La Ville de Montréal a un oeil sur l'isolation et les fenêtres de votre immeuble

Publié le par Me Jean-Olivier Reed

Sujet(s): Mot de l'éditeur,

Source: Messier, Soucy Avocats

La Ville de Montréal a un oeil sur l'isolation et les fenêtres de votre immeuble

Dans le cadre de notre série de reportages sur les propriétaires d’immeubles à revenu de Montréal, nous poursuivons nos explications du règlement de la ville de Montréal sur la salubrité des logements.

Lors des journées froides de janvier, plusieurs propriétaires reçoivent des plaintes de locataires concernant l’infiltration d’air par les fenêtres. Plusieurs propriétaires ne se préoccupent pas de ces plaintes qu’ils considèrent comme des caprices de locataire.

Sachez que le règlement de la ville intervient aussi à ce niveau. Aussi étonnant que ça puisse paraître, la ville exige que les fenêtres de vos logements soient munies, soit de fenêtres doubles, soit de contre-fenêtre et ce, du 30 octobre au 30 avril. À ce titre, les locataires pourraient déposer une plainte à la Ville de Montréal et celle-ci pourrait vous donner une amende. Ne négligez donc pas ces plaintes et voyez quelles mesures vous pouvez prendre pour améliorer le confort de votre locataire sans pour autant investir des milliers de dollars sur de nouvelles fenêtres. Demandez à un spécialiste de passer sur place afin de vous suggérer des mesures à prendre sans nécessairement remplacer le tout. Une vérification de l’état du calfeutrage s’avère aussi essentielle.

Sans avoir à investir des sommes astronomiques dans le remplacement des fenêtres, le propriétaire qui investit dans l’amélioration de l’étanchéité de ses fenêtres existantes ne perdra sûrement pas au change. En effet, cela lui permettra d’économiser sur les frais de chauffage surtout pour le propriétaire qui fournit le chauffage aux locataires. De plus, cette amélioration aura comme conséquence de prolonger la vie des fenêtres actuelles, d’éviter des infiltrations d’eau et de protéger la structure de l’immeuble face aux attaques de la nature.

D’autre part, ces investissements pourront être utilisés dans le cadre de la prochaine augmentation de loyer de ce locataire. N’oubliez pas que dans le cadre d’une demande faite par le locataire, la Régie peut octroyer une diminution de loyer aux locataires qui réussissent à prouver que les fenêtres sont effectivement déficientes et nécessitent une réparation ou un changement.

Finalement, en étant proactif dans l’entretien de vos fenêtres, vous protégez votre investissement et vous travaillez à rendre votre immeuble plus éco-énergétique, donc, plus attrayant, entre autres, pour de futurs acheteurs.

0 Réponse à “La Ville de Montréal a un oeil sur l'isolation et les fenêtres de votre immeuble”

Laisser un commentaire