Les prix à la consommation ont progressé de 2,2 %

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistique Canada

Les prix à la consommation ont progressé de 2,2 %

Les prix à la consommation ont progressé de 2,2 % au cours des 12 mois précédant janvier 2008, ce qui constitue un léger ralentissement par rapport au taux de croissance de 2,4 % affiché en décembre. Cette croissance est la plus modérée depuis août 2007.

 

 

 

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Pour un cinquième mois consécutif, la croissance de l'indice d'ensemble était principalement attribuable à la hausse sur 12 mois du prix de l'essence et du coût d'intérêt hypothécaire. La pression à la hausse sur l'indice d'ensemble de ces deux composantes a été compensée, dans une certaine mesure, par la réduction de un point de pourcentage de la taxe sur les produits et services (TPS) qui est entrée en vigueur en janvier et par la baisse de prix des véhicules automobiles.

L'indice des prix excluant l'essence s'est accru de seulement 1,3 % au cours de l'année précédant janvier 2008.

La variation sur 12 mois de l'indice de référence de la Banque du Canada, qui sert à surveiller la cible de maîtrise de l'inflation, était de 1,4 % en janvier, sa plus faible croissance depuis juillet 2005.

Sur une base mensuelle, les prix à la consommation ont reculé de 0,2 % entre décembre 2007 et janvier 2008, ce qui représente un renversement par rapport à la hausse de 0,1 % enregistrée entre novembre et décembre 2007. Les baisses de prix saisonnières pour les voyages organisés et le transport aérien sont principalement à l'origine du déclin.

L'indice de référence a crû de 0,1 % entre décembre 2007 et janvier 2008 à la suite d'un fléchissement de 0,3 % enregistré au cours de la période précédente. Ce revirement est en partie lié au mouvement des prix des vêtements pour femmes, qui a affiché un déclin mensuel de seulement 0,4 % en janvier après avoir connu une baisse de 4,7 % en décembre.

Variation sur 12 mois : les automobilistes paient plus cher pour l'essence

Le prix de l'essence a augmenté de 20,9 % entre janvier 2007 et janvier 2008, ce qui constitue une nette accélération par rapport au taux de 14,9 % enregistré entre décembre 2006 et décembre 2007. Le prix de l'essence a continué à soutenir principalement la croissance des prix à la consommation.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Cette hausse était davantage attribuable à une diminution marquée du prix de l'essence en janvier 2007 qu'à une croissance récente des prix à la pompe. En effet, entre décembre 2006 et janvier 2007, le prix de l'essence a reculé de 3,1 %, alors qu'il a augmenté de 1,9 % durant la même période l'année suivante.

Les autres augmentations de prix qui ont exercé une pression à la hausse sur l'indice d'une année à l'autre sont celles qui ont touché les coûts d'intérêt hypothécaire, le coût de remplacement par le propriétaire ainsi que le mazout et les autres combustibles.

Les prix du mazout et des autres combustibles ont monté en flèche de 24,7 %. Il s'agit pourtant d'un ralentissement par rapport à la hausse de 27,1 % affichée en décembre. Ce ralentissement est observé malgré le refroidissement des températures, lequel a entraîné une augmentation de la demande, et malgré les niveaux des stocks inférieurs à la moyenne sur le marché du nord-est des États-Unis.

Le coût d'intérêt hypothécaire a crû de 7,6 % dans l'année menant à janvier 2008. Il s'agit d'une légère accélération comparativement au mois précédent.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Le coût de remplacement par le propriétaire, qui représente le coût de maintien de la structure de l'actif domiciliaire, s'est accru de 4,5 %. Il s'agit d'une légère accélération par rapport à l'augmentation de 4,4 % observée en décembre.

La baisse de 4,9 % du prix pour l'achat et la location à bail de véhicules automobiles a principalement contribué à modérer la progression des prix à la consommation. Les baisses particulièrement marquées observées depuis trois mois s'expliquent par l'effet combiné de la réduction de la TPS et de l'application de rabais accordés par les fabricants sur les nouveaux modèles. Ce maintien des rabais est observé alors que la devise canadienne s'est appréciée par rapport à la devise américaine.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

La tendance à la baisse du prix pour le matériel et les fournitures informatiques s'est poursuivie en janvier (-16,7 %). Cette baisse est la plus prononcée observée depuis août 2007. Les diminutions de prix pour les écrans d'ordinateurs et pour les ordinateurs portables ont été particulièrement marquées.

