Le Québec a affiché son plus fort solde migratoire international depuis 1989

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers

Source: Statistique Canada

Le Québec a affiché son plus fort solde migratoire international depuis 1989

L'Alberta a affiché la plus forte croissance démographique parmi les provinces au cours des trois premiers mois de 2008, et ce, malgré le fait qu'elle ait affiché son solde migratoire interprovincial le moins élevé pour un premier trimestre depuis 1995.

La population albertaine a crû de 0,41 % au cours de la période allant de janvier à mars pour atteindre un nombre estimatif de 3 512 400, principalement en raison d'une immigration élevée et d'une forte croissance du nombre de résidents non permanents. L'Alberta a accueilli 5 300 immigrants et a affiché un solde positif de 4 000 résidents non permanents, ce qui constitue deux sommets pour un premier trimestre.

La Saskatchewan est arrivée en tête des provinces quant à la croissance démographique au cours des deux trimestres précédents. Au cours du premier trimestre, sa population a crû de 0,35 % pour atteindre un nombre estimatif de 1 010 100, soit la deuxième plus forte croissance observée parmi les provinces.

Il s'agissait de la plus forte croissance de la Saskatchewan pour un premier trimestre depuis plusieurs décennies, principalement en raison de sommets quant au nombre d'immigrants, au solde migratoire interprovincial et au solde de résidents non permanents.

Après avoir connu plusieurs années de pertes, la population de la Saskatchewan est en croissance constante depuis avril 2006.

L'Alberta, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique ont été les seules provinces à afficher une croissance démographique supérieure à celle du pays. Toutes les provinces ont affiché une hausse du solde migratoire interprovincial, à l'exception du Québec, de l'Ontario et de l'Île-du-Prince-Édouard.

Au 1er avril 2008, la population canadienne était estimée à 33 223 800, en hausse de 80 200 par rapport au 1er janvier 2008. La population du pays s'est accrue de 0,24 %, soit la plus forte croissance observée depuis 2002 pour un premier trimestre.

Le solde migratoire international est en hausse

Le solde migratoire international était en hausse au Canada au cours des trois premiers mois de 2008, alors que l'accroissement naturel est demeuré stable.

Le pays a affiché un solde positif de 60 200 personnes, soit le solde le plus élevé pour un premier trimestre depuis 2002. La plupart des provinces et des territoires ont affiché une hausse de leur solde migratoire international.

Le Canada a accueilli 53 100 nouveaux immigrants depuis le début de l'année, soit 5 300 de plus qu'au cours de la même période l'année précédente. Il s'agit d'un nombre similaire à la moyenne de 53 200 observée pour un premier trimestre depuis 2000.

Le nombre de résidents non permanents s'est également accru. Au cours des trois premiers mois de 2008, ce nombre a augmenté de 16 300, soit le plus important solde pour un premier trimestre depuis 1990. L'essentiel de cette hausse a été observé en Alberta, en Ontario et en Colombie-Britannique.

Comme il est décrit dans l'édition de mai de L'observateur économique canadien, l'essor du secteur des ressources des dernières années est en train de remodeler la démographique canadienne, particulièrement en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador. Ces deux provinces sont entrées dans une nouvelle période de prospérité en raison de l'essor actuel des produits de base, qui leur a offert une occasion unique de mettre à profit leurs ressources naturelles comme jamais auparavant.

Après avoir affiché des années de pertes, ces deux provinces ont affiché un accroissement dans leurs échanges démographiques avec les autres juridictions du pays ainsi qu'une croissance continue de leur population.


Note aux lecteurs

Ces estimations démographiques sont fondées sur les comptes du Recensement de 2001, rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net. Les nouvelles estimations démographiques fondées sur les comptes du Recensement de 2006, rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net, seront offertes le 29 septembre 2008.

Les résidents non permanents réfèrent à des personnes d'un autre pays qui, au moment du recensement, étaient titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendiquaient le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille vivant avec elles au Canada.


La région de l'Atlantique : une augmentation de la population pour les quatre provinces

Les quatre provinces atlantiques ont affiché une augmentation de leur population au cours des trois premiers mois de 2008, un fait qui n'avait pas été observé pour un premier trimestre depuis 1992.

Alors que l'accroissement naturel est demeuré négatif dans la région de l'Atlantique, son solde migratoire, à la fois interprovincial et international, était à la hausse comparativement au premier trimestre de 2007.

La population de Terre-Neuve-et-Labrador était en hausse pour un troisième trimestre consécutif, principalement en raison de l'augmentation du solde migratoire interprovincial. Au cours des trois premiers mois de 2008, la province a affiché un solde positif de 200 personnes, alors qu'elle en avait perdu 1 800 au cours de la même période l'année précédente.

L'Île-du-Prince-Édouard est arrivée en tête dans la région de l'Atlantique en enregistrant une croissance de 0,23 %, soit sa plus forte croissance depuis 1983 pour un premier trimestre. La province a de plus accueilli un nombre record d'immigrants pour un premier trimestre.

La Nouvelle-Écosse a affiché sa plus forte croissance de population pour un premier trimestre depuis 1991, principalement en raison de son solde migratoire interprovincial le plus élevé depuis 1984 lors d'un premier trimestre.

