Les Canadiens continuent de penser que l'immobilier est un bon moyen de placement selon un sondage de RBC

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Groupe Financier RBC

Les Canadiens continuent de penser que l'immobilier est un bon moyen de placement selon un sondage de RBC
Les opinions des investisseurs sont partagées au sujet du placement de leur argent durement gagné, mais plus de Canadiens que jamais estiment qu'être propriétaire d'une maison est un bon investissement.

La 13e enquête annuelle sur les tendances du marché résidentiel de RBC Banque Royale révèle que 90 pour cent des Canadiens estiment qu'acheter une maison est un bon investissement, ce qui représente un record et le niveau le plus élevé depuis 1998. Comme preuve de l'importance accordée à nos maisons, il suffit de considérer que 17 pour cent des propriétaires d'un logement indiquent que leur maison sera leur principale source de revenu de retraite.

"Les avantages financiers de la propriété d'une maison font consensus parmi les Canadiens, explique Catherine Adams, vice-présidente RBC Banque Royale, Financement sur valeur nette immobilière. En fait, le propriétaire moyen estime que sa maison a augmenté de 18 pour cent de valeur au cours des deux dernières années."

L'enquête de cette année révèle que 72 pour cent de tous les Canadiens s'attendent à ce que les prix immobiliers continuent d'augmenter au cours des douze prochains mois. Cependant, les propriétaires sous-estiment peut-être la valeur réelle de leurs propriétés. L'enquête RBC relève que les propriétaires canadiens estiment la valeur marchande moyenne de leur maison à 214 337 $, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne nationale de 258 274 $ annoncée par l'Association canadienne de l'immeuble en janvier 2006.

RBC relève aussi que 60 pour cent des propriétaires immobiliers canadiens sont actuellement titulaires d'un prêt hypothécaire, en hausse de quatre pour cent par rapport à 2005 et de 10 points par rapport à 2000. L'encours moyen de ces prêts est de 95 840 $. Un tiers (32 pour cent) des personnes de 55 ans et plus disent détenir une hypothèque. Cela corrobore l'enquête récente de RBC qui a révélé que près de la moitié (48 pour cent) des Canadiens ne croient pas qu'il soit nécessaire de se libérer de toute dette avant la retraite.

Au moment du renouvellement, la moitié des emprunteurs hypothécaires adopteront probablement un prêt à taux fixe, 25 pour cent disent qu'ils choisiront un taux variable et 25 pour cent comptent retenir une combinaison des deux. Près de la moitié de tous les emprunteurs hypothécaires (48 pour cent) comptent renouveler leur emprunt pour une durée de cinq ans. Et alors que seulement huit pour cent avaient prévu de refinancer leur maison l'an dernier, 27 pour cent l'ont fait au cours de la dernière année. On remarquera tout particulièrement que 38 pour cent des titulaires d'un prêt hypothécaire ont emprunté en donnant en garantie leur avoir net dans leur maison.

"Une maison ou un appartement est un investissement qu'on habite, ajoute Mme Adams. Et à mesure que sa valeur continue d'augmenter, il est souvent intéressant de profiter de l'avoir net acquis pour des investissements tels que les cotisations à un REER, des placements ou même le financement des études d'un enfant par un REEE tant que les taux d'intérêt restent aussi abordables qu'ils le sont actuellement. C'est comme faire travailler votre maison pour vous."

Les différences régionales relevées par la 13e enquête annuelle sur les tendances du marché immobilier de RBC Banque Royale sont les suivantes :

National, C.-B., Alb., Sask./Man., Ont., Qc, Atl.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bon investissement
90%, 89%, 95%, 95%, 91%, 86%, 90%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Très bon investissement
43%, 45%, 54%, 48%, 47%, 31%, 43%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La maison est un fonds de retraite
17%, 15%, 10%, 14%, 21%, 13%, 26%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ont emprunté sur la valeur nette
38%, 38%, 36%, 39%, 41%, 33%, 44%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ont refinancé leur hypothèque au cours des 12 derniers mois
27%, 20%, 17%, 30%, 27%, 36%, 21%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Estimation de l'augmentation de la valeur sur les deux dernières années
18%, 30%, 18%, 14%, 14%, 19%, 12%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Valeur marchande approximative estimée
214 337 $, 313 370 $, 219 711 $, 129 628 $, 242 388 $, 154 592 $, 141 081 $
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Valeur marchande selon l'ACI (janv. 06)
258 274 $, 366 882 $, 242 478 $, 133 230 $, 265 364 $, 185 788 $, 135 912 $
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ont une hypothèque
60%, 59%, 58%, 65%, 61%, 61%, 57%
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Encours moyen
95 840 $, 128 086 $, 103 704 $, 60 571 $, 111 846 $, 68 477 $, 61 256 $
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le secteur du logement est un moteur économique clé au Canada et les maisons existantes, la construction résidentielle, les achats, la rénovation et les frais hypothécaires représentent selon les estimations 1,7 billion de dollars en 2006. La vente de logements est un important indicateur économique et un baromètre de la confiance des consommateurs pour l'économie canadienne.

RBC est le plus grand prêteur hypothécaire du Canada avec 91 milliards de dollars de prêts en cours en 2005 et plus de 15 pour cent du marché canadien des hypothèques. Etant la première source de conseils financiers pour l'achat de maisons au Canada, RBC effectue des études auprès des consommateurs pour renseigner les Canadiens sur leurs marchés locaux.

Ces conclusions sont tirées d'un sondage RBC Groupe Financier effectué par Ipsos-Reid entre le 18 et le 24 janvier 2006. Le sondage est basé sur des entretiens téléphoniques avec un échantillon de 2 001 Canadiens adultes, sélectionnés au hasard. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à (+/-) 2,2 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si toute la population adulte canadienne avait été consultée. La marge d'erreur est plus grande par région ou sous-groupes de la population sondée. Ces données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition de l'échantillon par région et par âge et sexe reflète celle de la population canadienne réelle d'après les données du recensement de 2001.

Pour les résultats chiffrés complets, prière de consulter le site Web d'Ipsos-Reid à l'adresse www.ipsos.ca.

Renseignements: Contacts médias: Raymond Chouinard, RBC Groupe Financier, (514) 874-6556; John Wright, Ipsos Reid, (416) 324-2900;

Pour obtenir un exemplaire gratuit du rapport annuel de cette entreprise, aller à l'adresse http://www.cnw.ca et cliquer sur Outils Pour Investisseurs.

0 Réponse à “Les Canadiens continuent de penser que l'immobilier est un bon moyen de placement selon un sondage de RBC”

Laisser un commentaire