Sujet: Immobilier

Peu de changement des mises en chantier en septembre

Publié le par Service des communications

Peu de changement des mises en chantier en septembre -

Peu de changement des mises en chantier en septembre

  • Dans l’ensemble des régions du Canada, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations est descendu à 208 980 en septembre, ce qui représente une baisse de 20,1 % par rapport au nombre de 261 547 enregistré en août.  
  • Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 21,1 % pour se situer à 195 909 en septembre.
  • Il a reculé de 27 % dans le segment des logements collectifs, pour se chiffrer à 146 005, tandis qu’il a augmenté de 3,4 % dans celui des maisons individuelles, où il a atteint 49 904.

La tendance des mises en chantier a augmenté en août

Publié le par Service des communications

La tendance des mises en chantier a augmenté en août -

La tendance des mises en chantier a augmenté en août

  • Dans l’ensemble des régions du Canada, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations est passé de 245 425 en juillet à 262 396 en août, ce qui représente une augmentation de 6,9 %.   
  • Dans les centres urbains, ce nombre s’est accru de 7,1 % en août pour atteindre 248 154.
  • Toujours en milieu urbain, il a augmenté de 9,1 % dans le segment des logements collectifs et diminué de 1,0 % dans celui des maisons individuelles, pour s’établir respectivement à 201 214 et à 46 940 en août.

La tendance des mises en chantier a augmenté en juillet

Publié le par Service des communications

La tendance des mises en chantier a augmenté en juillet -

La tendance des mises en chantier a augmenté en juillet

La tendance nationale des mises en chantier d’habitations a augmenté en juillet, pour un deuxième mois d’affilée. La tendance se chiffrait à 204 376 en juillet 2020, comparativement à 199 778 le mois précédent. L’augmentation des mises en chantier de logements collectifs dans les grands centres urbains, dont Toronto, Vancouver et les centres producteurs de pétrole des Prairies, a été le moteur de cette hausse à l’échelle nationale. Après avoir diminué au cours des mois précédents en raison des mesures imposées pour contrer la pandémie de COVID-19, l’activité accrue en juin et en juillet a permis de maintenir la tendance des mises en chantier d’habitations au niveau de la moyenne à long terme. Nous nous attendons à ce que les mises en chantier suivent une tendance à la baisse à court terme au Canada en raison des répercussions négatives de la crise de la COVID-19 sur les indicateurs de l’économie et du logement.

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin

Publié le par Service des communications

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin -

Au Canada, les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont encore en hausse en juin

  • Les ventes résidentielles ont augmenté de 63 % à l’échelle nationale, d’un mois à l’autre, en juin.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont augmenté de 15,2 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de maisons nouvellement inscrites a augmenté de 49,5 % de mai à juin.
  • Le nombre de nouvelles propriétés à vendre (non désaisonnalisé) était de 4,8 % supérieur au niveau enregistré en juin 2019.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 0,5 % d’un mois à l’autre, affichant une hausse de 5,4 % d’une année à l’autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a affiché un gain de 6,5 % d’une année à l’autre.

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai

Publié le par Service des communications

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai -

Les ventes résidentielles et les nouvelles inscriptions sont à la hausse en mai

Sommaire

  • En mai, les ventes résidentielles ont augmenté de 56,9 % à l’échelle nationale, d’un mois à l’autre.
  • Cela dit, les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont tout de même reculé de 39,8 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a augmenté de 69 % d’avril à mai.
  • Par contre, le nombre de nouvelles inscriptions (non désaisonnalisé) est tout de même inférieur de 38,1 % à celui de mai 2019.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® est demeuré inchangé (-0,08 %) d’un mois à l’autre, mais affiche toujours une hausse de 5,3 % d’une année à l’autre.
  • Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a baissé de 2,6 % d’une année à l’autre.