La population canadienne affiche une croissance la plus importante depuis 1991

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistique Canada

La population canadienne affiche une croissance la plus importante depuis 1991

Au deuxième trimestre de 2008, la population canadienne a affiché une croissance trimestrielle de 125 800, soit la plus importante depuis 1991. La progression a été principalement attribuable à une hausse du solde migratoire international, qui, chiffré à 91 600, a atteint son niveau le plus élevé depuis la fin des années 1980.

Au 1er juillet 2008, la population du Canada était estimée à 33 311 400. D'avril à juin, la population canadienne a crû de 0,38 %.

La hausse du solde migratoire international au cours du deuxième trimestre de 2008 s'explique essentiellement par une augmentation à la fois du nombre d'immigrants et de celui des résidents non permanents.

D'avril à juin, 69 200 immigrants ont été reçus au Canada, en hausse de près de 7 600 par rapport au même trimestre l'année précédente. Ce nombre demeure toutefois inférieur au sommet de près de 74 500 atteint au cours du deuxième trimestre de 2005.

L'immigration a été en hausse dans toutes les provinces ainsi que dans tous les territoires. Des sommets pour un deuxième trimestre ont été atteints à l'Île-du-Prince-Édouard, au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta. L'Ontario, qui traditionnellement recevait plus de la moitié des immigrants au Canada, s'est situé sous le seuil des 50 % pour un sixième trimestre consécutif.

D'avril à juin, le nombre de résidents non permanents au Canada s'est également accru de plus de 30 800, soit la plus forte croissance jamais observée pour un deuxième trimestre. Des soldes de résidents non permanents plus élevés ont été observés dans la plupart des provinces et des territoires, tout spécialement au Québec et dans les quatre provinces de l'Ouest, qui ont présenté des niveaux record pour un deuxième trimestre.

L'accroissement naturel du Canada est demeuré relativement stable au cours du deuxième trimestre de 2008 par rapport à celui affiché à la même période en 2007, le nombre de naissances et de décès ayant augmenté sensiblement de la même façon.

Une croissance démographique toujours plus forte dans l'Ouest

La hausse du solde migratoire international observée d'avril à juin 2008 a eu une incidence sur la dynamique démographique de presque toutes les régions du pays. Toutes les provinces ont vu leur croissance démographique s'accroître par rapport au deuxième trimestre de 2007.


Note aux lecteurs

Ces estimations de la population sont les premières à être fondées sur les comptes du Recensement de 2006 rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net du recensement. Les taux de sous-dénombrement net du Recensement de 2006 sont également diffusés aujourd'hui dans Le Quotidien.

Les estimations démographiques annuelles 2007-2008 ainsi qu'une mise à jour de la série des estimations démographiques de 1971 à 2007 sont également diffusées aujourd'hui.

Accroissement naturel : la variation de l'effectif d'une population au cours d'une période donnée résultant de la différence entre le nombre des naissances et celui des décès.

Migration internationale : la migration internationale représente l'ensemble des déplacements entre le Canada et l'étranger, accompagnés d'un changement de lieu habituel de résidence. On distingue à cet égard les immigrants, les émigrants, les émigrants de retour, le solde de l'émigration temporaire ainsi que le solde des résidents non permanents.

Résidents non permanents (aussi appelés résidents temporaires) : les personnes d'un autre pays qui sont titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendiquent le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille vivant avec elles au Canada.


Les quatre provinces à l'ouest de l'Ontario, ainsi que l'Île-du-Prince-Édouard, ont été les provinces ayant affiché les plus rapides croissances démographiques au cours du deuxième trimestre de 2008. L'Alberta a affiché l'accroissement de population le plus élevé (+0,78 %), soit plus du double de celui affiché par le pays.

L'Alberta a mené les provinces aux chapitres des taux d'accroissement naturel et de migration internationale. De plus, le solde migratoire interprovincial albertain a repris de la vigueur d'avril à juin 2008.

