Le fouillis causera des maux de tête à une majorité de Québécois lors de la journée du déménagement

Publié le par Kijiji Canada

Sujet(s): Divers,

Source: Service des communications

Le fouillis causera des maux de tête à une majorité de Québécois lors de la journée du déménagement

- Alors que la frénésie de la journée du déménagement approche, les Québécois qui se préparent à changer de logement le 1er juillet pourraient se retrouver écrasés par un trop grand fouillis. Selon un sondage commandé par Kijiji Canada, 52 % de la population de la province indique devoir gérer un certain fouillis à la maison - allant d'un encombrement modéré à une situation absolument incontrôlable, ce qui fait que plusieurs personnes se posent la question : s'en départir ou le conserver ?

Qu'est-ce qui complique les déménagements ? La moitié des Québécois affirment qu'ils conservent « un peu de tout », notamment des vêtements (16 %), des fournitures de bureau (15 %), des articles de loisir (12 %), des objets de collection (3 %), des livres, de la musique et des CD (4 %).

« Il n'y a pas de raison de déménager les choses qui nous encombrent, explique Linda Sauvé, experte en organisation pour Kijiji Canada. Prenez le temps de déterminer les objets qui sont superflus et débarrassez-vous en avant le grand jour pour éviter de forcer inutilement. Utilisez un site gratuit de petites annonces, comme Kijiji.ca, pour mettre en vente facilement des articles devenus inutiles ou dont vous ne voulez plus.»

« S'il est trop tard et que le fouillis s'est déjà amassé dans vos boîtes, ne le laissez pas se retrouver dans votre nouveau sous-sol ou votre nouvelle chambre. Prenez soin de vous défaire des articles indésirables au moment où vous les déballerez » ajoute-t-elle.

Faire le grand ménage

Que vous décidiez de vous débarrasser des articles qui vous encombrent avant de les emballer ou de réduire le nombre de vos biens en arrivant dans votre nouveau chez soi, l'expert en désencombrement de Kijiji Canada vous propose les conseils suivants pour vous défaire des articles devenus inutiles ou superflus.

  1. Lâchez prise. Selon le sondage, plus de 60 % des Québécois affirment qu'ils sont « très ou assez sentimentalement attachés » à leur fouillis, selon la recherche effectuée pour Kijiji. Posez-vous donc la question : dans le pire des cas, qu'est-ce qui pourrait arriver si je n'avais plus cet objet ?
  2. Débutez par le plus évident. Si vous décidez de vous désencombrer avant de déménager, commencez par les endroits les plus évidents. Les choses superflues se cachent souvent dans le sous-sol, le salon ou la chambre à coucher. En fait, 20 % des Québécois admettent conserver leur fouillis dans leur chambre. Concentrez-vous sur les vêtements, les fournitures de bureau et les objets de collection qui sont maintenant inutiles ou inintéressants.
  3. Faites votre choix : conserver ou vendre. Si vous n'aimez pas ou n'avez plus besoin de certains objets, mettez-les en vente sur un site de petites annonces comme Kijiji.ca. C'est une excellente façon pour vendre presque n'importe quoi.
  4. Déterminez un prix et incluez une photo. Prenez quelques minutes pour comparer les prix de produits semblables pour découvrir la valeur de votre objet. Si vous êtes comme 67 % des autres Canadiens embourbés dans leur fouillis, vous ne connaissez probablement pas la vraie valeur de votre objet. Après en avoir fixé le prix, annoncez-le. Ajoutez toujours une photo de l'objet à votre annonce. Après tout, une image vaut 1 000 mots ou peut-être même parfois 1 000 $.
  5. Allez de l'avant. Lorsque votre annonce sera en ligne, des acheteurs intéressés commenceront à communiquer avec vous. Pour réaliser la transaction, donnez rendez-vous à la personne dans un lieu qui vous convient à tous les deux.

Le fouillis québécois du déménagement

Qui conserve le plus d'objets inutiles ? En quoi le Québec est-il différent à cet égard ? En ce qui concerne notre comportement face à tout ce que l'on accumule, le sondage révèle des différences intéressantes entre nous et le reste du pays :

  • Les Québécois aiment leur style : les vêtements représentent une plus grande part des choses encombrantes au Québec que partout ailleurs au pays (16 % contre 10 % ailleurs).
  • Par contre, les Québécois ont des chambres à coucher mieux rangées que les résidents des autres provinces ! Seulement cinq pour cent d'entre eux déclarent que leur chambre ressemble à un entrepôt, comparativement à 15 % des Canadiens de l'Ouest, 16 % des Ontariens et 26 % des résidents des provinces de l'Atlantique.
  • L'attachement des Québécois pour leurs biens est plus grand que celui des autres, alors que 17 % d'entre eux déclarent qu'ils sont très attachés, sentimentalement parlant, à des biens superflus, alors que c'est 9 % dans le reste du Canada.
  • L'art du camouflage : 34 % Québécois indiquent que leur sous-sol est l'endroit le plus encombré de leur domicile.
  • La valeur du fouillis : notre sondage montre également que 31 % des Québécois ont un fouillis qui pourrait valoir jusqu'à 300 $ dans leur logement, des articles qu'ils pourraient vendre facilement, ce qui leur permettrait de s'enrichir.

« Pour votre déménagement, vous n'aurez peut-être pas besoin d'un homme fort », affirme Zachary Candelario, directeur général de Kijiji Canada. « Nous invitons les Québécois à se désencombrer avant le grand jour et à ainsi alléger la charge. C'est aussi un bon moyen de faire un peu d'argent en vue d'organiser une pendaison de crémaillère » conclut-il.

S'ils souhaitent commencer à se désencombrer, les Québécois devraient se rendre sur le site www.kijiji.ca.

 

Méthode

Ce sont certains des résultats d'un sondage Ipsos Reid réalisé du 1er au 4 avril 2011 pour le compte de Kijiji. Le sondage a été mené en ligne auprès d'un échantillonnage de 1 030 adultes membres du panel en ligne canadien. Les données ont ensuite été pondérées en fonction des caractéristiques démographiques et politiques pour faire en sorte que la composition de l'échantillonnage corresponde à celle de la population adulte selon les données du recensement et pour produire des résultats qui tendent à se rapprocher de l'univers de l'échantillonnage. Un sondage auprès d'un échantillonnage probabiliste non pondéré de cette taille, avec un taux de réponse de 100 %, comporterait une marge d'erreur approximative de +/- 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats qui auraient été obtenus si l'ensemble de la population adulte du Canada avait été sondée. Toutes les enquêtes par sondage peuvent comporter des erreurs d'autres sources, y compris, mais sans s'y limiter, des erreurs de couverture et de mesure.

 

0 Réponse à “Le fouillis causera des maux de tête à une majorité de Québécois lors de la journée du déménagement”

Laisser un commentaire