Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Source: Allstate

Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison

L'Étude sur les propriétés en sécurité d'Allstate du Canada fait état des risques courants que doivent connaître les acheteurs potentiels et les propriétaires afin de s'éviter des maux de tête

Chaque printemps, le marché immobilier est en pleine effervescence. Les propriétaires profitent souvent de cette période pour planifier leur investissement en rénovation et en entretien annuel. Bien que tous les propriétaires rêvent de suivre la tendance en décoration, un nouveau sondage Léger, réalisé pour le compte d'Allstate du Canada, laisse plutôt supposer que ce sont les tâches d'entretien de la maison qui devraient se retrouver en tête de liste. En effet, selon les résultats du sondage, plus de la moitié (58 %) des propriétaires planifient de rénover leur résidence au cours de la prochaine année. Plus particulièrement, près du tiers (32 %) affirment que les travaux qu'ils entreprendront sont d'ordre esthétique.

« Le plaisir de choisir un motif de papier peint peut malheureusement faire place au désagrément d'avoir à enlever ce papier par la suite. Ainsi, prendre le temps au préalable d'évaluer et d'éliminer les risques potentiels qui ne sont pas apparents permet de s'éviter maux de tête et frustrations », déclare André Parra, directeur principal, réclamations, Québec et Maritimes, chez Allstate du Canada.

Le sondage révèle que le quart des propriétaires (25 %) affirment avoir rencontré des problèmes après l'achat de leur propriété. Parmi eux, plus de la moitié (56 %) ont même constaté des dommages de plus de 1 500 $. Selon le sondage, près du tiers (31 %) des propriétaires affirment qu'ils s'y prendraient autrement si l'achat de leur propriété était à refaire. Les propriétaires et les acheteurs potentiels ont tout intérêt à connaître les risques courants et être prêts à y parer afin de prévenir les dommages éventuels et d'investir intelligemment dans l'entretien.

L'Étude sur les propriétés en sécurité d'Allstate du Canada indique les endroits les plus à risque
Selon l'Étude sur les propriétés en sécurité d'Allstate du Canada, qui analyse les données des réclamations habitation soumises à Allstate, on note une augmentation substantielle, au fil des ans, de certains types de sinistres au Québec. Les réclamations pour dégâts d'eau, particulièrement les bris de tuyaux, sont les plus fréquentes et les plus importantes dans la province. Les incendies d'origine électrique, les incendies de cuisine et les infiltrations d'eau sont d'autres types de dommages souvent déclarés.

« Il peut être ardu de connaître tous les tenants et aboutissants de l'entretien d'une maison, surtout pour les nouveaux ou futurs propriétaires. En leur communiquant certains principes de base, nous voulons les aider à savoir ce à quoi ils doivent rester attentifs. Autrement, nous recommandons de faire appel à des spécialistes pour une inspection ou des travaux d'entretien, ce qui pourra leur éviter d'avoir à gérer de graves problèmes plus tard », ajoute M. Parra.

Propriétaires et chasseurs de propriété, attention!
L'Étude sur les propriétés en sécurité d'Allstate du Canada permet d'informer les propriétaires actuels ou futurs sur certains des risques les plus courants concernant leur propriété, avant que des incidents coûteux ou des catastrophes ne surviennent. Voici quelques-uns de ces risques, ainsi qu'une description des travaux d'entretien recommandés pour les atténuer.

Sources d'eau - Les réclamations découlant d'une rupture de canalisations sont les plus fréquentes (53 %) selon les données d'Allstate. Elles sont suivies par les fuites de toilettes et de douches (35 %). Certaines fuites sont faciles à observer, comme celles provoquées par la rupture abrupte d'un tuyau, car elles peuvent causer d'importants dommages en quelques minutes. D'autres fuites, comme celle d'une toilette ou d'une conduite d'alimentation, peuvent par contre rester non détectées pendant des années si la source est cachée. Les vieux chauffe-eau peuvent également être source de fuites ou d'autres problèmes; ils peuvent fournir une eau de mauvaise qualité, être inefficaces ou même se fissurer.