Ailleurs dans l'Ouest, le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique ont toutes affiché un accroissement démographique supérieur à celui du pays au cours du deuxième trimestre de 2008. Pour le Manitoba, il s'agissait de la plus forte croissance trimestrielle enregistrée depuis le troisième trimestre de 1982.

Les provinces de l'Atlantique ont toutes affiché des croissances de leur population au deuxième trimestre de 2008. L'Île-du-Prince-Édouard a mené la région en enregistrant une croissance de 0,60 %. Le rendement de la province a été principalement attribuable à un plus fort excédent en migration internationale.

Pour un troisième trimestre consécutif, la croissance démographique de l'Ontario était inférieure à celle du pays. La province a continué d'afficher d'importantes pertes migratoires interprovinciales, spécialement dans ses échanges avec l'Alberta.

Alors que le nombre de naissances et le solde migratoire international étaient à la hausse au Québec d'avril à juin 2008, la province a affiché un déficit migratoire interprovincial plus élevé. Comme cela a été le cas pour l'Ontario, les pertes enregistrées par le Québec se sont faites principalement vers l'Alberta. La province a néanmoins affiché sa plus forte croissance démographique depuis le troisième trimestre de 1992.

Dans le Nord, les Territoires du Nord-Ouest ont été le seul territoire à afficher une décroissance de sa population d'avril à juin 2008. Ses pertes migratoires interprovinciales ont été les plus élevées enregistrées pour un deuxième trimestre depuis 1988.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 051-0004 à 051-0006, 051-0017 à 051-0020, 051-0037, 051-0045 et 053-0001.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 3231, 3233 et 3601.

Les publications Estimations démographiques trimestrielles, vol. 22, no 2 (91-002-XWF, gratuite), et Estimations démographiques annuelles, 2007-2008 (91-215-XWF, gratuite), sont maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web.

Pour obtenir plus de renseignements, pour commander des données supplémentaires ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-2320 ou composez sans frais le 1-866-767-5611 (demographie@statcan.gc.ca), Division de la démographie. Télécopieur : 613-951-2307.

Composantes et facteurs de l'accroissement démographique
  1er avril au 30 juin 2007r 1er avril au 30 juin 2008p 1er avril au 30 juin 2008p
  nombre différence
Accroissement total 111 113 125 840 14 727
Accroissement naturel 34 353 34 241 -112
Naissances 91 578 93 071 1 493
Décès 57 225 58 830 1 605
Solde migratoire international 76 760 91 599 14 839
Immigration 61 649 69 228 7 579
Solde des résidents non permanents 22 674 30 843 8 169
Émigration1 7 563 8 472 909
r révisé
p provisoire
1. L'émigration prend aussi en considération le solde de l'émigration temporaire et l'émigration de retour.

Estimations démographiques trimestrielles
  1er avril 2008pr 1er juillet 2008pp 1er avril au 1er juillet 2008
  nombre variation en %
Canada 33 185 549 33 311 389 0,38
Terre-Neuve-et-Labrador 507 716 507 895 0,04
Île-du-Prince-Édouard 138 987 139 818 0,60
Nouvelle-Écosse 937 789 938 310 0,06
Nouveau-Brunswick 746 902 747 302 0,05
Québec 7 730 252 7 750 504 0,26
Ontario 12 882 119 12 928 996 0,36
Manitoba 1 203 156 1 207 959 0,40
Saskatchewan 1 012 044 1 015 985 0,39
Alberta 3 557 555 3 585 142 0,78
Colombie-Britannique 4 361 388 4 381 603 0,46
Yukon 33 000 33 144 0,44
Territoires du Nord-Ouest 43 356 43 283 -0,17
Nunavut 31 285 31 448 0,52
pr estimations postcensitaires mises à jour
pp estimations postcensitaires provisoires
Nota:  Ces estimations sont fondées sur les comptes du Recensement de 2006 rajustés pour tenir compte du sous-dénombrement net du recensement.

0 Réponse à “La population canadienne affiche une croissance la plus importante depuis 1991”

Laisser un commentaire