L'instabilité des prix de l'énergie se poursuivra cet été

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers

Source: Office national de l'énergie

L'instabilité des prix de l'énergie se poursuivra cet été

Instabilité des prix de l'énergie et situation géopolitique incertaine : voilà ce que l'été nous réserve encore une fois, selon les principaux messages mis de l'avant dans les Perspectives de l'énergie pour l'été, que l'Office national de l'énergie (ONE) a publié. On y apprend de quelle façon les événements géopolitiques, les conditions atmosphériques et les stocks de produits énergétiques pourraient influer sur les prix de l'énergie au cours de la saison estivale.

L'ONE prévoit qu'à moins de perturbations majeures découlant d'incidents géopolitiques ou d'ouragans dans le golfe du Mexique, le prix du pétrole brut cet été se situera dans la fourchette des 60 à 65 $US le baril. Les faibles stocks d'essence constatés aux E.-U. en ce début de saison achalandée sur les routes continuera d'exercer des pressions à la hausse sur les prix de l'essence.

En outre, on prévoit que le niveau légèrement inférieur de la production de gaz naturel au Canada sera contrebalancé par la production accrue aux E.-U. jumelée à de plus fortes importations de gaz naturel liquéfié (GNL) au sud de la frontière, pour créer une offre stable de gaz naturel en Amérique du Nord.

Les volumes de gaz qui seront stockés en vue de la saison de chauffage en Amérique du Nord devraient atteindre des niveaux comparables à ceux de l'an dernier. Quant aux prix, ils varieront guère de la fourchette des 6 $ à 8 $/MBTU (million d'unités thermales britanniques) cet été. Toutefois, des températures exceptionnellement élevées ou des perturbations de l'approvisionnement en raison d'ouragans pourraient donner lieu à des hausses de prix. Par ailleurs, des importations de GNL aux E.-U. plus élevées que d'habitude pourraient faire accroître rapidement les volumes de gaz stocké en vue de l'hiver et même faire baisser les prix, mais cela ne se produirait probablement pas avant l'automne.

A moins d'imprévu, comme des conditions météorologiques très sévères ou des pannes, les provinces et territoires devraient disposer d'une capacité de production d'électricité suffisante pour répondre à leurs besoins cet été. Exception faite de l'Ontario, les pointes de demande dans la plupart des régions consommatrices d'électricité au Canada surviennent en hiver. C'est pourquoi il y a souvent de l'électricité disponible pour exportation pendant l'été, comme ce sera le cas encore cette année.

L'Office national de l'énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente certains aspects de l'industrie énergétique canadienne. Sa raison d'être est de promouvoir, dans l'intérêt public canadien, la sûreté et la sécurité, la protection de l'environnement et l'efficience de l'infrastructure et des marchés énergétiques, en s'en tenant au mandat conféré par le Parlement au chapitre de la réglementation des pipelines, de la mise en valeur des ressources énergétiques et du commerce de l'énergie. Dans le cadre de son mandat, l'ONE surveille l'offre des produits énergétiques du Canada et publie des rapports à ce sujet.

On peut consulter ce communiqué, une fiche de renseignements et la présentation Perspectives de l'énergie pour l'été sur le site Internet de l'Office, à l'adresse www.neb-one.gc.ca sous la rubrique Quoi de neuf.

0 Réponse à “L'instabilité des prix de l'énergie se poursuivra cet été”

Laisser un commentaire