Les municipalités ont délivré pour 74,3 milliards de dollars de permis de bâtir en 2007

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistique Canada

Les municipalités ont délivré pour 74,3 milliards de dollars de permis de bâtir en 2007

La valeur des permis de bâtir a atteint un nouveau sommet en 2007, grâce aux fortes hausses généralisées à l'échelle du pays ainsi que dans les secteurs résidentiel et non résidentiel.

Les municipalités ont délivré pour 74,3 milliards de dollars de permis de bâtir en 2007, en hausse de 12,1 % par rapport au sommet précédent de 66,3 milliards de dollars affiché en 2006.

En 2006, l'augmentation a été largement attribuable à l'énorme demande dans l'Ouest canadien, alors que la hausse en 2007 était plus généralisée dans l'ensemble du pays. Toutes les provinces ont enregistré une croissance, sauf l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse.

Au Québec, le taux de croissance s'est accéléré, passant de 5,2 % en 2006 à 9,2 % en 2007. En Ontario, la valeur des permis a rebondi, passant d'une diminution de 3,5 % en 2006 à une hausse de 14,7 % en 2007, ce qui représente un taux de croissance plus élevé que la progression de 12,8 % enregistrée en Alberta.

À l'échelon régional, 21 des 34 régions métropolitaines de recensement ont connu une progression de la valeur annuelle totale des projets de construction. Après avoir enregistré la plus forte baisse en 2006, Toronto a bénéficié d'un redressement important en 2007 pour afficher la hausse la plus notable (en dollars), devançant largement toutes les autres régions métropolitaines. Calgary a occupé le deuxième rang, suivie de Montréal, de Vancouver et d'Edmonton.

Les intentions ont aussi atteint un nouveau sommet à la fois dans les secteurs résidentiel et non résidentiel. Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis a totalisé 28,7 milliards de dollars, en hausse de 13,8 % par rapport aux 25,2 milliards de dollars affichés en 2006. Les trois composantes (constructions industrielle, commerciale et institutionnelle) ont enregistré une forte croissance.

Dans le secteur de l'habitation, les municipalités ont délivré pour 45,6 milliards de dollars de permis, en hausse de 11,0 %. L'augmentation du prix de construction des nouvelles habitations a largement contribué à la hausse, alors que le nombre de nouvelles habitations approuvées a augmenté de 2,0 % en 2007 pour se chiffrer à 237 875 unités.

Ce résultat contraste vivement avec la situation aux États-Unis, où le nombre de nouveaux logements privés approuvés a chuté de 25,3 % en 2007.

D'un mois à l'autre, les municipalités ont délivré pour 6,1 milliards de dollars de permis de bâtir en décembre, en légère hausse de 0,4 % par rapport à novembre.

Secteur résidentiel : déplacement de la demande vers les logements multifamiliaux

Le nombre d'unités multifamiliales approuvées en 2007 a totalisé 121 170 unités, en hausse de 6,1 % par rapport à 2006. Il s'agit du niveau le plus élevé observé depuis 1977. À l'opposé, le nombre de logements unifamiliaux approuvés a baissé de 2,0 % pour s'établir à 116 700 unités.

Le prix élevé de la construction de logements unifamiliaux dans plusieurs centres a contribué au déplacement de la demande vers les logements multifamiliaux.


Note aux lecteurs

Les données mensuelles du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières. Les valeurs totales annuelles correspondent à la somme des données mensuelles non désaisonnalisées et sont provisoires.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 380 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les 5 % restants de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur le total.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple, les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau est divisée en deux régions, soit Ottawa–Gatineau (partie Québec) et Ottawa–Gatineau (partie Ontario).


La part des logements multifamiliaux est passée de 48,9 % en 2006 à 50,9 % en 2007. Il s'agit de la proportion la plus élevée notée depuis 1982 alors qu'elle représentait 51,5 % de toutes les unités.

La valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a crû de 16,0 % pour se chiffrer à 16,7 milliards de dollars, tandis que la valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a progressé de 8,3 % pour atteindre 28,9 milliards de dollars.

La niveau de l'emploi élevé, l'accroissement du revenu disponible, les faibles taux d'inoccupation des appartements dans plusieurs centres et les modalités de financement intéressantes ont continué de stimuler le secteur de l'habitation en 2007.

Secteur non résidentiel : croissance vigoureuse dans toutes les composantes

Les projets de construction commerciale ont essentiellement contribué à l'augmentation dans le secteur non résidentiel en 2007. Les intentions de construction dans les secteurs commercial et institutionnel ont atteint des sommets, tandis que les permis de construction industrielle ont affiché la valeur totale annuelle la plus élevée depuis 1989.

