Mieux isoler, c'est payant

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Source: SCHL

Une étude de cas réalisée par Logement communautaire d’Ottawa (LCO) illustre à quel point des travaux d'intempérisation relativement simples peuvent être efficaces.

Tirant profit du programme Home Winterproofing d’Enbridge Gas, LCO a choisi quatre ensembles de maisons en rangée pour y effectuer des travaux d'intempérisation. Ces maisons ont toutes été construites entre 1970 et 1974, et chaque ensemble regroupe entre 124 et 209 unités. Mais surtout, les murs des sous-sols de toutes ces maisons n'étaient pas isolés et l'ossature de plancher du rez-de-chaussée était exposée. Après que les évaluateurs énergétiques eurent repéré les fuites d'air, des entrepreneurs ont appliqué un isolant sur les murs de sous-sol extérieurs. Ils ont aussi scellé les colonnes de plomberie et de ventilation ainsi que d’autres ouvertures qui laissaient passer l’air. Les évaluateurs ont ensuite répété leurs tests pour évaluer la consommation d'énergie des maisons après les améliorations.

Les avantages sont évidents : dans l'année précédant les travaux d'intempérisation, les quatre ensembles avaient consommé en tout 1,49 million de mètres cubes de gaz naturel. Une fois les améliorations terminées, cette consommation est tombée à 1,24 million de mètres cubes par année. Cette réduction de 16 % de la consommation de combustible a permis de réaliser des économies annuelles totales de 91 000 $. Comme les travaux ont coûté en tout 690 091 $, il faudra 7,5 années pour récupérer cet investissement. Mais les économies d'argent et d'énergie n'ont pas été les seuls avantages : en permettant de régulariser les températures intérieures en hiver et de réduire les courants d'air tout au long de l'année, les travaux d'amélioration ont aussi accru le confort des occupants.

Ces travaux de rénovation sont un bon exemple de collaboration et soulignent l'importance d'avoir l'appui de partenaires. En plus d’offrir un incitatif financier pour réduire au minimum les coûts de LCO, Enbridge s'est chargé des services d’entrepreneurs et d’autres fournisseurs. Ces sous-traitants se sont occupés des questions logistiques, ont réalisé les évaluations énergétiques avant et après les améliorations, ont effectué les modélisations énergétiques et ont rédigé des documents d'information. Une surveillance régulière et une bonne coordination des travaux se sont avérées bénéfiques, un aspect apprécié par LCO puisque les travaux devaient être exécutés dans les maisons des locataires et que les éléments à corriger variaient d'un endroit à l'autre.

0 Réponse à “Mieux isoler, c'est payant”

Laisser un commentaire