L'économie du Québec n'a pas le rhume mais commence à tousser

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

L'économie du Québec n'a pas le rhume mais commence à tousser

Tout sera un peu plus au ralenti d'ici la fin de 2008 et au cours de l'année 2009, dans le secteur de l'habitation au Québec et dans la région de Montréal, si on se fie aux indications des économistes de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), organisme qui tenait sa 14e conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation au Palais des Congrès de Montréal.

Le Québec s'en sort bien malgré les mauvaises nouvelles en provenance de nos voisins du Sud, mais on connaîtra une diminution des mises en chantier, du marché de la revente, mais les spécialistes de la SCHL gardent quand même un optimiste vers l'avenir, alors qu'ils sont d'avis que le marché de l'habitation a la réputation d'être solide au Canada et en particulier au Québec et la région de Montréal.

On connaîtra un recul de la construction résidentielle en particulier au niveau des mises en chantier de maisons individuelles, alors qu'on devrait connaître une baisse de celles-ci de 9 % en 2009. Ce sera la même situation pour les logements collectifs avec une baisse de 15 %, mais le marché des copropriétés continuera de progresser.

Dans le marché de la revente, on prévoit une diminution à peu près dans tous les segments mais seul celui de la copropriété continuera de progresser, l'abordabilité y étant pour beaucoup. Les québécois ont toujours la fièvre du condo dans la région de Montréal et même dans les autres villes du Québec. Le marché demeurera encore en faveur des vendeurs en 2009, dans tous les segments.

Le taux d'inoccupation des logements locatifs traditionnels du privé va passer à 3,3 % en 2009 pour la région de Montréal, alors qu'il se situait à 3,1 % en 2008.

Enfin, un peu plus de calme est à prévoir au niveau des nouvelles constructions de résidences pour aînés, alors que l'offre est plus forte que la demande, et même si notre population vieillit. Les stocks demeurent à la hausse et il y aurait assez d'offre pour combler la demande pendant près d'un an et demi. On prévoit un taux d'inoccupation de 7,9 % en 2009 dans les résidences pour personnes âgées dans la RMR de Montréal.

0 Réponse à “L'économie du Québec n'a pas le rhume mais commence à tousser”

Laisser un commentaire