Quitter sa job pour investir dans l’immobilier

Publié le par Ghislain Larochelle ing. MBA

Sujet(s): Divers

Quitter sa job pour investir dans l’immobilier

Quitter sa job pour se lancer dans l’immobilier est un beau défi. Mais pour réussir dans ce métier, il faut beaucoup d’énergie, de la persévérance et pouvoir prendre un certain risque. Si le chemin est long et parfois sinueux, la satisfaction de la réussite n’a pas de prix, alors voici nos conseils pour démarrer une carrière dans l’investissement immobilier.

Ne sautez pas sans filet

Quitter sa job n’est pas une décision à prendre à la légère surtout pour devenir auto-entrepreneur. Commencez par vous interroger : êtes-vous de nature persévérante? Avez-vous l’esprit d’analyse? Aimez-vous prendre des risques? Êtes-vous disponible? Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, vous avez le profil requis. Ensuite,  examinez les moyens dont vous disposez pour vous lancer. Quel est votre capital financier? Quelle est votre capacité d’emprunt? Renseignez-vous auprès de votre banquier.

Observez et informez-vous
Si vous connaissez un investisseur chevronné, accompagnez-le lors des visites et voyez comment il gère ses transactions, c’est une très bonne façon d’apprendre le métier. Assistez à des conférences ou formations menées par des experts et faites le plein d’informations à ce sujet. Avant d’envisager votre premier achat, multipliez les visites de tous types dans la région où vous souhaitez vous implanter puis analysez les raisons pour lesquelles un bien se vend plus rapidement qu’un autre. Ainsi, vous aurez une idée de la façon dont on valorise un immeuble, une maison ou un appartement.  

Entourez-vous
Il est rare qu’un investisseur immobilier travaille seul. Quand on a plusieurs immeubles à gérer, on peut difficilement être partout à la fois. Par exemple, un courtier immobilier de talent pourrait vous aider à dénicher les perles rares. Connaître un bon entrepreneur disponible et efficace est bien utile pour les réparations et les rénovations à faire d’urgence. Vous serez également plus avantagé si vous avez  à vos côtés un bon notaire et un bon comptable pour gérer vos contrats et vos finances.

Préparez votre budget
Avant de signer l’achat d’un immeuble à revenus, il faut être capable d’estimer combien il va coûter et combien il va rapporter. Cela semble très facile, mais plusieurs personnes ont de la peine à bien calculer le rendement. Soyez bien sûr de la valeur des revenus réels et non pas seulement potentiels pour calculer votre taux de rendement. Quand on démarre dans le métier, il est difficile de se faire une idée précise des dépenses à prévoir, c’est un savoir qui s’acquiert avec l’expérience ou par de la formation. C’est pourquoi, vous devez être attentif dès le départ à tous les frais que vous déboursez (frais d’entretien, frais de réparations, de notaire, taxes de mutation, etc.). Notez-les minutieusement pour prévoir vos futures dépenses de façon régulière. Enfin, quand vous élaborez votre budget prévisionnel, prévoyez toujours une marge dans vos calculs en cas d’imprévus.

Pensez marketing
Il est important de bien cibler votre clientèle et de mettre en œuvre les moyens pour l’atteindre. Aujourd’hui, les outils de communication ne manquent pas et les réseaux sociaux spécialisés sont de plus en plus nombreux sur Internet. Veillez à les utiliser de façon judicieuse et pertinente.

Immofacile.ca est spécialisée dans le coaching et la formation d’investisseurs débutants ou expérimentés qui désirent acquérir davantage de connaissances sur l’immobilier. Inscrivez-vous à un bulletin bi-mensuel sur l’immobilier gratuitement en visitant http://www.immofacile.ca/infolettre-gratuite

0 Réponse à “Quitter sa job pour investir dans l’immobilier”

Laisser un commentaire