L'APQ croit que le gouvernement est en partie responsable des logements insalubres

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Mot de l'éditeur

L'APQ croit que le gouvernement est en partie responsable des logements insalubres

« Avant de partir en guerre contre les propriétaires qui pourraient avoir de la difficulté à faire des rénovations dans leurs immeubles, il faudrait peut-être que le gouvernement du Québec légifère pour permettre à ceux-ci de pouvoir bénéficier de meilleurs rendements devant la Régie du logement, lorsqu'ils doivent effectuer des travaux majeurs », a laissé savoir le président de l'APQ, M. Martin A. Messier, en réaction à un groupe représentant les locataires, qui veulent qu'on serre la vis aux propriétaires pour les immeubles moins rénovés.

« Nous croyons que le gouvernement du Québec est en partie responsable du moins bon entretien des immeubles, alors que depuis des années, on accorde des miettes à la Régie du logement, pour les travaux majeurs, alors que les propriétaires ne peuvent récupérer leurs investissements qu'après 20 ou 25 ans, c'est complètement aberrant et ridicule », précise davantage le président de l'APQ.

Celui-ci croit qu'on doit absolument changer les lois pour permettre aux propriétaires privés de réinvestir dans leurs immeubles, avec un parc immobilier de plus en plus âgé, et une Régie du logement qui bloque toute progression normale du coût des loyers.

« Au Québec, les locataires sont les mieux protégés, mais on devrait aussi donner une chance aux propriétaires, en permettant de suivre les lois du marché, en déréglementant le secteur de la location résidentielle, alors qu'on remporte toujours la palme des loyers les plus bas, non seulement au Canada, mais aussi en étant comparé à seize autres pays à travers le monde, des chiffres éloquents fournis par la SHQ récemment, avec la réalisation d'une étude statistique, qui devrait faire réfléchir nos dirigeants », conclut M. Messier.

0 Réponse à “L'APQ croit que le gouvernement est en partie responsable des logements insalubres”

Laisser un commentaire