La croissance économique du Québec ralentit, selon les prévisions de RBC

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers

Source: Groupe financier RBC

La croissance économique du Québec ralentit, selon les prévisions de RBC

L'économie du Québec devrait croître de deux pour cent en 2006 et de 2,1 pour cent en 2007, selon les plus récentes prévisions économiques provinciales publiées aujourd'hui par RBC.

D'après le rapport de RBC, la flambée des prix de l'énergie, la vigueur de la monnaie canadienne, la montée en puissance des secteurs de la fabrication en Chine et en Inde et le ralentissement de l'économie américaine représentent autant de difficultés pour la croissance économique du Québec. Malgré ces pressions à la baisse, le secteur manufacturier du Québec tient bon et les livraisons manufacturières sont en hausse d'environ quatre pour cent depuis le début de l'année.

"La croissance économique du Québec continue de rester inférieure à la moyenne nationale, se situant autour de deux pour cent en 2006 et 2007, dit Craig Wright, vice-président et économiste en chef de RBC. Elle est ralentie par plusieurs facteurs mais alors que le marché immobilier résidentiel de la province se refroidit, sa base manufacturière devrait rester plus diversifiée que celle de l'Ontario.

"RBC relève que si les pertes d'emploi et les fermetures d'usines ont durement touché certaines régions du Québec, son infrastructure manufacturière est toujours en place. Les branches des textiles, du vêtement et des produits du bois continuent de subir la pression des concurrents à faibles coûts, mais les expéditions d'autres fabricants, notamment de métaux de première fusion, de produits chimiques et de machines, sont en hausse sur l'ensemble de l'année. "Dans la majorité des branches de la fabrication, le Québec s'en tire mieux que son voisin, l'Ontario", dit M. Wright.

"Les matières premières et le dollar accuseront un repli l'an prochain, mais les fabricants devraient pouvoir recommencer à exporter grâce à un léger rebondissement en 2008", ajoute M. Wright.

Pour l'ensemble de l'économie canadienne, RBC a révisé ses prévisions de croissance pour 2006 à la baisse, l'Ontario étant rétrogradée au dernier rang de toutes les provinces. L'Alberta occupe désormais la première place, la Colombie-Britannique, la deuxième, et Terre-Neuve et Labrador, la troisième en 2006.

Les Perspectives provinciales des Services économiques RBC évaluent les provinces selon la croissance économique, la croissance de l'emploi, les taux de chômage, la croissance des revenus personnels, les ventes au détail, les mises en chantier domiciliaires et l'indice des prix à la consommation.

Selon le rapport (disponible en ligne à partir de 8 h HAE, à l'adresse www.rbc.com/economie/marche/pdf/provf.pdf) , les détails des prévisions provinciales sont les suivantes :

                                           Mises en            Ventes au
                      PIB réel             chantier              détail
                                          (milliers)
                  05     06     07     05     06     07     05     06     07
                  --     --     --     --     --     --     --     --     --
    T.-N.        0,4    4,7    4,0    2,5    2,1    2,0    2,4    1,6    2,0
    I.-P.-E      2,0    2,1    1,9    0,9    0,9    0,8    3,2    4,0    2,1
    N.-E.        1,1    2,6    2,4    4,8    5,3    4,6    3,1    5,8    3,5
    N.-B.        0,5    2,7    2,4    4,0    4,2    3,9    5,6    5,0    3,2
    QUE.         2,2    2,0    2,1   50,9   46,5   41.4    6,0    3,7    3,8
    ONT.         2,8    1,5    2,0   78,8   76,8   66,8    4,9    4,1    4,2
    MAN.         2,7    3,3    2,7    4,7    5,2    4,4    6,6    6,2    4,1
    SASK.        3,2    3,8    3,1    3,4    3,4    3,0    7,8    5,5    5,1
    ALB.         4,5    6,3    4,5   40,8   48,2   41,5   12,4   14,8   10,1
    C.-B.        3,5    4,8    3,7   34,7   36,7   32,7    6,0    6,5    6,4
    CANADA       2,9    2,8    2,7   -3,6    1,8  -12,4    6,3    5,9    5,2


                       Emploi                IPC

                  05     06     07     05     06     07
                  --     --     --     --     --     --
    T.-N.       -0,1   -0,3    0,2    2,6    2,4    1,4
    I.-P.-E      1,9    0,8    0,6    3,2    3,3    1,3
    N.-E.        0,2   -0,7    0,5    2,8    2,4    1,3
    N.-B.        0,1    1,9    0,8    2,4    2,1    1,4
    QUE.         1,0    1,3    0,9    2,3    1,7    1,5
    ONT.         1,3    1,5    1,0    2,2    1,7    1,5
    MAN.         0,6    1,3    0,7    2,7    2,2    2,2
    SASK.        0,8    0,2    0,2    2,2    2,3    2,0
    ALB.         1,5    4,2    2,3    2,1    4,1    3,1
    C.-B.        3,3    3,2    2,2    2,0    2,0    2,3
    CANADA       1,4    1,9    1,2    2,2    2,3    1,8

0 Réponse à “La croissance économique du Québec ralentit, selon les prévisions de RBC”

Laisser un commentaire