Les municipalités ont délivré pour 16,9 milliards de dollars de permis de construction commerciale, en hausse de 17,1 % par rapport à 2006. La progression est essentiellement attribuable aux projets d'immeubles à bureaux, aux complexes de commerce de détail et aux hôtels.

Dans la composante institutionnelle, la valeur des permis a crû de 10,0 %, se situant à 6,9 milliards de dollars. Les projets d'écoles, d'hôpitaux et d'établissements de soins infirmiers ont stimulé cette hausse.

La valeur des permis de construction industrielle s'est accrue de 8,5 % pour atteindre 4,9 milliards de dollars, accroissement découlant surtout des projets d'usines de fabrication. Toutefois, cette composante subit une tendance à la baisse depuis septembre.

Le fléchissement du taux d'inoccupation des bureaux, les ventes au détail vigoureuses, les bénéfices substantiels des sociétés et la demande accrue d'établissements de soins de santé et de soins infirmiers figuraient parmi les facteurs ayant contribué aux résultats exceptionnels dans le secteur non résidentiel.

La demande de nouveaux locaux à bureaux joue un rôle clé dans le secteur non résidentiel

Les projets de nouveaux locaux à bureaux ont joué un rôle clé dans les bons résultats du secteur non résidentiel. Abstraction faite des immeubles à bureaux, la valeur des permis de construction commerciale aurait augmenté de 10,2 % au lieu de 17,1 %.

Les faibles investissements réels dans les immeubles à bureaux ces dernières années et la croissance de l'emploi dans les professions liées aux affaires, à la finance et à l'administration ont fait diminuer le taux d'inoccupation des bureaux. Ces faibles taux, en plus du vieillissement du stock existant, ont considérablement contribué à la progression de la demande de locaux à bureaux.

En 2007, les municipalités ont approuvé des projets d'immeubles à bureaux de l'ordre de 5,3 milliards de dollars, en hausse de 35,9 % par rapport à 2006. Les immeubles à bureaux ont représenté 40,0 % de la hausse générale dans le secteur non résidentiel.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Entre 2003 et 2007, la part de la valeur des permis de construction d'immeubles à bureaux dans le secteur non résidentiel a progressé, passant de 8,8 % à 18,4 %, soit la part la plus élevée depuis 1990. La valeur des projets approuvés en 2007 était plus de trois fois supérieure à celle enregistrée en 2003.

Les municipalités de la région métropolitaine de Calgary ont approuvé des projets d'immeubles à bureaux pour une valeur de 1,8 milliard de dollars en 2007, en hausse de 56,6 % par rapport à 2006. Ces projets représentaient 53,6 % de la valeur globale des projets approuvés dans le secteur non résidentiel à Calgary. La valeur des permis de construction d'immeubles à bureaux en 2007 était plus de 14 fois plus élevée que le niveau des permis approuvés en 2003.

À Toronto, des projets de la catégorie des immeubles à bureaux, se chiffrant à 1,2 milliard de dollars, ont été approuvés, marquant une hausse de 52,9 % par rapport à 2006. Ce montant représentait près d'un quart de la valeur totale des permis de construction non résidentielle délivrés en 2007.

En décembre, les hausses dans les permis résidentiels ont annulé le repli des intentions de construction non résidentielle

La valeur totale des permis de bâtir s'est chiffrée à 6,1 milliards de dollars en décembre. Il s'agit d'une légère hausse de 0,4 % par rapport à novembre. La hausse des permis de construction résidentielle a plus qu'annulé le fléchissement des intentions de construction non résidentielle. La valeur totale des permis a atteint un sommet en mai et en juin, se chiffrant à 6,9 milliards de dollars, mais a subi une tendance à la baisse à la fin de 2007.

La valeur des permis de construction résidentielle a crû de 1,8 %, totalisant 3,9 milliards de dollars grâce au bond de 10,8 % de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux. La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a régressé de 3,2 % pour se situer à 2,4 milliards de dollars.

Les municipalités ont approuvé en tout 9 215 nouveaux logements unifamiliaux, le deuxième niveau mensuel le plus bas noté au cours des six dernières années. Le nombre d'unités multifamiliales approuvées a augmenté de 1,0 % en décembre, totalisant 9 990 unités.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

La valeur des permis de construction non résidentielle a diminué de 2,0 % en décembre, passant à 2,2 milliards de dollars.

La valeur des permis de construction commerciale a crû de 16,8 %, se situant à 1,3 milliard de dollars; la valeur des permis de construction industrielle a chuté de 33,2 % pour se situer à 319 millions de dollars; et les permis de construction institutionnelle ont régressé de 12,0 % pour s'établir à 540 millions de dollars.

