La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Société canadienne d'hypothèques et de logement

La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet

La tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 286 620 en juillet 2021, en baisse comparativement au résultat de 293 085 enregistré le mois précédent, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations.

« La tendance des mises en chantier d'habitations sur six mois a diminué de juin à juillet, ce qui reflète le ralentissement récent dans le nombre total des mises en chantier par rapport aux sommets atteints plus tôt cette année, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. En juillet, le nombre désaisonnalisé et annualisé plus élevé de mises en chantier des maisons individuelles dans les centres urbains du Canada n'a pu compenser la diminution observée du côté des logements collectifs, ce qui s'est soldé par une baisse globale pour le mois. Cependant, le niveau d'activité demeure élevé par rapport aux niveaux historiques, tant sur le plan de la tendance que des données désaisonnalisées annualisées mensuelles. Parmi les marchés de Vancouver, de Toronto et de Montréal, seul celui de Toronto a enregistré une croissance du nombre total désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier en juillet, alimentée encore une fois par la forte augmentation d'activité dans le segment des logements collectifs. »

Étant donné la grande variabilité des chiffres estimatifs mensuels, la SCHL tient compte de la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché de l'habitation canadien. Dans certaines situations, il pourrait être trompeur de n'analyser que les données désaisonnalisées annualisées, car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre.

Dans l'ensemble des régions du Canada, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations est passé de 281 200 en juin à 272 176 en juillet, ce qui représente une baisse de 3,2 %. Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 0,65 % en juillet pour atteindre 249 001. Toujours en milieu urbain, il a diminué de 3,1 % dans le segment des logements collectifs et augmenté de 7,1 % dans celui des maisons individuelles, pour s'établir respectivement à 184 759 et à 64 242 en juillet.

Dans les régions rurales, le nombre désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations est estimé à 23 175.

0 Réponse à “La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet”

Laisser un commentaire