Construction résidentielle au Québec: baisse de 11 % en juin

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Construction résidentielle au Québec: baisse de 11 % en juin

Selon les résultats de l’enquête menée en juin par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a connu un autre recul au Québec, le mois dernier. Au total, 3 138 logements ont été mis en chantier dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus, ce qui représente une diminution de 11 % par rapport au résultat du mois de juin 2005. Cette baisse a été observée pour les deux grands types d’habitations (maisons individuelles et logements collectifs) ainsi que dans la majorité des grands centres urbains de la province. « Pour le mois de juin, le tableau est en effet assez homogène. Jusqu’à présent en 2006, la construction résidentielle a fait un bond uniquement lorsqu’un projet d’ensemble de logements collectifs a fait surface, comme c’était le cas à Sherbrooke, le mois dernier. Compte tenu de la demande toujours forte pour ce type d’habitation, il faudra s’attendre à d’autres cas comme Sherbrooke », affirme Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL.

La baisse la plus forte a été observée dans le segment des maisons individuelles, pour lequel le Québec a enregistré un recul de 16 % en juin (1 484 mises en chantier comparativement à 1 759, en juin 2005). Alors que la construction de ce type d’habitations était en hausse dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, les mises en chantier étaient moins nombreuses dans les autres.

Dans les agglomérations urbaines de 50 000 à 100 000 habitants, les mises en chantier ont affiché des baisses encore plus marquées (voir tableau). « S’il y a un segment de marché qui donne le même signal depuis janvier, c’est bien celui des maisons individuelles. Outre les répercussions d’une conjoncture économique modérée, le marché de la revente exerce une influence qui est loin d’être négligeable. En effet, l’augmentation des inscriptions a incité les ménages à opter pour l’achat d’une maison existante.

Un recul moins important (-6 %) a été enregistré dans la catégorie des logements collectifs, pour laquelle 1 654 mises en chantier ont été dénombrées comparativement à 1 761, en juin 2005. La baisse a été moins importante dans ce segment en raison des hausses observées dans les régions de Sherbrooke (plus de 100 %), de Saguenay (plus de 100 %) et de Gatineau (39 %). Pour ce qui est des diminutions, la région de Montréal (-29 %) s’est démarquée. Un ralentissement a également été constaté dans les agglomérations de 50 000 à 100 000 habitants (voir tableau). Toujours dans ces agglomérations, on a noté une diminution des mises en chantier de logements locatifs et de copropriétés.

Le cumul annuel des mises en chantier dans les centres urbains s’établit maintenant à 18 669, en baisse de 5 % par rapport au premier semestre de 2005. Le repli s’est fait sentir plus dans le segment des maisons individuelles (-9 %) que dans celui des logements collectifs   (-2 %).

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce, depuis plus de 60 ans. Elle contribue à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens par l’entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de l'habitation, l’aide au logement, la recherche et la diffusion de l'information, et la promotion des exportations. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site  www.schl.ca  ou composer le 1-800-668-2642.

0 Réponse à “Construction résidentielle au Québec: baisse de 11 % en juin”

Laisser un commentaire