Vélos dans les couloirs : un phénomène qui s'intensifie

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Vélos dans les couloirs : un phénomène qui s'intensifie

Avec la pandémie, les transports en commun ont été moins utilisés, car plusieurs usagers avaient peur de la contamination dans les autobus et le métro.

Aussi par l'augmentation des travailleurs à la maison et les voyages à l'étranger annulés, de nombreuses personnes se sont tournées vers la pratique du vélo.

Comme on a vu dans les reportages, les magasins de vente de vélos ont été dévalisés et ont vu leurs ventes doubler.

Dans le cas d'un propriétaire de maison, la question "Où vais-je l’entreposer?" ne se pose pas, le jardin, le cabanon ou le garage seront des options efficaces.

Dans certains immeubles, on retrouve des racks à vélo ou des emplacements dédiés, mais quand les résidents n'ont pas accès à des installations, de remises ou salle de rangement, que font-ils de leur vélo?

Les résidents vont garer leur vélo dans les couloirs de l'immeuble. Plusieurs vont également mettre des cadenas pour éviter que leur vélo se fasse voler.

Or cette pratique est illégale, mais aussi dangereuse au niveau du service d'incendie, tout comme les poussettes, triporteurs ou chaussures dans les couloirs.

Afin de vous aider dans l'envoi d'avis à vos locataires, L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) met à votre disposition un nouvel avis dans les modèles de lettres juridiques disponibles aux membres Argent, Or et Platine.

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter notre service juridique

0 Réponse à “Vélos dans les couloirs : un phénomène qui s'intensifie”

Laisser un commentaire