Le nombre de logements disponibles va continuer d'augmenter en 2008 dans la région de Montréal

Publié le par Berthold Lévesque

Sujet(s): Immobilier,

Source: Journal Le Propriétaire

Le nombre de logements disponibles va continuer d'augmenter en 2008 dans la région de Montréal

Suite à l'enquête de la SCHL (octobre 2007), le taux d'inoccupation se situait à 2,9 % pour la région de Montréal, soit une légère hausse sur l'année précédente, mais il devrait atteindre le 3,3 % en 2008. Les logements disponibles seront donc de plus en plus nombreux.

Les propriétaires membres de l'APQ réunis à l'Auberge Universel à Montréal, ont pu entendre Mme Sandra Girard, analyste principale de marché de la SCHL, qui a brossé un tableau du marché locatif de la région, en y apportant aussi des comparaisons avec les autres régions du Québec.

La conférencière a laissé entendre que Montréal avait le plus grand parc immobilier locatif au Canada, avec plus de 1 million de logements, en considérant les immeubles de 3 logements et plus, un critère de l'enquête.

Si Montréal a connu une légère hausse du taux d'inoccupation, passant de 2,7 % en 2006 à 2,9 % en 2007, la balance du Québec est demeurée stable au niveau des logements disponibles avec un taux de 2,6 %.

Au niveau de l'évolution du prix des loyers, la SCHL introduisait une nouvelle mesure en 2006, plus équitable, en ne considérant plus les immeubles neufs entre autres, dans son enquête. Les hausses de loyers ont été plus modestes en 2007 (2,3 %) comparativement à 2006 (2,9 %), pour toutes les catégories de logements. Le loyer moyen d'un logement de 2 chambres à coucher est de 661 $ dans l'île de Montréal, 614 $ à Laval, 586 $ sur la Rive-Nord, et 625 $ sur la Rive-Sud.

Au niveau de la construction de logements, on constate que les résidences pour personnes âgées représentent la moitié des mises en chantier. La population vieillit, les locataires vieillissent, les constructeurs dans ce segment de marché ont compris.

Il est aussi intéressant de constater que le taux d'inoccupation est toujours plus élevé lorsqu'on parle des logements plus dispendieux. Pour les loyers de 900 $ et plus, le taux se situe à 5,6 %. On rencontre également les loyers et les taux d'inoccupation les plus élevés dans les immeubles de 100 logements et plus. Dans ces immeubles, le loyer moyen est de 1 060 $ par mois avec un taux d'inoccupation de 4,1 %.

Considérant que les taux d'inoccupation les plus élevés coïncident avec les loyers les plus dispendieux, il sera facile de comprendre que les taux les plus hauts sont constatés dans l'Ouest de Montréal. Ces secteurs atteignent des taux d'inoccupation de presque 5 % dans certains cas. Si on revient vers l'Est, les logements disponibles et moins dispendieux sont toujours rares.

La SCHL tient compte aussi de la location des copropriétés. Les promoteurs ne peuvent liquider leurs unités et font de la location. En 2007, le parc des condos loués comprenait 88 488 unités, alors qu'en 2006 on en dénombrait 82 327. La location de condos représente 9 % du total des logements en location dans la RMR de Montréal. Le taux d'inoccupation des condos loués a augmenté, surtout au centre-ville pour atteindre 7,9 %, tandis que ce taux est plus bas pour toute la grande région de Montréal avec 3,8 %.

Les propriétaires présents à la rencontre ont pu entendre également le président de l'APQ, Me Martin A. Messier, et Me Robert Soucy, conseiller juridique à l'Association, qui ont fourni des conseils sur la reconduction du bail, et certains pièges à éviter dans la location. Il faut mentionner également que Me Soucy donnera un cours gratuit aux membres de l'APQ sur la fixation du prix d'un loyer et comment se préparer à une audience devant la Régie du logement, le 25 février prochain, à l'Auberge Universel, de 19 h à 22 h. Il faut réserver sa place en communiquant à l'APQ.

Légende de la photo: Sandra Girard, analyste principale de marché à la SCHL; Me Robert Soucy, conseiller juridique de l'APQ, et Me Martin Messier, président de l'APQ.

0 Réponse à “Le nombre de logements disponibles va continuer d'augmenter en 2008 dans la région de Montréal”

Laisser un commentaire