L'authentification du propriétaire actuel

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Mot de l'éditeur,

L'authentification du propriétaire actuel

Vous avez soumis votre locataire à une enquête de crédit avant la signature du bail, peut-être avez vous même fait une enquête employeur. Vous avez vous même téléphoné au propriétaire précédent qui, d'une voix presque contrite vous a affirmé regretter de perdre d'aussi bon locataire, en résumé, c'est la perle rare. Pourtant alors qu'au départ vous pouviez comprendre certaines demandes (peinture, réparation, etc.) les demandes sont toujours plus pointues, ou à l'inverse, le locataire qui semblait au premier abord coopératif devient revêche et vous fait des misères pour trois fois rien.Peut-être avez vous été faussement référé? Il arrive qu'un proposant locataire, pour dissimuler une relation corsée avec un propriétaire antérieur par exemple, indique les numéros de téléphone et nom d'une personne de sa connaissance qui , lorsqu'il recevra votre appel, vous assurera que le locataire en question ne pose aucun problème.

Si la cote de crédit peut être un indice révélateur, la santé financière de quelqu'un n'est pas nécessairement garant d'une bonne relation locateur-locataire. On voit nombre de non-paiements qui ont pour auteur des gens qui pourtant ont une situation financière stable, alors que d'autres au dossier plus douteux peuvent se faire un devoir de payer le loyer rubis sur l'ongle. La parole du propriétaire précédent est souvent un point de repère efficace pour s'y retrouver et prendre une décision éclairée.

Alors comment éviter de se faire duper? Chaque propriétaire d'habitation locative se doit d'être enregistré auprès de certaines instances, que ce soit envers la ville pour le paiement de ses taxes, du registre des entreprise s'il s'agit d'un groupe immobilier ou au sein d'un registre des transactions immobilières.
La Régie du logement tient un registre des gens qui ont eu une affaire en cours devant son tribunal, et non une liste exhaustive des propriétaires du Québec. Combien de propriétaire ne porte pourtant pas plainte et ne porte jamais devant les tribunaux le litige qui les oppose à leur locataire? Impossible de le savoir mais les délais d'audiences de la RDL se comptant en mois, il a fort à parier que certain, sachant que le locataire quittera à la fin de son bail, endure en se promettant de ne pas se faire prendre deux fois. Une enquête propriétaire actuel vous permet alors d'en avoir le coeur net et d'avoir une vue d'ensemble sur le type de locataire qui vous est proposé.

À l'APQ nous faisons affaire avec une banque très complète de données immobilières qui nous permet l'authentification du propriétaire de l'adresse actuelle et de cette façon vérifier que le nom fourni est vraiment celui du propriétaire réel du bâtiment habité précédemment par votre proposant locataire. Une vérification qui peut vous éviter bien des soucis.

0 Réponse à “L'authentification du propriétaire actuel”

Laisser un commentaire