Les Services économiques de RBC prévoient une croissance modeste pour le Québec en 2006

Publié le par Services économiques

Sujet(s): Divers,

Source: Groupe Financier RBC

Les Services économiques de RBC prévoient une croissance modeste pour le Québec en 2006
L'économie québécoise devrait croître à un rythme modeste de 2,7 pour cent en 2006 et de 2,4 pour cent en 2007, selon les dernières prévisions économiques provinciales publiées aujourd'hui par RBC Groupe Financier.

"La croissance économique du Québec continue d'être moins élevée que la moyenne canadienne, dit John Anania, économiste en chef adjoint, RBC, car elle souffre de plusieurs facteurs négatifs. Notamment, son secteur manufacturier reste en butte à des vents contraires et ses perspectives d'investissement sont inférieures à la moyenne."

RBC signale que l'investissement tire de l'arrière au Québec, qui se classe moins bien que la moyenne canadienne par ses investissements en bâtiments et en matériel, privés et publics. Une récente enquête de Statistique Canada sur les intentions d'investissement prédit une faiblesse dans les dépenses privées de construction, qui devraient baisser de 2,4 pour cent au Québec alors qu'elles s'accroîtraient de 6,1 pour cent dans le reste du Canada.

Selon les prévisions, le secteur québécois de la fabrication, très tourné vers l'exportation, continuera à affronter les défis imposés par la force du dollar canadien, par une énergie chère, par une concurrence étrangère féroce et par la vulnérabilité d'une industrie forestière et des produits du bois à un alentissement de la demande américaine.

Les Services économiques RBC font aussi remarquer que même si la croissance des livraisons manufacturières et du commerce de gros a perdu de la vitesse en 2005, elle demeure positive. Et malgré le net refroidissement des mises en chantier de logements qui se poursuivra sans doute en 2006, plusieurs chantiers de centrales hydroélectriques et d'usines d'aluminium sont en cours et assureront un soutien modeste à la construction non résidentielle. Enfin, les ventes au détail qui avaient gagné six pour cent en 2005 devraient rester soutenues cette année.

On constate des différences marquées entre les régions du Canada en raison d'un déplacement des facteurs de la croissance économique. Terre-Neuve-et-Labrador prendra cette année la tête des provinces pour la croissance; l'Alberta, qui vient juste derrière, reviendra probablement au premier rang de toutes les provinces en 2007. Globalement, les économies les plus dynamiques seront celles situées à l'ouest de la frontière Manitoba-Ontario.

Les Perspectives provinciales des Services économiques RBC évaluent les provinces sous l'angle de la croissance économique, de la progression de l'emploi, du taux de chômage, de la hausse du revenu des particuliers, du commerce de détail, des mises en chantier dans l'habitation et de l'indice des prix à la consommation.

###

Renseignements: Pour de plus amples renseignements, prière de s'adresser à: John Anania, Services économiques RBC, (416) 974-7231; Claude Lussier, (514) 874-5919;

Pour obtenir un exemplaire gratuit du rapport annuel de cette entreprise, aller à l'adresse http://www.cnw.ca et cliquer sur Outils Pour Investisseurs.

0 Réponse à “Les Services économiques de RBC prévoient une croissance modeste pour le Québec en 2006 ”

Laisser un commentaire