Des chercheurs de l'IRIS croient toujours que le secteur privé est responsable de la crise du logement

Publié le par Berthold Lévesque

Sujet(s): Divers,

Source: Journal Le Propriétaire

Des chercheurs de l'IRIS croient toujours que le secteur privé est responsable de la crise du logement

L'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) croit toujours que le secteur privé est le principal responsable des crises du logement au Québec et que les gouvernements devraient investir beaucoup plus dans la construction des logements sociaux.

Trois chercheurs de cet Institut fondé en 2000, MM. Martin Poirier, Philippe Hurteau, et Martin Petit, avaient convoqué les journalistes à une conférence de presse qui se déroulait à Montréal, afin de présenter une note socio-économique faisant ainsi le rappel d'une recherche rendue publique en février 2004.

Cette étude avait été commandée et financée par le RCLALQ (Regroupement des Comités logements et associations de locataires du Québec).

Les chercheurs tiennent à rappeler de nouveau que contrairement à certains groupes de pression qui représentent les propriétaires et la droite, que ce n'est pas la réglementation excessive de la Régie du logement qui est responsable de la pénurie de logement que connaît le Québec depuis les années 2000.

Le groupe est d'avis que la crise est provoquée par les promoteurs qui s'intéressent davantage à la construction de condos pour de meilleurs profits, tout en alléguant qu'ils n'ont pas raison de délaisser le logement abordable qui donne selon eux de bons rendements, avec l'apport de plusieurs avantages fiscaux pour les propriétaires.

Les chercheurs vont encore plus loin en mentionnant que le gouvernement devrait même décréter un moratoire pour cesser la construction de condominiums au Québec.

''La situation actuelle révèle l'incapacité du marché à s'adapter aux besoins de logement locatif. Pour compenser aux déséquilibres causés par la recherche de profit à court terme des promoteurs immobiliers, une intervention de l'Ètat est nécessaire. La construction d'habitations à loyer modique, la mise sur pied de coopératives de logement et l'amélioration des modèles coopératifs sont autant de pistes possibles à envisager,'' précisent les chercheurs.

Opinion complètement opposée

L'IRIS a une analyse des causes de la crise du logement au Québec diamétralement opposée à celle des chercheurs de l'Institut économique de Montréal, entre autres, et à l'Association des propriétaires du Québec, qui croient au contraire que cette crise est provoquée par la trop forte intervention de l'Ètat avec son contrôle des loyers, et qu'on devrait davantage aider financièrement les personnes vraiment démunies à se loger dans les immeubles du privé, tout en cessant la construction de logements sociaux.

Votre opinion ou commentaires à info@apq.org

0 Réponse à “Des chercheurs de l'IRIS croient toujours que le secteur privé est responsable de la crise du logement”

Laisser un commentaire