc responsable du bruit, de ramasser les excréments, ou de tout autre désagrément causé par son animal.

0 Réponse à “Les animaux dits exotiques”

Laisser un commentaire