MISES EN CHANTIER DE MAISONS INDIVIDUELLES AU QUÉBEC EN 2015 : UN CREUX HISTORIQUE

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Source: SCHL

MISES EN CHANTIER DE MAISONS INDIVIDUELLES AU QUÉBEC EN 2015 : UN CREUX HISTORIQUE

Selon  la  Société  canadienne  d’hypothèques  et  de logement  (SCHL),  la  tendance  des  mises  en  chantier  d’habitations  dans  les  centres  urbains  du Québec se chiffrait à 35  814 en décembre,  comparativement à 35  775 en novembre. Cette tendance correspond à la moyenne mobile  de six mois  du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé  (DDA) de mises en chantier d’habitations.

Si le bilan pour l’année  2015  (33  029  mises en chantier) est comparable à celui de 2014, l’activité était légèrement en hausse du côté des logements collectifs alors qu’elle était à nouveau en baisse du côté des maisons individuelles.  Il est à noter  que le bilan de 6  424  maisons individuelles mises en chantier en 2015 constitue un creux historique.

«  Comprendre  la  dégringolade  du  marché  des  maisons  individuelles  neuves  c’est  comprendre l’ascension  de  celui  des  appartements.  Depuis  plus  de  dix  ans  au  Québec,  le  vieillissement progressif de la population, les stratégies de densification urbaines,  et  la recherche de logements plus abordables ont tous motivé une demande et une offre croissante d’appartements. Qu’il se soit agi  de copropriétés, de résidences pour personnes âgées ou, comme on l’observe récemment, de logements locatifs traditionnels, l’appartement a supplanté le marché des maisons individuelles. Un contexte  qui pourrait renverser la vapeur semble peu probable,   » affirme Kevin Hughes,  économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Étant  donné  la  grande  variabilité  des  chiffres  estimatifs  mensuels,  la  SCHL  tient  compte  de  la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé  et  annualisé, pour obtenir  un portrait plus complet de l’état du marché de l’habitation.  Dans certaines situations et sur certains marchés, il pourrait  être  trompeur  de  n’analyser  que  les  DDA,  car  les  mises  en  chantier  d’habitations  sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l’activité peut varier beaucoup d’un mois à l’autre.

Quant  au  nombre  mensuel  désaisonnalisé  et  annualisé,  il  se  situait  à  37  432  en  décembre,  en hausse par rapport à celui de 28 385 enregistré en novembre.

0 Réponse à “MISES EN CHANTIER DE MAISONS INDIVIDUELLES AU QUÉBEC EN 2015 : UN CREUX HISTORIQUE”

Laisser un commentaire