Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Publié le par Martin A. Messier

Sujet(s): Mot de l'éditeur

Le dossier de la gestion des logements sociaux est pourtant simple.

Certains locataires ne peuvent pas assumer le coût du loyer. Plusieurs propriétaires ont des logements de libres.
Ce qui manque, c'est de l'argent pour venir en aide aux plus démunis, c'est tout simple.

Certains diront que cette approche est trop simpliste et qu'il y a des exceptions, notamment les personnes handicapées physiquement ou mentalement.
C'est vrai, ce sont des exceptions qui doivent être traitées de façon différente.

L'approche ne change pas:
Si les propriétaires peuvent répondre à la demande, c'est une aide financière au locataire qui est requise.
Pas la construction et la gestion par le public dans une structure lourde et dispendieuse. Pas la construction et le financement par l'État d'un système parallèle financé par les contribuables qui fait compétition aux propriétaires payeurs de taxes.

Si simple, qu'il faut agir dans ce sens, tout simplement.

0 Réponse à “Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?”

Laisser un commentaire