Les prix à la consommation ont augmenté de 3,5 % d'août 2007 à août 2008

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistique Canada

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,5 % d'août 2007 à août 2008

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,5 % d'août 2007 à août 2008, propulsés principalement par les prix plus élévés de l'essence. Sur une base mensuelle, les prix à la consommation, après les ajustements en fonction des effets saisonniers, ont augmenté de 0,2 % entre juillet et août 2008.

La croissance sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) enregistrée en août représente la plus forte augmentation enregistrée depuis mars 2003, alors que le taux de croissance sur 12 mois avait été de 4,2 %.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En août, les prix de l'essence se sont accrus de 26,3 % comparativement au même mois l'année précédente. Les prix d'autres composantes énergétiques, telles que le gaz naturel, le mazout et les autres combustibles, ont également joué un rôle significatif dans l'accroissement des prix à la consommation. Dans l'ensemble, les prix de l'énergie ont augmenté de 20,2 % au cours de la période de 12 mois se terminant en août 2008.

La hausse de l'indice des prix de l'énergie a été à l'origine d'environ la moitié de l'accroissement global de l'IPC sur 12 mois enregistré en août. Si l'on exclut l'énergie, le taux de croissance de l'IPC sur 12 mois observé en août était de 1,8 %, en hausse par rapport à celui de 1,6 % affiché en juillet.

Entraînés par la hausse des prix des produits à base de céréales et des produits de boulangerie, les prix des aliments achetés au magasin ont aussi contribué significativement à la variation sur 12 mois de l'IPC enregistrée en août.

L'effet de la croissance des prix de l'essence a été compensé en partie par une baisse des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles.

De juillet à août 2008, l'IPC d'ensemble mensuel désaisonnalisé a augmenté de 0,2 %, après avoir progressé de 0,3 % au cours de la période précédente.

Variation sur 12 mois : les transports, le logement et les aliments continuent à faire grimper les prix à la consommation

Parmi les huit composantes principales de l'IPC, les coûts de transport sont ceux qui ont augmenté le plus au cours de la période de 12 mois se terminant en août 2008, suivis de ceux du logement et des aliments. En moyenne, le consommateur canadien a connu une hausse de 5,8 % des coûts de transport, causée en grande partie par un accroissement de 26,3 % des prix de l'essence au cours des 12 mois allant jusqu'à août.

Les prix de l'essence ont continué d'exercer la pression à la hausse la plus forte sur les prix à la consommation en août, mais une baisse de 7,3 % des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles au cours de la période de 12 mois se terminant en août a atténué la croissance des coûts de transport.

Le mois d'août a représenté le 14e mois d'affilée au cours duquel les prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles ont décliné sur la base d'une année à l'autre. Les acheteurs de véhicules neufs ont bénéficié de la concurrence entre les fabricants d'automobiles.

La hausse des coûts hypothécaires et des prix de l'énergie associés au logement a contribué significativement à la progression sur 12 mois de 5,3 % de l'indice des prix du logement enregistrée en août.

Au cours des 12 mois menant à août, la hausse des coûts hypothécaires a ralenti, le taux de croissance étant de 8,1 % comparativement à celui de 8,5 % enregistré en juillet. Le relâchement des prix des logements neufs a été le facteur le plus important à l'origine du ralentissement de la croissance des coûts hypothécaires.

Un accroissement sur 12 mois de 31,7 % des prix du gaz naturel et de 49,4 % des prix du mazout et des autres carburants a également contribué significativement à la hausse des prix à la consommation et des coûts associés au logement au cours de la période de 12 mois se terminant en août.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Après avoir affiché une croissance sur 12 mois de 3,7 % en juillet, les prix des aliments ont augmenté de 4,5 % au cours des 12 mois finissant en août et ont continué d'exercer une pression à la hausse sur l'IPC. Les prix des aliments achetés au magasin se sont accrus de 5,2 %, soit la hausse sur 12 mois la plus importante observée depuis juin 2001.

Les prix des produits de boulangerie et des produits à base de céréales (+14,9 %) ont continué d'exercer la pression à la hausse la plus importante sur les prix des aliments achetés au magasin. Les prix des produits de boulangerie et des produits à base de céréales, qui sont à la hausse depuis la fin de 2007, ont affiché en août la croissance sur 12 mois la plus forte depuis septembre 1981.

