Permis de bâtir, juillet 2017

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir, juillet 2017

En juillet, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 3,5 % par rapport à juin pour s'établir à 7,9 milliards de dollars. Il s'agit d'une première baisse depuis mars 2017. À l'échelle nationale, ce recul est principalement attribuable à la diminution des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale et de logements multifamiliaux. Sept provinces ont affiché des baisses et c'est l'Ontario qui a enregistré la diminution la plus prononcée.

 

Provinces et régions métropolitaines de recensement : les logements multifamiliaux affichent une baisse en Ontario, tandis que la Colombie-Britannique atteint un sommet inégalé

La valeur totale des permis a diminué dans sept provinces en juillet. Ce repli s'explique principalement par la baisse des intentions de construction de logements multifamiliaux et d'immeubles à vocation commerciale en Ontario.

En Ontario, la valeur des permis de bâtir a diminué de 3,7 % pour s'établir à 3,3 milliards de dollars, un premier recul depuis avril 2017. Cette baisse est surtout attribuable à la diminution des intentions de construction dans le secteur résidentiel, particulièrement pour les logements multifamiliaux, qui ont affiché un recul de 20,5 % pour se situer à 849,7 millions de dollars en juillet. La baisse de la valeur des permis pour des logements multifamiliaux fait suite à trois hausses mensuelles consécutives. En revanche, la valeur des permis de bâtir pour des logements unifamiliaux a augmenté de 7,9 % pour se situer à 1,1 milliard de dollars. Dans l'ensemble, la valeur des permis dans le secteur résidentiel a augmenté de 4,2 % par rapport à juillet 2016.

En Colombie-Britannique, la valeur des permis pour les logements multifamiliaux a progressé de 14,2 % en juillet par rapport au mois précédent pour atteindre un sommet sans précédent de 771,8 millions de dollars. Cette augmentation est principalement attribuable à l'accroissement des intentions de construction d'appartements dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver. La valeur des permis délivrés par les municipalités de cette RMR pour des logements multifamiliaux a augmenté de 17,4 % par rapport au mois précédent pour atteindre un sommet sans précédent de 562,2 millions de dollars.

La RMR de Toronto a affiché la plus forte baisse, alors que la valeur totale des permis de bâtir a diminué de 16,2 % en juillet pour s'établir à 1,5 milliard de dollars. Ce recul, qui est principalement attribuable à la diminution des intentions de construction de logements multifamiliaux, fait suite à deux augmentations mensuelles consécutives.

Secteur résidentiel : repli dans la composante des logements multifamiliaux

En juillet, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes pour le secteur résidentiel a diminué de 2,2 % par rapport à juin pour s'établir à 5,0 milliards de dollars. Il s'agit d'une première baisse depuis avril 2017. L'affaiblissement des intentions de construction de logements multifamiliaux a plus que compensé l'augmentation modérée de la composante des logements unifamiliaux. En juillet, six provinces ont affiché un recul quant à la valeur des permis délivrés pour le secteur résidentiel, et c'est l'Ontario qui a enregistré la plus forte baisse à cet égard.

Les intentions de construction de logements multifamiliaux ont reculé de 7,4 % en juillet pour atteindre 2,5 milliards de dollars, une première baisse depuis mars 2017. Huit provinces ont déclaré une diminution de la valeur des permis délivrés pour les logements multifamiliaux en juillet. Ce recul s'explique principalement par la diminution des intentions de construction de maisons en rangée en Ontario, particulièrement dans la RMR de Toronto.

En revanche, les intentions de construction de logements unifamiliaux se sont accrues de 3,6 % en juillet pour s'établir à 2,5 milliards de dollars. Cette croissance est principalement attribuable aux hausses enregistrées dans cinq provinces, dont la plus importante est celle de l'Ontario. L'augmentation à l'échelle nationale fait suite à une baisse de 11,7 % observée en juin.

En juillet, les municipalités canadiennes ont approuvé la construction de 13 830 unités multifamiliales (une baisse de 4,2 % par rapport à juin) et de 5 754 unités unifamiliales (une hausse de 4,6 % par rapport à juin).

 

Secteur non résidentiel : baisse dans la composante commerciale après deux augmentations mensuelles consécutives

La valeur des permis de bâtir délivrés pour les constructions non résidentielles a diminué de 5,7 % en juillet pour s'établir à 2,9 milliards de dollars, une première baisse depuis février 2017. Cette diminution découle en grande partie de l'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale.

La composante commerciale a affiché un recul de 14,7 % en juillet pour s'établir à 1,5 milliard de dollars, après deux augmentations mensuelles consécutives (+15,6 % en mai et +13,7 % en juin). Cette baisse est principalement attribuable à l'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles de bureaux. À l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador, toutes les provinces ont enregistré une baisse de la valeur des permis de bâtir délivrés pour la composante commerciale.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis de bâtir a fléchi de 4,0 % en juillet pour se situer à 558,0 millions de dollars, après avoir augmenté de 7,8 % en juin. Ce recul est principalement attribuable au repli des intentions de construction de bâtiments rattachés à l'entretien et de gares de transport.

En revanche, la valeur des permis de bâtir délivrés pour la composante institutionnelle s'est accrue de 11,9 % pour s'établir à 903,4 millions de dollars. Il s'agit d'une deuxième augmentation mensuelle consécutive et de la valeur la plus élevée enregistrée depuis octobre 2015. Cette augmentation est en grande partie attribuable à l'accroissement des intentions de construction d'hôpitaux.

0 Réponse à “Permis de bâtir, juillet 2017”

Laisser un commentaire