La population du Nouveau-Brunswick a crû pour un sixième trimestre consécutif. La province a de plus affiché un solde migratoire interprovincial positif pour un cinquième trimestre de suite et a accueilli le nombre d'immigrants le plus élevé jamais observé au cours d'un premier trimestre depuis 1975.

Le Centre du Canada : une croissance démographique pour le Québec et l'Ontario

La population de l'Ontario a augmenté de 0,23 % pour atteindre un nombre estimatif de 12 891 800. Pour une deuxième année consécutive, la croissance de la province était inférieure à celle du pays au cours du premier trimestre.

Toutefois, la croissance ontarienne du premier trimestre de 2008 était supérieure à celle de l'année précédente au cours de la même période, en raison notamment de pertes migratoires interprovinciales moins élevées et d'une augmentation du solde migratoire international.

La population du Québec a augmenté de 0,18 % pour atteindre un nombre estimatif de 7 744 500, soit sa plus forte croissance pour un premier trimestre depuis 1992. Le taux de natalité du Québec est toujours en hausse et a atteint son niveau le plus élevé pour un premier trimestre depuis 1998. Le nombre de naissances observé au Québec au cours des trois premiers mois de 2008 est le plus élevé pour un premier trimestre depuis 1995.

Le Québec a aussi affiché son plus fort solde migratoire international depuis 1989 pour un premier trimestre, principalement en raison d'une immigration soutenue et d'un solde de résidents non permanents le plus élevé pour un premier trimestre depuis 1990.

L'Ouest : la plus forte croissance démographique au pays

Comme c'est le cas depuis quelques années, les provinces ayant les plus fortes croissances démographiques se trouvent à l'ouest de l'Ontario.

La population de la Colombie-Britannique a crû de 0,33 % pour atteindre un nombre estimatif de 4 428 400, soit une croissance nettement supérieure à celle du pays et la troisième plus élevée parmi les provinces. Cet accroissement est toutefois légèrement inférieur à celui du premier trimestre de 2007, en raison surtout d'un solde migratoire interprovincial moindre.

Le Manitoba a aussi vu sa population augmenter, mais à un rythme inférieur à celui du premier trimestre de 2007. Après avoir enregistré des années de pertes, la province a affiché un solde migratoire interprovincial positif pour un deuxième trimestre consécutif. Toutefois, le solde migratoire international de la province a été légèrement inférieur à celui observé au premier trimestre de 2007.

Néanmoins, le taux d'immigration de la province est demeuré élevé et s'est classé troisième parmi les provinces derrière l'Île-du-Prince-Édouard et l'Ontario.

Les territoires : la population du Yukon croît le plus rapidement

Dans le nord du pays, la population du Yukon a augmenté de 0,91 %, soit la plus forte croissance observée au pays, pour atteindre 31 500. Il s'agit de la plus forte croissance de ce territoire depuis le troisième trimestre de 1995.

Au cours des trois premiers mois de 2008, le Yukon a enregistré son plus important accroissement migratoire interprovincial pour un premier trimestre depuis 1988 ainsi que son solde de résidents non permanents le plus élevé jamais observé auparavant.

La population du Nunavut a augmenté de 0,03 %, soit l'une des plus faibles croissances de sa courte histoire. Les Territoires du Nord-Ouest ont été la seule juridiction du pays à afficher une décroissance de sa population (-0,19 %). Des pertes en migration interprovinciale façonnent en grande partie la situation démographique actuelle de ces deux territoires.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 051-0005, 051-0006, 051-0017, 051-0020, 051-0037, 051-0045 et 053-0001.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 3231, 3233 et 3601.

Le numéro de janvier à mars 2008 de la publication Estimations démographiques trimestrielles, vol. 22, no 1 (91-002-XWF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Pour obtenir plus de renseignements, pour commander des données supplémentaires ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au               613-951-2320        ou composez sans frais le               1-866-767-5611        (demographie@statcan.ca), Division de la démographie. Télécopieur :               613-951-2307       .

Estimations de la population et accroissement démographique, Canada1
  1er janvier 2008pp 1er avril 2008pp 1er janvier au 1er avril 2008
  nombre variation en %
Canada 33 143 610 33 223 840 0,24
Terre-Neuve-et-Labrador 508 099 508 270 0,03
Île-du-Prince-Édouard 139 089 139 407 0,23
Nouvelle-Écosse 935 573 935 962 0,04
Nouveau-Brunswick 751 250 751 527 0,04
Québec 7 730 612 7 744 530 0,18
Ontario 12 861 940 12 891 787 0,23
Manitoba 1 193 566 1 196 291 0,23
Saskatchewan 1 006 644 1 010 146 0,35
Alberta 3 497 881 3 512 368 0,41
Colombie-Britannique 4 413 973 4 428 356 0,32
Yukon 31 247 31 530 0,90
Territoires du Nord-Ouest 42 594 42 514 -0,19
Nunavut 31 142 31 152 0,03
pp estimations postcensitaires provisoires
1. Ces estimations sont fondées sur les comptes de population du Recensement de 2001 rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net.

0 Réponse à “Le Québec a affiché son plus fort solde migratoire international depuis 1989”

Laisser un commentaire