Au cours des 12 mois se terminant en août, une hausse de 9,2 % des prix des légumes frais, attribuable en partie à la croissance du coût du transport associée aux carburants, a également fait augmenter les prix des aliments.

Comparativement aux prix des aliments achetés dans les magasins, la croissance des prix des aliments achetés au restaurant a toutefois été plus modérée, soit de 2,7 % au cours de la période de 12 mois se terminant en août.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

La baisse continue des prix des vêtements et des chaussures (-1,8 %), principalement attribuable à une diminution des prix des vêtements pour femmes, a atténué en partie la hausse sur 12 mois de l'IPC enregistrée en août.

Une légère augmentation sur 12 mois (+0,6 %) de l'indice des loisirs, de la formation et de la lecture a également joué un rôle dans le ralentissement de la hausse des prix à la consommation au cours de la période de 12 mois finissant en août. La diminution continuelle des prix du matériel électronique et des prix d'achat des véhicules de loisirs a compensé partiellement la hausse des prix d'autres biens et services de loisirs, de formation et de lecture.

Au cours de la période de 12 mois se terminant en août, une baisse de 11,6 % des prix du matériel et des fournitures informatiques a été, par ordre d'importance décroissante, le deuxième élément exerçant une pression à la baisse sur l'IPC, venant après le recul des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles neufs.

Les provinces : les prix à la consommation rebondissent dans les Prairies

Dans les Prairies, les taux de croissance étaient plus rapides en août par rapport à juillet, particulièrement au Manitoba et en Alberta. Néanmoins, les trois provinces les plus à l'est (Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse) ont continué à connaître la hausse sur 12 mois la plus importante des prix à la consommation en août.

Au Manitoba, les prix à la consommation ont progressé de 3,4 % au cours des 12 mois se terminant en août, en hausse comparativement à la croissance de 2,6 % enregistrée en juillet. En Alberta, après avoir affiché une hausse sur 12 mois de 3,5 % en juillet, les prix à la consommation ont augmenté de 4,0 % au cours des 12 mois se terminant en août.

La hausse des prix à la consommation enregistrée au Manitoba et en Alberta entre la variation sur 12 mois de juillet et celle d'août est principalement attribuable à la poussée plus importante des prix du gaz naturel.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les augmentations plus importantes des prix à la consommation enregistrées dans les trois provinces le plus à l'est sont attribuables principalement à la montée en flèche des prix de l'énergie.

Sauf en Alberta, en août, la pression à la hausse individuelle la plus importante exercée sur les prix à la consommation a été celle de l'augmentation des prix de l'essence. La variation sur 12 mois de l'indice des prix de l'essence variait entre 30,7 % en Colombie-Britannique et 21,6 % en Saskatchewan.

En Alberta, la hausse sur 12 mois de 73,7 % des prix du gaz naturel a contribué le plus fortement à la progression des prix à la consommation.

Les prix plus faibles d'achat et de location à bail de véhicules automobiles observés dans toutes les régions du pays sont l'élément qui a exercé la pression à la baisse la plus importante sur l'IPC dans toutes les provinces.

La variation sur 12 mois de l'indice de référence de la Banque du Canada progresse

L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 1,7 % au cours de la période de 12 mois terminée en août, ce qui est supérieur à la croissance de 1,5 % enregistrée au cours des quatre périodes de 12 mois précédentes. L'essence, les coûts hypothécaires, le gaz naturel, le mazout et les autres carburants représentaient la majorité de l'écart entre l'IPC et l'indice de référence des prix à la consommation de la Banque du Canada.

L'indice de référence mensuel désaisonnalisé a progressé de 0,3 % de juillet à août, après avoir affiché un accroissement de 0,1 % de juin à juillet.

Pour obtenir une analyse plus détaillée, consultez la publication intitulée L'indice des prix à la consommation.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 326-0009, 326-0012, 326-0015 et 326-0020 à 326-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2301.

D'autres renseignements sur les concepts et l'utilisation de l'IPC sont également offerts en ligne dans la publication Votre guide d'utilisation de l'indice des prix à la consommation (62-557-XIB, gratuite), laquelle est accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Le numéro d'août 2008 de la publication L'indice des prix à la consommation, vol. 87, no 8 (62-001-XWF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Une version imprimée (62-001-XPF, 12 $ / 111 $) est également en vente. Une analyse plus détaillée de l'IPC figure dans cette publication.

