La Saskatchewan a présenté la plus forte croissance de population

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistique Canada

La Saskatchewan a présenté la plus forte croissance de population

La Saskatchewan a présenté la plus forte croissance de population parmi les provinces au cours des trois derniers mois de 2007. Gagnant de la population de partout au pays, la Saskatchewan mène les provinces au chapitre de la croissance démographique pour un deuxième trimestre consécutif.

Les nouvelles estimations démographiques montrent que la croissance demeure plus rapide dans l'Ouest du pays. Les provinces des Prairies, la Colombie-Britannique ainsi que le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ont présenté un accroissement de population supérieur au niveau national.

Au 1er janvier 2008, la population canadienne était estimée à 33 143 600, en hausse de 52 400 par rapport au 1er octobre 2007. La population du pays s'est accrue de 0,16 %, soit la plus forte croissance pour un quatrième trimestre depuis 1995.

Alors que l'accroissement naturel demeurait stable, le solde de la migration internationale du pays était en hausse. Le solde migratoire du Canada a été de 27 700 personnes, soit le plus élevé depuis 1988 pour un quatrième trimestre.

La population de la Saskatchewan était estimée à 1 006 600, en hausse de 3 300 ou de 0,33 %. La population de la province est en constante augmentation depuis avril 2006 alors qu'elle atteignait 986 900, soit son plus bas niveau enregistré au cours des 25 dernières années.

La Saskatchewan a confirmé sa position de province ayant la plus forte croissance démographique, principalement en raison d'un taux de migration interprovinciale qui est le plus élevé au pays. Entre octobre et janvier, la province a gagné 2 200 personnes dans ses échanges avec le reste du pays. De plus, le taux saskatchewanais de migration internationale était le plus élevé depuis 1979 pour un quatrième trimestre.

La population de l'Alberta s'est accrue de 0,32 %, malgré des pertes en migration interprovinciale. Au cours des trois derniers mois de 2007, la province a enregistré des pertes migratoires vers toutes les juridictions du pays, à l'exception de l'Ontario et du Québec.

La population de l'Alberta continue à croître grâce au plus fort accroissement naturel parmi les provinces du pays et à un solde migratoire international qui, au cours des trois derniers mois de 2007, a été le plus fort au pays en raison notamment d'un solde élevé de résidents non permanents.

Dans le centre du pays, les populations du Québec et de l'Ontario ont continué à croître, mais à un rythme inférieur à celui du pays.

Il s'agit toutefois, pour le Québec, de sa plus forte croissance enregistrée depuis 1988 pour un quatrième trimestre. Cela s'explique principalement par une hausse importante de son solde migratoire international, le plus élevé depuis 1988 pour un quatrième trimestre. La province a aussi présenté son plus grand nombre de naissances pour un quatrième trimestre depuis 1994.

Au cours des trois derniers mois de 2007, la croissance démographique de l'Ontario était plus forte en comparaison de celle affichée au quatrième trimestre de 2006. De moindres pertes migratoires interprovinciales et un meilleur bilan de migration internationale expliquent cette croissance plus soutenue.

Dans les provinces de l'Atlantique, la population de Terre-Neuve-et-Labrador s'est accrue pour un deuxième trimestre consécutif après plusieurs trimestres déficitaires. La population de la province a augmenté de 0,12 %, soit la plus forte croissance de la région, pour atteindre 508 100. Elle a présenté le deuxième taux de migration interprovinciale le plus élevé au pays. Il s'agissait aussi de la première fois depuis 1988 que la province affichait un solde migratoire interprovincial positif au cours d'un quatrième trimestre.

La migration interprovinciale a également été le principal facteur à l'origine de la croissance de la population du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. La seule juridiction à connaître une perte de population, quoique faible, a été l'Île-du-Prince-Édouard, après six trimestres de croissance. Cette diminution est principalement attribuable à des pertes migratoires interprovinciales, notamment vers le Nouveau-Brunswick et l'Ontario.

Le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ont présenté les plus fortes croissances du pays, en raison surtout de gains en migration interprovinciale. Le Nunavut a affiché sa plus faible croissance depuis 1996 pour un quatrième trimestre. Des pertes migratoires, à la fois internationales et interprovinciales, ont annulé l'accroissement naturel du Nunavut, le plus fort du pays.

Nota : Ces estimations démographiques sont fondées sur les comptes du Recensement de 2001 rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net. Les nouvelles estimations démographiques fondées sur les comptes du Recensement de 2006, rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net, seront offertes le 29 septembre 2008.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 051-0005, 051-0006, 051-0017, 051-0020, 051-0037, 051-0045 et 053-0001.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 3231, 3233 et 3601.

Le numéro d'octobre à décembre 2007 de la publication Estimations démographiques trimestrielles, vol. 21, no 4 (91-002-XWF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Pour obtenir plus de renseignements, pour commander des données supplémentaires ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au               613-951-2320        ou composez sans frais le               1-866-767-5611        (demographie@statcan.ca), Division de la démographie. Télécopieur :               613-951-2307       .

Estimations de la population et accroissement démographique
  1er octobre 2007pp 1er janvier 2008pp 1er octobre 2007 au 1er janvier 2008
  nombre variation en %
Canada 33 091 228 33 143 610 0,16
Terre-Neuve-et-Labrador 507 475 508 099 0,12
Île-du-Prince-Édouard 139 103 139 089 -0,01
Nouvelle-Écosse 935 106 935 573 0,05
Nouveau-Brunswick 750 851 751 250 0,05
Québec 7 719 993 7 730 612 0,14
Ontario 12 850 636 12 861 940 0,09
Manitoba 1 190 400 1 193 566 0,27
Saskatchewan 1 003 299 1 006 644 0,33
Alberta 3 486 767 3 497 881 0,32
Colombie-Britannique 4 402 931 4 413 973 0,25
Yukon 31 115 31 247 0,42
Territoires du Nord-Ouest 42 425 42 594 0,40
Nunavut 31 127 31 142 0,05
pp estimations postcensitaires provisoires
Nota:  Ces estimations sont fondées sur les comptes de population du Recensement de 2001 rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net.

0 Réponse à “La Saskatchewan a présenté la plus forte croissance de population”

Laisser un commentaire