Un 1er procès virtuel

Publié le par Martin A Messier

Sujet(s): Mot de l'éditeur

Un 1er procès virtuel

Un des résultats positifs de toutes les tragédies occasionnées par la crise sanitaire et selon moi la possibilité créée par la récente évolution technologique abrupte, mais rapide du monde juridique de tenir des audiences de façon virtuelle.

J'ai eu l'occasion d'expérimenter cette nouvelle façon de faire pour moi au début du mois de juin lors d'une audience tenue devant la Cour Supérieure de façon virtuelle.

Une fois que le branchement a pu s'effectuer pour les participants et participantes correctement il m'est apparu évident que cette capacité d'échanger à distance avait de très nombreux avantages sur une présence physique en salle.

En effet, j'ai pu constater comme il était avantageux de pouvoir suivre la présentation, prendre des notes et utiliser des supports informatiques plutôt que papier.

J'ai également pu apprécier cette capacité de maintenir le contact tout aussi bien qu’en salle avec les participants. Mes craintes sur cette possibilité de bien faire la lecture de la salle et d'adopter le rythme et les arguments de façon à en tenir compte ont rapidement disparu.

Je me suis senti en mesure de faire les représentations requises sans pouvoir noter d'inconvénients pour le déroulement de l'audience. Hormis, les éléments personnels comme les échanges avec les clients et les témoins qui me manquent, je crois que l’efficacité et les coûts d’accès à la justice prennent une direction menant à une accessibilité de la justice renouvelée et améliorée.

En effet, de nombreux avantages sont réalisés: les déplacements, les temps d'attente, soit en raison d'un délai avant que nous puissions débuter l'audience ou tout simplement pour nous assurer d'être présent en tenant compte des aléas de la circulation, du stationnement et maintenant des nouvelles normes sanitaires à respecter.

Je vois comme extrêmement positive cette capacité d'intervenir dans des dossiers qui plutôt que d'être limités un emplacement précis peut en étant dématérialisés se tenir en tout temps pour le décideur, que pour les parties à distance, sans tous les inconvénients précédemment mentionnés.

Au moment d'écrire ces lignes, je viens de tenir deux séances virtuelles de nature préparatoire pour une audience qui sera selon toute vraisemblance également tenue de façon virtuelle.

Encore une fois, j'ai pu apprécier cette efficacité d'éviter aux gens de se déplacer pour me rencontrer dans une salle de conférence et de pouvoir tenir des séances de plus courte durée moins astreignante pour les non-initiés et plus efficace en leur permettant de prendre une pause bien méritée pour poursuivre la préparation sans avoir à tenir compte du temps requis pour revenir au bureau, et ce, tout simplement en accédant de nouveau à une salle virtuelle.

Au fur et à mesure que cette expérience se développera, je crois que nous y verrons de nombreux avantages.

En terminant, je vous laisse sur cette note extraite de mon expérience personnelle :
Si vous avez plusieurs documents à consulter, je vous recommande de créer un seul document en format PDF tout en vous assurant que vous pourrez naviguer en trouvant les repères que ce soit par un hyperlien ou par une recherche vous permettant d'accéder à vos mots-clés dans le texte même de ce document en format PDF plutôt que d'avoir une multitude de documents et d'onglets.

Le positionnement de vos écrans d'ordinateur et de votre caméra est également à considérer puisque si vous les mettez côte à côte, quand vous regarderez l'écran qui ne comporte pas de caméra vous vous trouvez en quelque sorte à dévisager les parties et le juge alors que si vos écrans sont disposés très près les uns des autres ou un à la verticale de l'autre, vous limiterez cet effet plutôt désagréable.

Il vous faut également établir un environnement approprié pour ne pas être dérangé et vous assurer que tout ce qui apparaîtra dans le champ de la caméra puisse vous permettre de respecter le décorum requis, idéalement éviter que des éléments personnels ne se retrouvent dorénavant publics puisque les audiences sont publiques.

Prenez le temps de faire une séance ou même plusieurs avant la journée prévue de l'audience afin de vous assurer que non seulement les technologies soient au rendez-vous, mais que vos photos de famille et objets personnels ne se retrouvent pas soumis et exposés aux regards de tous.

Si vous souhaitez explorer cette façon virtuelle de faire les choses, vous pouvez communiquer avec nos services juridiques, il nous fera plaisir de faire avec vous la revue des éléments à considérer notamment en tenant la rencontre de façon virtuelle!

0 Réponse à “Un 1er procès virtuel”

Laisser un commentaire