À surveiller : Vérifiez si la valve de la toilette émet un sifflement constant ou un gargouillement lorsque celle-ci n'est pas utilisée. Vérifiez si la valve fonctionne correctement et appelez un plombier en cas de besoin. Repérez le numéro de série de votre chauffe-eau pour connaître son âge. Il est recommandé de remplacer le chauffe-eau au bout de 10 à 12 ans. Faites-le inspecter par un spécialiste qui détectera les traces de rouille et les parties corrodées, les fissures, les fuites et les sédiments qui s'y sont accumulés.

Infiltration par le toit - Les changements de température extrêmes, le vent et les précipitations causent souvent des dommages à la toiture, lesquels peuvent entraîner des infiltrations plus ou moins importantes. Étant donné la quantité de précipitation reçue dans la province l'hiver dernier et les variations de température d'une saison à l'autre, des signes de dommages sont peut-être apparus à la fonte de la neige. Selon les données d'Allstate, ce sont les tempêtes de vent et de grêle qui ont causé le plus d'infiltrations d'eau par la toiture (53 % des réclamations de cette catégorie).

À surveiller : Vérifiez s'il manque des bardeaux et si certains sont recourbés ou usés. Portez une attention particulière aux noues, l'endroit où deux pans du toit se rencontrent, car ces parties se détériorent plus rapidement que d'autres. À l'intérieur de la maison, examinez les plafonds des pièces de l'étage supérieur à la recherche de signes de dégâts d'eau (fissures, gondolement ou taches jaunâtres). Si vous voyez l'un de ces signes, appelez un inspecteur de toit pour faire évaluer les dommages.

Incendies de cuisine - Selon les données d'Allstate, c'est dans la cuisine plus que dans toute autre pièce de la maison que surviennent le plus souvent les incendies. Cuisiner avec de l'huile est particulièrement dangereux. Par ailleurs, un électroménager dont le cordon d'alimentation est usé ou effiloché peut transmettre la chaleur qu'il dégage à des objets inflammables à proximité comme les rideaux et les tapis, ce qui peut provoquer un incendie.

À surveiller : Maintenez les électroménagers en excellent état. Nettoyez régulièrement l'intérieur du four, les surfaces de cuisson et le dessous de la hotte afin de prévenir l'accumulation de graisses. Ne laissez jamais les aliments cuire sans surveillance et évitez de porter des vêtements amples pour cuisiner, car ceux-ci peuvent entrer en contact avec les éléments chauffants et prendre feu facilement.

Câblage électrique et autres risques d'incendie - Les câbles défectueux sont l'une des principales causes d'incendies d'origine électrique, selon les données d'Allstate. On remarque aussi que les incendies sont parfois le résultat d'une mauvaise installation ou d'une usure normale. Des problèmes peuvent également provenir de la défectuosité d'un électroménager ou de la surcharge des prises ou des rallonges électriques. Enfin, la surutilisation ou le manque d'entretien du foyer et de la sécheuse constituent d'autres risques d'incendie.

À surveiller : Examinez votre panneau électrique pour vérifier qu'il n'est pas surchargé. Recherchez des signes de danger, comme un trop grand nombre de fusibles de couleurs différentes, et appelez un électricien si vous en décelez un. Examinez les prises électriques et les électroménagers afin de repérer les défectuosités. Enlevez les cordons d'alimentation qui passent sous des tapis et éloignez les radiateurs électriques portatifs d'objets inflammables comme les rideaux, les lits, les vêtements, les meubles rembourrés et les tapis. Veillez également à ce que le conduit de sécheuse ne soit pas bouché et nettoyez-le, au besoin, afin d'éviter les feux de sécheuse.

Allstate a développé une série de vidéos informatives intitulée « Assurez-vous », qui traite des risques les plus courants à la maison et de comment prévenir ces derniers. Les vidéos sont disponibles ici.

À propos du sondage Léger
Le sondage a été mené en ligne par Léger du 27 au 30 mars 2017 parmi un échantillon représentatif de 662 propriétaires québécois âgés de 18 ans et plus. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 662 répondants donnerait une marge d'erreur de +/- 3,8 %, 19 fois sur 20.

Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison

0 Réponse à “Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison”

Laisser un commentaire