Section: Immobilier

Les ventes résidentielles au Canada continuent de se rapprocher de la normale en juillet

Publié le par Service des communications

Les ventes résidentielles au Canada continuent de se rapprocher de la normale en juillet -

Les ventes résidentielles au Canada continuent de se rapprocher de la normale en juillet

  • En juillet, les ventes résidentielles au pays ont affiché un recul de 3,5 % d'un mois à l'autre.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont diminué de 15,2 % d'une année à l'autre.
  • Le nombre de propriétés nouvellement inscrites a connu une baisse de 8,8 % de juin à juillet.
  • L'Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 0,6 % d'un mois à l'autre, et de 22,2 % d'une année à l'autre.
  • En juillet, le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a augmenté de 15,6 % d'une année à l'autre.

 

La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet

Publié le par Service des communications

La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet -

La tendance des mises en chantier d'habitations était à la baisse au Canada en juillet

La tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 286 620 en juillet 2021, en baisse comparativement au résultat de 293 085 enregistré le mois précédent, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations.

Baisse des transactions en juin à travers la province

Publié le par Service des communications

Baisse des transactions en juin à travers la province -

Baisse des transactions en juin à travers la province

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) dévoile ses données pour le mois de juin. Les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec sont établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

« La RMR de Québec connait une première baisse marquée des ventes de propriétés unifamiliales après 13 mois consécutifs de record d’activité. Le principal frein à l’activité transactionnelle du marché de Québec est la chute rapide des inscriptions en vigueur qui concerne toutes les catégories de propriétés depuis les 12 derniers mois. L’inventaire de propriétés unifamiliales disponibles à la vente a été divisé de moitié, ce qui a contribué à la surchauffe du marché[*] et à une forte pression à la hausse des prix »

Le marché de l’habitation continue de se modérer en mai

Publié le par Service des communications

Le marché de l’habitation continue de se modérer en mai -

Le marché de l’habitation continue de se modérer en mai

  • En mai, les ventes résidentielles nationales ont affiché un recul de 7,4 % d’un mois à l’autre.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont augmenté de 103,6 % d’une année à l’autre.
  • Le nombre de nouvelles inscriptions a chuté de 6,4 % d’avril à mai.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 1 % d’un mois à l’autre et de 24,4 % d’une année à l’autre.
  • En mai, le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a augmenté de 38,4 % d’une année à l’autre.

Banque Manuvie : 3 Canadiens sur 4 qui veulent acheter une propriété n'en ont pas les moyens

Publié le par Service des communications

Banque Manuvie : 3 Canadiens sur 4 qui veulent acheter une propriété n'en ont pas les moyens -

Banque Manuvie : 3 Canadiens sur 4 qui veulent acheter une propriété n'en ont pas les moyens

Le sondage sur l'endettement de la Banque Manuvie révèle que l'accès à la propriété est hors de portée

  • Sept Canadiens sur dix (71 %) qui ne sont pas propriétaires sont préoccupés par le fait d'épargner pour une habitation, et quatre sur dix (39 %) s'en inquiètent beaucoup.
  • Le tiers (33 %) des propriétaires admettent avoir eu besoin de l'aide de leurs parents pour acheter leur première habitation :
    • cela inclut près de la moitié des propriétaires qui font partie de la génération Z (47 %) et
    • de la génération Y (46 %).
  • Les trois cinquièmes (61 %) des Canadiens interrogés ont indiqué que le coût de la vie avait augmenté pour leur ménage.