L'APQ pense qu'il n'existe pas de crise du logement à l'approche du 1er juillet

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Mot de l'éditeur

L'APQ pense qu'il n'existe pas de crise du logement à l'approche du 1er juillet
Les propriétaires de logements locatifs doivent composer avec un bon nombre de logements vacants, même si la SCHL a annoncé une légère baisse du taux d'inoccupation, se situant pour le Québec à 2,5 % et dans la région de Montréal à 2,8 %. Ces taux sont peut-être moins élevés dans les régions de Québec et de Sherbrooke, mais il n'en demeure pas moins que les logements vacants sont encore bien nombreux sur le marché québécois.

« Il n'existe tout simplement pas de crise du logement. Les problèmes à se loger sont évidemment plus nombreux pour un locataire qui a démontré de mauvaises habitudes au niveau de ses obligations financières et ou de son comportement », mentionne Martin A. Messier, président de l'APQ.

L'APQ recommande aux propriétaires de vérifier les habitudes de paiement et le comportement de leurs candidats locataires avant de louer, tant pour la saine gestion de leurs immeubles que pour protéger les autres locataires qui ont droit à la jouissance paisible de leur logement.

L’APQ constate que le parc immobilier est toujours paralysé sous la pression exercée par les trop nombreuses dispositions légales et réglementaires visant les propriétaires, à partir de la méthode de fixation de loyer actuellement en vigueur. Nos loyers sont parmi les plus bas au Canada et dans les grandes ville du monde et on exige encore du propriétaire québécois l’impossible. Il est impératif pour le gouvernement de modifier le système de fixation des loyers actuel afin de permettre au prix des loyers de progresser normalement.

L'Association des propriétaires du Québec existe depuis 1984, et représente les propriétaires de logements locatifs en défendant leurs droits et intérêts, en plus d'offrir à ses membres une panoplie de services et réductions avec des fournisseurs.

Notre photo : M. Martin A. Messier, président de l'APQ

0 Réponse à “L'APQ pense qu'il n'existe pas de crise du logement à l'approche du 1er juillet”

Laisser un commentaire