L'indice des prix à la consommation de septembre sera diffusé le 24 octobre.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-9606 ou composez sans frais le 1-866-230-2248 (prices-prix@statcan.gc.ca), Division des prix. Télécopieur : 613-951-1539.

Indice des prix à la consommation et composantes principales

(2002=100)

  Importance relative1 Août 2008 Juillet 2008 Août 2007 Juillet à août 2008 Août 2007 à août 2008
    Données non désaisonnalisées
          variation en %
Ensemble 100,00 2 115,6 115,8 111,7 -0,2 3,5
Aliments 17,04 116,8 116,5 111,8 0,3 4,5
Logement 26,62 123,8 123,3 117,6 0,4 5,3
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 11,10 104,4 104,4 103,5 0,0 0,9
Habillement et chaussures 5,36 93,7 93,3 95,4 0,4 -1,8
Transports 19,88 123,1 125,7 116,3 -2,1 5,8
Santé et soins personnels 4,73 109,3 108,5 107,6 0,7 1,6
Loisirs, formation et lecture 12,20 103,5 103,2 102,9 0,3 0,6
Boissons alcoolisées et produits du tabac 3,07 127,5 127,6 126,1 -0,1 1,1
Ensemble (1992=100)   137,6 137,8 132,9 -0,1 3,5
Agrégats spéciaux            
Biens 48,78 111,5 112,1 107,7 -0,5 3,5
Services 51,22 119,6 119,4 115,6 0,2 3,5
Ensemble hors aliments et énergie 73,57 110,5 110,4 109,2 0,1 1,2
Énergie 9,38 164,0 169,1 136,4 -3,0 20,2
Indice de référence3 82,71 112,0 111,7 110,1 0,3 1,7
1. Pondérations de l'IPC, panier de 2005 selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.ca/francais/sdds/index_f.htm).
2. Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
3. La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, consultez le site Web de la Banque du Canada (http://www.statcan.ca/cgi-bin/relocate.cgi?l=F&loc=http://www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).

Indice des prix à la consommation par province, et pour Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit1

(2002=100)

  Août 2008 Juillet 2008 Août 2007 Juillet à août 2008 Août 2007 à août 2008
  Données non désaisonnalisées
        variation en %
Terre-Neuve-et-Labrador 115,8 116,3 111,1 -0,4 4,2
Île-du-Prince-Édouard 119,3 120,0 113,8 -0,6 4,8
Nouvelle-Écosse 117,7 117,8 112,7 -0,1 4,4
Nouveau-Brunswick 114,3 114,9 111,4 -0,5 2,6
Québec 113,5 114,1 110,1 -0,5 3,1
Ontario 114,8 115,1 110,9 -0,3 3,5
Manitoba 115,0 115,0 111,2 0,0 3,4
Saskatchewan 117,0 116,9 113,1 0,1 3,4
Alberta 124,1 123,3 119,3 0,6 4,0
Colombie-Britannique 114,0 114,2 110,4 -0,2 3,3
Whitehorse 115,4 115,3 110,5 0,1 4,4
Yellowknife2 116,9 116,6 111,1 0,3 5,2
Iqaluit (déc. 2002=100) 112,2 111,6 108,9 0,5 3,0
1. Voir les renseignements géographiques pour les villes de Whitehorse, de Yellowknife et d'Iqaluit.
2. Une partie de l'augmentation de l'indice du logement de Yellowknife montrée en décembre 2004 reflétait par inadvertance des augmentations de loyer qui s'étaient produites plus tôt. Donc, la variation de l'indice du logement a été surévaluée en décembre 2004 et sous-évaluée les deux années précédentes. La série de l'indice du logement pour Yellowknife a été rectifiée à partir de décembre 2002. De plus, la série de l'IPC d'ensemble pour Yellowknife et les indices de certains agrégats spéciaux pour Yellowknife ont également changé. Les données pour le Canada, les provinces et les autres territoires n'ont pas été touchées.

0 Réponse à “Les prix à la consommation ont augmenté de 3,5 % d'août 2007 à août 2008”

Laisser un commentaire