La valeur des permis de construction industrielle a affiché un quatrième fléchissement en cinq mois et a atteint son niveau le plus bas depuis février en raison du repli dans les permis d'usines de fabrication. De plus, les permis de construction institutionnelle ont chuté pour une troisième fois en quatre mois.

À l'échelon provincial, quatre provinces ont affiché une hausse de la valeur totale des permis en décembre. Les augmentations notables en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, à Terre-Neuve-et-Labrador et, dans une moindre mesure, en Ontario ont compensé les reculs dans les autres provinces.

En Saskatchewan, la valeur des permis en décembre a atteint un sommet de 217 millions de dollars, grâce aux fortes intentions de construction dans les deux secteurs.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le niveau en décembre (104 millions de dollars) a seulement été devancé par la valeur enregistrée en novembre 2006. Au Québec, toutefois, la valeur mensuelle des permis a fléchi sous la barre du milliard de dollars pour la première fois en 10 mois.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0001 à 026-0008, 026-0010 et 026-0015.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2802.

Le numéro de décembre 2007 de la publication Permis de bâtir (64-001-XWF, gratuite) paraîtra bientôt.

Le communiqué sur les permis de bâtir de janvier 2008 sera diffusé le 6 mars.

Pour obtenir des données ou des renseignements généraux, communiquez avec Jasmine Gaudreault au               613-951-6321        ou composez sans frais le               1-800-579-8533        (bdp_information@statcan.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Étienne Saint-Pierre au               613-951-2025       , Division de l'investissement et du stock de capital.

Valeur des permis de bâtir selon la région métropolitaine de recensement1
  Novembre 2007r Décembre 2007p Novembre à décembre 2007 Janvier à décembre 2006 Janvier à décembre 2007 Janvier-décembre 2006 à janvier-décembre 2007
  Données désaisonnalisées Données non désaisonnalisées
  en millions de dollars variation en % en millions de dollars variation en %
St. John's 38,4 38,9 1,4 380,8 403,1 5,8
Halifax 56,6 27,7 -51,1 701,4 655,2 -6,6
Moncton 24,5 12,0 -51,3 264,4 275,1 4,1
Saint John 19,3 15,1 -21,9 178,8 213,1 19,2
Saguenay 12,9 3,1 -76,2 201,3 210,0 4,3
Québec 121,0 148,1 22,4 1 199,6 1 519,1 26,6
Sherbrooke 18,8 10,9 -41,8 356,1 289,6 -18,7
Trois-Rivières 25,4 19,0 -25,4 274,6 299,0 8,9
Montréal 588,0 436,2 -25,8 6 034,0 6 509,7 7,9
Ottawa-Gatineau, Ontario/Québec 212,3 219,7 3,5 2 168,1 2 583,8 19,2
Ottawa–Gatineau (partie Québec) 34,3 67,5 97,1 527,3 612,0 16,1
Ottawa–Gatineau (partie Ontario) 178,1 152,2 -14,5 1 640,9 1 971,8 20,2
Kingston 15,1 9,9 -34,2 295,0 331,6 12,4
Peterborough 9,5 10,4 9,6 140,8 173,2 23,0
Oshawa 99,3 74,3 -25,1 839,1 791,4 -5,7
Toronto 1 079,6 1 240,6 14,9 11 022,3 13 296,8 20,6
Hamilton 186,6 60,1 -67,8 975,8 1 185,1 21,4
St. Catharines–Niagara 55,3 37,1 -32,9 515,4 502,0 -2,6
Kitchener 64,0 137,9 115,6 881,6 913,9 3,7
Brantford 15,2 6,0 -60,4 196,4 181,0 -7,9
Guelph 25,8 13,5 -47,8 312,3 301,6 -3,4
London 99,4 54,2 -45,5 958,4 919,6 -4,1
Windsor 28,8 74,1 157,4 476,1 360,8 -24,2
Barrie 23,4 108,9 366,0 494,4 457,5 -7,5
Grand Sudbury 24,9 10,5 -57,9 232,5 367,9 58,2
Thunder Bay 8,8 3,5 -60,5 100,2 95,1 -5,1
Winnipeg 66,8 64,5 -3,4 914,5 901,1 -1,5
Regina 19,2 27,8 44,9 371,5 371,0 -0,1
Saskatoon 56,0 136,0 143,0 420,8 740,9 76,1
Calgary 332,4 488,1 46,8 5 480,2 6 485,2 18,3
Edmonton 419,0 205,5 -51,0 3 541,1 3 934,2 11,1
Kelowna 84,7 102,1 20,6 618,0 900,1 45,6
Abbotsford 34,9 28,8 -17,6 354,0 306,5 -13,4
Vancouver 443,5 577,5 30,2 6 617,4 7 012,0 6,0
Victoria 60,1 32,7 -45,5 776,4 914,4 17,8
r révisé
p provisoire
1. Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaine de recensement.
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