Le prix des vêtements pour femmes a diminué de 4,5 % en janvier. Une baisse d'une telle ampleur n'avait pas été enregistrée depuis janvier 2005. Les ventes d'après Noël et la diminution de la TPS ont exercé une pression à la baisse sur les vêtements pour femmes.

La hausse des prix à la consommation ralentit dans les provinces de l'Ouest

La hausse sur 12 mois des prix à la consommation a ralenti ou s'est maintenue dans toutes les provinces.

Le prix des véhicules automobiles a principalement modéré la croissance des prix à la consommation d'un océan à l'autre. Le ralentissement des prix a été particulièrement marqué en Alberta et en Saskatchewan.

Les prix à la consommation n'ont crû que de 0,8 % en Colombie-Britannique. Il s'agit de la province où les taux de progression sur 12 mois de l'essence (+6,1 %) ont été les plus modérés.

Variation mensuelle : la diminution de la TPS contribue à diminuer les prix à la consommation

Plusieurs facteurs expliquent la diminution de 0,2 % de l'indice d'ensemble entre décembre 2007 et janvier 2008. Le prix pour l'achat et la location à bail de véhicules automobiles a eu un effet significatif à la baisse, ayant décliné de 0,5 % pendant cette période. Cette baisse s'explique par les incitatifs accordés par les fabricants et par la diminution de la TPS.

L'indice des prix des voyages organisés, qui a enregistré une chute de 10,3 %, constitue un autre facteur prépondérant de la diminution de l'indice d'ensemble.

Le prix du transport aérien a baissé de 4,6 %. Ce déclin est surtout alimenté par le repli des prix des vols transatlantiques et des vols vers l'Asie et le Pacifique. Les baisses de prix pour le transport aérien sont fréquemment observées en janvier.

Les prix des vêtements pour hommes ont chuté de 3,4 % sur une base mensuelle. Cette baisse est la plus prononcée depuis juin 2007. Le prix des vêtements pour hommes diminue généralement entre décembre et janvier.

En revanche, la hausse de 1,9 % du prix à la pompe a en partie compensé l'effet de ces pressions à la baisse. Il s'agit d'une légère accélération comparativement à la progression de 1,7 % observée en décembre. En janvier 2008, le prix du baril de pétrole brut a franchi pour la première fois la barre des 100 $US. L'effet combiné de la forte demande saisonnière et du ralentissement de la production dans les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole ont contribué à la baisse des stocks.

Les Canadiens ont vu le prix des aliments achetés en magasin s'accroître de 1,2 % entre décembre 2007 et janvier 2008. L'augmentation saisonnière du prix des légumes frais (+7,1 %) a principalement contribué à cette hausse.

La hausse du coût d'intérêt hypothécaire s'est établie à 0,7 %, ce qui constitue un ralentissement après des croissances de 0,8 % affichées depuis quatre mois. L'impact du changement des taux d'intérêt sur la hausse de cette composante est presque équivalent à celui de la variation du prix des logements neufs.

Le prix de l'eau courante a grimpé de 5,2 % entre décembre 2007 et janvier 2008. Une hausse d'une telle ampleur n'avait pas été observée depuis janvier 2006. Le prix de l'eau s'est accru dans plusieurs municipalités. Des hausses de prix de cette composante sont fréquemment observées en cette période de l'année.

Incidence de la réduction de la taxe sur les produits et les services

Étant donné que les variations de prix mesurées par l'Indice des prix à la consommation (IPC) tiennent compte de la valeur des taxes à la consommation payées par les Canadiens, la diminution d'un point de pourcentage de la TPS annoncée par le gouvernement et en vigueur en janvier aura une incidence sur l'IPC au cours de ce mois.

Une estimation sommaire de l'incidence montre que le taux de variation serait de 0,6 % inférieur à ce qu'il aurait été si la totalité de cette baisse était transférée aux consommateurs grâce à des prix inférieurs. Dans la mesure où les commerçants augmentent leurs marges au même moment, les répercussions qui en résultent pourraient être moindres. De plus, si certains commerçants avaient déjà réduit leurs prix en prévision de la baisse prochaine de la TPS (par exemple les concessionnaires d'automobiles), l'effet observé en janvier aurait aussi été moindre.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 326-0009, 326-0012, 326-0015 et 326-0020 à 326-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2301.

