Permis de bâtir : estimations éclair, mars 2020

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir : estimations éclair, mars 2020

Dans le contexte de la COVID-19 qui évolue rapidement, Statistique Canada demeure engagé à fournir des renseignements à jour à l'ensemble des Canadiens. Ainsi, l'organisme publie des estimations provisoires éclair sur les permis de bâtir pour certaines régions pour le mois de mars 2020. Ces estimations sont fondées sur des rapports de permis de bâtir de sources ouvertes de 23 grandes municipalités, ainsi que sur des rapports de permis de bâtir municipaux soumis à Statistique Canada en date du 2 avril 2020. Ensemble, ces municipalités représentaient environ 29 % de la valeur totale des permis de bâtir en 2019.

Tous les chiffres qui figurent dans ce communiqué sont des chiffres non désaisonnalisés et sont comparés à ceux des mêmes municipalités par rapport à 12 mois plus tôt pour le mois de mars.

D'une année à l'autre, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 23,2 % pour atteindre 1,4 milliard de dollars comparativement à mars 2019. Les provinces de l'Ontario, de la Colombie-Britannique et du Québec ont enregistré les plus fortes baisses, ce qui reflète probablement les mesures mises en place par ces provinces au milieu du mois afin de ralentir la propagation de la COVID-19.

Les municipalités du centre du Canada ont affiché les plus forts reculs, l'Ontario et le Québec ayant déclaré l'état d'urgence à la mi-mars afin de lutter contre la menace que représentait le coronavirus. À Montréal, le nombre de permis attribués a reculé de 37,6 % en mars comparativement à la même période un an plus tôt. En Ontario, la valeur des permis de bâtir délivrés a diminué de 50,5 % par rapport à mars 2019.

En dehors du centre du Canada, les intentions d'investissement dans les provinces maritimes ont révélé une résistance, les permis de bâtir ayant connu une forte hausse de 153,1 % à Halifax, puisque tant le secteur résidentiel (+31 millions de dollars) que le secteur non résidentiel (+28 millions de dollars) ont augmenté comparativement à mars 2019. De plus, le nombre de permis à Charlottetown a augmenté de 31,6 % (+12 permis) par rapport à un an plus tôt.

Dans l'Ouest canadien, la valeur des permis de bâtir a reculé de 3,2 % pour atteindre 861 millions de dollars, tandis que la diminution dans les intentions d'investissement en Colombie-Britannique (-26,8 %) a contrebalancé les gains effectués en Alberta (+11,7 %). Alors que la Colombie-Britannique a déclaré plusieurs des premiers cas de la COVID-19 au Canada, les intentions de construction ont vraisemblablement ralenti plus tôt que le reste de l'Ouest canadien. Un changement dans les coûts des frais de développement en janvier pour Vancouver a pu également avoir entraîné les permis à la hausse, les constructeurs ayant soumis les demandes de permis plus tôt que d'habitude pour éviter l'augmentation des coûts.

0 Réponse à “Permis de bâtir : estimations éclair, mars 2020”

Laisser un commentaire