Valeur des permis de bâtir selon la province et le territoire
  Novembre 2007r Décembre 2007p Novembre à décembre 2007 Janvier à décembre 2006 Janvier à décembre 2007 Janvier-décembre 2006 à janvier-décembre 2007
  Données désaisonnalisées Données non désaisonnalisées
  en millions de dollars variation en % en millions de dollars variation en %
Canada 6 031,8 6 055,8 0,4 66 265,8 74 264,3 12,1
Résidentiel 3 826,0 3 894,8 1,8 41 052,8 45 565,4 11,0
Non résidentiel 2 205,8 2 161,1 -2,0 25 213,1 28 698,8 13,8
Terre-Neuve-et-Labrador 59,8 103,5 73,2 538,4 660,7 22,7
Résidentiel 39,4 37,0 -6,3 326,3 422,5 29,5
Non résidentiel 20,3 66,6 227,4 212,1 238,2 12,3
Île-du-Prince-Édouard 15,5 13,3 -14,6 207,0 163,4 -21,0
Résidentiel 12,6 8,0 -36,2 126,5 113,7 -10,1
Non résidentiel 3,0 5,3 76,9 80,5 49,7 -38,2
Nouvelle-Écosse 114,2 74,5 -34,8 1 291,4 1 286,5 -0,4
Résidentiel 69,2 52,2 -24,5 862,9 842,4 -2,4
Non résidentiel 45,0 22,2 -50,6 428,6 444,1 3,6
Nouveau-Brunswick 84,2 48,9 -42,0 933,3 964,3 3,3
Résidentiel 48,0 38,3 -20,2 493,2 559,0 13,3
Non résidentiel 36,2 10,6 -70,8 440,1 405,4 -7,9
Québec 1 130,3 973,4 -13,9 11 878,3 12 976,1 9,2
Résidentiel 732,6 687,4 -6,2 7 779,5 8 410,8 8,1
Non résidentiel 397,7 286,0 -28,1 4 098,8 4 565,3 11,4
Ontario 2 287,0 2 320,7 1,5 23 292,2 26 708,6 14,7
Résidentiel 1 431,4 1 530,8 6,9 14 294,0 15 624,1 9,3
Non résidentiel 855,5 789,9 -7,7 8 998,2 11 084,5 23,2
Manitoba 110,7 97,1 -12,2 1 378,8 1 476,2 7,1
Résidentiel 88,9 70,1 -21,1 829,1 963,0 16,1
Non résidentiel 21,8 27,0 24,0 549,7 513,2 -6,6
Saskatchewan 118,3 216,5 82,9 1 138,6 1 620,1 42,3
Résidentiel 67,4 96,4 43,0 493,4 859,5 74,2
Non résidentiel 50,9 120,1 135,8 645,2 760,6 17,9
Alberta 1 204,3 1 102,8 -8,4 13 875,7 15 653,3 12,8
Résidentiel 719,8 628,3 -12,7 8 139,7 9 044,9 11,1
Non résidentiel 484,6 474,5 -2,1 5 736,0 6 608,3 15,2
Colombie-Britannique 898,0 1 085,0 20,8 11 541,5 12 540,3 8,7
Résidentiel 610,6 735,4 20,4 7 620,7 8 612,4 13,0
Non résidentiel 287,4 349,6 21,6 3 920,8 3 927,9 0,2
Yukon 1,8 10,2 454,7 95,6 76,9 -19,5
Résidentiel 1,5 9,4 548,7 37,1 40,1 8,2
Non résidentiel 0,4 0,8 110,1 58,5 36,8 -37,2
Territoires du Nord-Ouest 3,6 9,9 177,5 37,7 74,2 97,0
Résidentiel 0,8 1,4 88,8 17,4 19,4 11,3
Non résidentiel 2,8 8,5 201,3 20,3 54,8 170,6
Nunavut 4,0 0,0 -100,0 57,4 63,6 10,8
Résidentiel 3,9 0,0 -100,0 33,0 53,7 62,7
Non résidentiel 0,1 0,0 -100,0 24,4 9,9 -59,5
r révisé
p provisoire
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

0 Réponse à “Les municipalités ont délivré pour 74,3 milliards de dollars de permis de bâtir en 2007”

Laisser un commentaire