Il est possible d'obtenir plus de renseignements concernant les concepts et l'utilisation de l'IPC en consultant Votre guide d'utilisation de l'indice des prix à la consommation (62-557-XIB, gratuit), qui est accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Le numéro de janvier 2008 de L'Indice des prix à la consommation, vol. 87, no 1 (62-001-XWF, gratuit), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Une analyse plus détaillée de l'IPC est offerte dans cette publication. En raison du congé du 18 février en Ontario, la version imprimée de la publication L'Indice des prix à la consommation (62-001-XPF, 12 $ / 111 $) sera en vente le 20 février, soit une journée plus tard.

L'Indice des prix à la consommation de février sera diffusé le 18 mars.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au               613-951-9606        ou composez sans frais le               1-866-230-2248        (prices-prix@statcan.ca), Division des prix. Télécopieur :               613-951-1539       .

Indice des prix à la consommation et composantes principales

(2002=100)

  Importance relative1 Janvier 2008 Décembre 2007 Janvier 2007 Décembre 2007 à janvier 2008 Janvier 2007 à janvier 2008
    Données non désaisonnalisées
          variation en %
Ensemble 100,002 111,8 112,0 109,4 -0,2 2,2
Aliments 17,04 112,4 111,7 110,9 0,6 1,4
Logement 26,62 119,2 119,2 114,8 0,0 3,8
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 11,10 103,3 103,5 102,4 -0,2 0,9
Habillement et chaussures 5,36 92,2 93,7 94,2 -1,6 -2,1
Transports 19,88 117,6 117,5 113,3 0,1 3,8
Santé et soins personnels 4,73 107,5 107,7 106,3 -0,2 1,1
Loisirs, formation et lecture 12,20 99,6 101,2 99,2 -1,6 0,4
Boissons alcoolisées et produits du tabac 3,07 126,4 126,2 124,2 0,2 1,8
Ensemble (1992=100)   133,0 133,3 130,3 -0,2 2,1
Agrégats spéciaux            
Biens 48,78 107,3 107,4 106,3 -0,1 0,9
Services 51,22 116,2 116,5 112,5 -0,3 3,3
Ensemble hors aliments et énergie 73,57 109,0 109,4 107,6 -0,4 1,3
Énergie 9,38 139,0 138,2 125,2 0,6 11,0
Indice de référence3 82,71 110,1 110,0 108,6 0,1 1,4
1. Pondérations de l'IPC, panier de 2005 selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 à l'adresse (www.statcan.ca/francais/sdds/index_f.htm).
2. Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
3. La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, prière de consulter le site de la Banque du Canada à l'adresse suivante : (http://www.statcan.ca/cgi-bin/relocate.cgi?l=F&loc=http://www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).

Indice des prix à la consommation par province, et pour Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit1

(2002=100)

  Janvier 2008 Décembre 2007 Janvier 2007 Décembre 2007 à janvier 2008 Janvier 2007 à janvier 2008
  Données non désaisonnalisées
        variation en %
Terre-Neuve-et-Labrador 111,9 111,8 109,6 0,1 2,1
Île-du-Prince-Édouard 114,2 114,7 111,5 -0,4 2,4
Nouvelle-Écosse 113,5 113,6 110,1 -0,1 3,1
Nouveau-Brunswick 111,7 111,9 109,2 -0,2 2,3
Québec 111,0 111,1 108,8 -0,1 2,0
Ontario 110,9 111,1 108,6 -0,2 2,1
Manitoba 110,8 110,9 109,1 -0,1 1,6
Saskatchewan 113,0 112,9 109,5 0,1 3,2
Alberta 118,8 118,9 114,7 -0,1 3,6
Colombie-Britannique 109,9 110,1 109,0 -0,2 0,8
Whitehorse 110,4 110,6 107,0 -0,2 3,2
Yellowknife2 111,3 111,9 108,9 -0,5 2,2
Iqaluit (déc. 2002=100) 108,2 108,7 106,4 -0,5 1,7
1. Voir les renseignements géographiques pour les villes de Whitehorse, de Yellowknife et d'Iqaluit.
2. Une partie de l'augmentation de l'indice du logement de Yellowknife qui a été montrée en décembre 2004 reflétait par inadvertance des augmentations de loyer qui s'étaient produites plus tôt. Donc, la variation de l'indice du logement a été surévaluée en décembre 2004 et sous-évaluée les deux années précédentes. La série de l'indice du logement pour Yellowknife a été rectifiée à partir de décembre 2002. De plus, la série de l'IPC d'ensemble pour Yellowknife et les indices de certains agrégats spéciaux pour Yellowknife ont également changé. Les données pour le Canada, les provinces et les autres territoires n'ont pas été touchées.

0 Réponse à “Les prix à la consommation ont progressé de 2,2 %”

Laisser un commentaire