Y penser à deux fois avant d'engager un entrepreneur

Publié le par Service des communications

Y penser à deux fois avant d'engager un entrepreneur

Que ce soit pour effectuer une réparation dans un logement ou pour sa propre habitation, certains propriétaires peuvent être tentés de faire affaire avec un ami ou quelqu’un qu’on lui a référé, une personne qui n’a pas de carte de compétence ou les autorisations requises.
Mais il est important de rappeler que la qualité du service, ainsi que la compétence doivent être prioritaires dans le choix d'un ouvrier. Dans certaines situations, la loi exige d'ailleurs que le travailleur possède un certificat de compétence émis par la Commission de la Construction du Québec (CCQ) et que l'entrepreneur possède une licence d’entrepreneur appropriée émise par la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ), selon la nature des travaux. Certains travaux ne peuvent donc légalement pas être faits soi-même ou par n'importe quel homme à tout faire. De surcroît, ne pas faire affaire avec un entrepreneur qualifié peut coûter plus cher au final et apporter plus de problèmes que de bienfaits.

Certains propriétaires se retrouvent dans de fâcheuses situations alors qu’au départ il n'était question que de repeindre un logement, ou changer un chauffe-eau.

Voici quelques situations véridiques qui donnent à réfléchir :

Un propriétaire devait faire changer un chauffe-eau dans un logement. Un de ses amis lui a référé deux travailleurs parlant un petit peu anglais et aucunement français. Ils disaient pouvoir faire tous types de travaux. Les travailleurs sont allés acheter un chauffe-eau et sont arrivés au logement :

- Ils ont enlevé le chauffe-eau en place sans l’avoir vidé au préalable. Conséquences : l’eau s’est répandue partout dans l’appartement et a inondé également même le logement voisin. Ce qui a créé un dégât d’eau.
- Ils ont ensuite passé plus de 6 heures à essayer de brancher le nouveau chauffe-eau sans jamais y arriver.
- la locataire, furieuse de ne toujours pas avoir eu d’eau chaude, n’arrêtait pas d’appeler pour se plaindre de la situation et exiger des travaux immédiats.
- Après appel auprès d’un plombier, ce dernier a dit que le problème était électrique.
- L’électricien a constaté que les employés du propriétaire avaient oublié de remplir le chauffe-eau avant de le brancher. Conséquence : les éléments internes du chauffe-eau ont brûlé.

Donc au lieu d’un simple changement de chauffe-eau, il y a eu dans la même journée un dégât d’eau, 2 chauffes-eau à acheter, un électricien, et les employés qui ont facturé leur travail.

Un propriétaire a engagé des hommes à tout faire trouvés dans les petites annonces. Le logement devait être livré 1 semaine avant la date de début du bail, entente entre le propriétaire et le locataire .Les ouvriers avaient alors une semaine pour remettre le logement en état.

Résultat: le jour déterminé pour délivrance du logement, il n’était toujours pas prêt, aucune date de donnée pour la fin des travaux. Finalement, deux jours avant la date de début du bail, la locataire a les clefs. Lorsqu’elle entre dans le logement il y a des outils partout, les travaux non complétés, la toilette défoncée.

La locataire s’est plainte à de multiples reprises au locateur, elle a finalement ouvert un dossier à la Régie du logement pour demander des indemnités et résilier son bail. En effet, le locateur est tenu de garantir que le bien peut servir à l'usage pour lequel il est loué pendant toute la durée du bail. Ainsi, il est tenu de le délivrer dans un bon état d'habitabilité et de propreté, sans quoi le locataire a des recours contre lui.

0 Réponse à “Y penser à deux fois avant d'engager un entrepreneur”

Laisser un commentaire